CAMEROUN: TROIS JEUNES INTERPELLÉS À MAROUA, DONT UN AVEC DES EXPLOSIFS

Publié le par taka parler

CAMEROUN: TROIS JEUNES INTERPELLÉS À MAROUA, DONT UN AVEC DES EXPLOSIFS

Trois jeunes hommes, dont un transportant des explosifs, ont été interpellés jeudi à Maroua, la capitale de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun récemment frappée par des attentats-suicides, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Un adolescent de 15 ans qui transportait « des explosifs dans un (sac en) plastique » a été interpellé par la police au quartier Harde à Maroua, a affirmé à l’AFP une source proche des autorités locales. « Il n’avait aucune pièce d’identité sur lui », a-t-elle précisé.

Dans la foulée, deux autres hommes âgés de 19 et 22 ans soupçonnés d’être des « complices » du premier ont été appréhendés, a ajouté cette source, précisant que « chacun des deux détenait une carte nationale d’identité camerounaise et une carte d’électeur ».

Ces arrestations ont été confirmées par un officier de police de la région. Les trois hommes « ont été remis pour exploitation (interrogatoire) au BIR (Bataillon d’intervention rapide) », une unité d’élite de l’armée camerounaise en première ligne dans la lutte contre les insurgés islamistes nigérians de Boko Haram, a-t-il expliqué.

Le Cameroun participe à une coalition militaire régionale mise sur pied début 2015 pour combattre le groupe islamiste, aux côtés du Tchad, du Nigeria et du Niger voisins.

La ville de Maroua a été visée les 22 et 25 juillet par deux attentats-suicide ayant tué au moins 33 personnes. Depuis, la sécurité a été considérablement renforcée dans la ville, où les forces de police et de sécurité ont bouclé plusieurs quartiers et procèdent à des fouilles. Le port du voile islamique a également été interdit pour éviter que d’éventuels kamikazes s’en servent pour dissimuler des explosifs.

AFP

Publié dans Afrique Central

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article