CRISE FRONTALIÈRE, LA DÉLÉGATION DE L'ANE ARRÊTÉE PAR LA GENDARMERIE DE BETOU

Publié le par TAKA PARLER

MARIE-MADELEINE HOORNAERT
MARIE-MADELEINE HOORNAERT

Aussi bizarre que cela puisse paraître, une délégation de l'Autorité Nationale des Elections (ANE) comprenant 05 personnes venant de Bangui pour faire des opérations d’enrôlement des réfugiés du Congo Brazzaville a été arrêtée par la Gendarmerie Congolaise à Bétou, ville limitrophe Congolaise à la Centrafrique.

Les informations font état d'une interpellation de la délégation de l'ANE venue de Bangui, elle aurait été ordonnée par le Préfet de la localité de Bétou. Les membres de cette délégation ont vainement présenté les documents nécessaires relatifs à la mission d’enrôlement dont l'accord tripartite RCA-CONGO-HCR. Aux dernières nouvelles, la délégation risque d’être mise en route pour Bangui ce Dimanche, le 08/11/2015.

Pourtant la mission avait bien débuté, à leur arrivée à BETOU, la délégation s'est entretenue avec les autorités locales (le Maire et le Sous-préfet) ont ainsi donné leur accord pour que la délégation procède à l’enrôlement des réfugiés sur la liste Électorale. Ce qui fut fait, Vendredi 06 Novembre 2015, la délégation a pu recenser un certain nombre de compatriotes présent à BETOU.

Sans motifs apparents, la mission a été interrompue le Samedi 07 Novembre 2015 par le Préfet de la ville de BETOU. En outre tous les membres détenus à la gendarmerie, les responsables de l'ANE Bangui n'ont pas fait de déclaration officielle pour lever le voile pour ce triste événement.

Par contre, le représentant qu Haut Commissariat des réfugiés (HCR) qui était à la tête de la délégation , n'a pas été arrêté par solidarité il est resté avec les membres de l'équipe. En attendant les réactions de Bangui, je vous prie chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre mon regard, vous constaterez que je suis froid. Affaire à suivre !!!

TAKA PARLER NEWS

Publié dans Afrique Central

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article