LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE, ABDOU KARIM MECKASSOUA A REÇU EN AUDIENCE, LE NOUVEL AMBASSADEUR DE FRANCE A BANGUI.

Publié le par TAKA PARLER

 L'AMBASSADEUR DE FRANCE CHRISTIAN BADER ET LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE NATIONALE KARIM MECKASSOUA
L'AMBASSADEUR DE FRANCE CHRISTIAN BADER ET LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE NATIONALE KARIM MECKASSOUA

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Abdou Karim MECKASSOUA a reçu ce jour lundi 22 août 2016 en son Cabinet, Son Excellence Christian BADER, Ambassadeur, Haut Représentant de la République Française auprès de la République Centrafricaine.

Au sortir de l’audience, le Diplomate Français a précisé qu’il se réjouit de cette rencontre avec “...les autorités de ce pays qui sont issues des élections irréprochables dans une situation qui est encore complexe…”. Il a réaffirmé que son pays est aux côtés de la RCA et de ses populations, que cette volonté politique est confirmée par sa présence ici.

Parmi les multiples sujets évoqués avec le Président de l’Assemblée Nationale a noté le Diplomate Français, les questions sécuritaires, la coopération entre les parlements sont à l’ordre du jour et compte tenu du vaste éventail de sujets, un autre rendez-vous sera fixé pour en débattre a confirmé l’hôte du PAN qui a conclu que: “ l’objectif que nous avons, est de donner à la population Centrafricaine des signes d’amélioration rapides…”

Rappelons que Son Excellence, Christian BADER est né en 1957, il est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Christian BADER est entré au Ministère des Affaires étrangères en 1983. Attaché d’ambassade, puis troisième secrétaire à Bonn, il a été nommé ensuite à Mogadiscio (1986-1989), puis à Berlin (1989-1990), avant d’être nommé chef de Bureau de la Communication interne à l’administration centrale (1990-1992). Il a exercé des fonctions de Premier Conseiller d’Ambassade en Namibie (1992-1996) et en Ethiopie (1996-1999), puis du Consul général à Pondichéry et Chennai (1999-2009) et de sous directeur des opérations humanitaires (2002-2005). Il a ensuite été Consul général à Johannesburg (2005-2008), puis Premier conseiller à Abidjan (2008-2010).

Christian BADER a été nommé Consul général à Djouba, avant de devenir en 2011 le Premier Ambassadeur de France au Soudan du sud, poste qu’il a occupé jusqu’en août 2015. Il a pris le 31 août ses fonctions d’Ambassadeur de France en Guinée équatoriale et a présenté le 3 septembre ses lettres de créance au Président Théodoro Obiang NGUEMA MBASOGO.

Christian BADER est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles consacrés à la linguistique et à l’ethnographie, notamment sur le continent africain, ainsi que d’un ouvrage de photographies paru en 2014 («Visages») et consacré aux ethnies de l’Afrique orientale. Christian BADER est Chevalier de l’Ordre du Mérite et de la Légion d’Honneur. Il est marié et père de deux enfants.

SOURCE: PRESSE PARLEMENTAIRE

LE PAN A REÇU EN AUDIENCE SON EXCELLENCE L'AMBASSADEUR DE FRANCE CHRISTIAN BADER LE 22/O8/2016

LE PAN A REÇU EN AUDIENCE SON EXCELLENCE L'AMBASSADEUR DE FRANCE CHRISTIAN BADER LE 22/O8/2016

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

mais bien sur 11/04/2017 01:24

Pour commenter les affirmations ci-avant, voici quelques vérités :

-concernant les viols supposés de petites filles (et petits garçons) centrafricains, il n'y a qu'un seul mis en examen pour la chambre de l'instruction parisienne, mais pas de chance pour la presse, ce n'est pas un sale blanc colonisateur, c'est un soldat français d'origine ivoirien, donc pas très vendeur pour la presse occidentale, ce qui explique l'abandon rapide des journalistes sur la piste des sales blancs colonisateurs. dommage, on y était presque.
Le problème c'est qu'ils auraient du poursuivre, car il y avait matière.

alberto 25/08/2016 18:39

Sincèrement si c’est LNC ou lamine qui doit être votre référence ,je vous invite à vous renseigner auprès des services judiciaires internationaux :usages de faux titres, de faux diplômes, manipulations informatiques et escroqueries auprès de vieilles blanches cherchant quelques bonheur, usurpation d’identité et mytomanie et dépression à souhaits avec un sens imaginaire très developpé.
Entre faux montagesd’interviewers ou d’interviews et prises de positions déguisées et mégalomanie maladive ayant traité les centros de nuls,incultes, pensant ainsi faire son auto promotion et se faire du beurre avec son son site de chômeur chronique vivant de ci et ça facilement achetable. Si on avait de bons journalistes d’investigations , ils en seront pas à laisser un peuple à prendre pour argent comptant les délires d’un ambitieux qui rêve plus que ses moyens et compétences. Tellement les mensonges sont gros qu’ils peuvent passer facilement. Qu’il y ait une contre enquete et qu’on vienne nous confirmer ou infirmer son interview ou problème soulever par ceci que de faire avaler brut des choses. L es diplômates qui se confient,ils le font en off sans enregistrement et ne s’en referent pas à un journaliste à distance ,les grandes oreilles sont partout même pour un simple gens et ont un pouvoir sur toutes communications aussi futiles soit ells , et après une communications pour savoir qui le sauront,c’est pourquoi beaucoup de ces grands de ce monde préfèrent envoyer des envoyés spéciaux ou se déplacer eux-mêmes pour livrer un message ou stratégie quand ils veulent le faire à un partenaires etc. Même pour éviter l’espionnage industriel,les grandes sociétés se protègent ainsi. N’est cepas NSA,le fameux service grandes oreilles du pays du supposé diplomate sauce lamine sympatisantséléka,cousin de nourredine ,quand il voulait promouvoir le côté RouGa maternel,pour lequel il avait vendu son âme pour l’argent pour la cause Séléka pendant l’invasion centrafricaine et quand çça vacille il se trouve une sympathie affichée pour tiangaye, et mlpc de Patassé dont il se dit « parent »,puis Ziguélé quand il lui faut trouver à casser un pouvoir pour exister.
Bien que on lui reconnait quelques sursauts après elections de Touadéra pour reveiller touadéra sur certaines de ses directions,qu’il n’en profitent pas pour nous resservir les mêmes sauces des éternels opposants qui veulent que quand quelqu’un gagne une éléction c’est par tricheRIE ; Et il y a une contradiction entre ce qu’il developpe quand on le rapproche à la réponse de son soi-disant diplomate sur la même question par rapport aux dires de samba panza.
Arrêtez de prendre les centrafricains pour des idiots et dire que les élections c’est ci ou cela et que les français prennent Doléguélé pour trop américain,ce qui est archi faux,je peux le prouver .
Le problème c’est que la France ,il est vrai sait que Ziguélé est impopulaire,mais comme ce dernière continue de faire croire le contraire,même samba panza et les autres roulaient pour lui. Et ils savient que par une forme de résistance ,les gens suivraient Touadera,quelque soit ce qu’ils auraient prévu il sera parmi les tickets gagnants,pour l’affaiblir la machination de faire croire dans un bordel calculé pour faire adherer que ce sont eux qui ont favorisé telle ou telle chose,unestréatégie pour faire croire que grace à telle personne,or le peuple centrafricain avant le 1er tour et deuxième tour avait fait son choix et en était arrivé à se dire que ça soit touadera ou doleguele il accepterait. Doléguélé,c’est ce qui compose son entourrage de campagne qui l’a fait perdre, car les centrafricains commençaient à en causer. Melinas et concert sont dans la diversion comme eux et sangaris savent le faire pour faire croire à chaque centrafricain que sans eux le centrafricain ,n’est rien. Ils savaient que la tendance était Touadera,toute cette surenchère est une démarche d’affaiblissement d’un pouvoir qui devit avoir son peuple derrière lui. Les magloirs lamine et ziguélé avant et dans certaines elections sont des machines à casser des pouvoirs etablies pour chanter la non legitimé et conduire à un gouvernement d’union nationale de dupes. Par ce mensonge et stratégie pendant campagne pour faire croire à un grâce à eux ceci cela,juste pour une emprise sur un pouvoir naissant. En centrafrique,nous savons dès une proclamation,quand un peuple ne s’y reconnait,le mécontentement du peuple se ressent,car il ne reconnait dans un quelconque vote allant dans ce sens, remarquez ,dans une province dans le sud ouest quand un députe a fait detourné les voix,le peuple ne s’y reconnaissant lui ont fait sa fête.ARRËTEZ de nous prendre pour des idiots,la France veut suivre le mouvement populaire vers un Touadera faisant son mic mac pour faire croire aux délires qu’elle vend à lamine.
Le problème gouandika est à éclairer et pourquoi ce dernier accuserait la France et lui demander de laisser le peuple élire pour une fois son président sans la grossière corruption avec enveloppe chef de partis etc ,est ce parce que avant annonce de candidature de Touadera,on avait lu qu’il est rentré à Bangui et aurait rencontré Samba panza,la personne qui aurait facilité la rencontre serait gouandika,qui par ailleurs disait selon certains commentaires locaux,que si Bozizé n’allait pas en élection, lui gouandika se présenterait peut être espérant bénéficier de l’electorat et que on fabule ???. Donc ,si l’homme des manœuvres était gouandika pourquoi faire prendre de risque de rogner sur l’electoratTouadera qu’il partage ?
Maintenant,pour l’avoir reçu,alors qu’il était en exil du fait de djotodia,Mme samba panza s’est mise à rêver qu’elle pouvait tout faire d’où ses nominations fantaisistes et pressions suggérées par elle au président ter centrafricain,le président de la guinée équato pour qu’il ne touche pas au poste de sappotchristelle. En fait notre politique étrangère se fait à Malabo.
L’histoire de l’annulation de certains bureaux de vote pour promouvoir les 39% au km5 qui amenera à la présidence de l’assemblée,c’est un fait avéré vu et critiqué par beaucoup de gens ,les votants du secteur en premier aussitôt le vote fini et après proclamation. Arrêtez de nous mêler les centrafricains dans des conneries. C’est la même stratégie ziguélé en 2012 ou 11 dans la ventilation des propos de vol d’elections vraie ou faux qui nous ont amené séléka,strategie juste pour aider le plan français de saccager notre pays. Et aujourd’hui, ils vous demandent d’agiter des fausses rumeurs pour quel plan encore sur notre pays ? Ils nous recommandent la démocratie,si il y a tricherie,le comportement correct d’un pays moralisateur comme le veut certains de la communauté internationale était de dire stop ,on corrige ,pourquoi n’ont-ils pas fait cela pour que de telle chose ne se fasse pas et cultivent le désordre car s’ils affirment des favoritisme comme un système démocratique des negres d’afrique ,c’est qu’ils veulent un désordre démocratique et pourquoi le dire maintenant, s’ils ont laissé faire,pour créer la discorde. C’est de la manipulation de l’homme nègre. En tant que quelqu’un qui refléchit,une autre demarche devrait commander notre réflexe intellectuel, que ce colportage en guise d’interview qui n’amène rien. Demain,s’ilsdecident de tricher et mettre quelq’un d’autre qu’allons nous faire,attendre qu ils nous melent après pour nous divser à chaque fois sur le fait elections truquées? Comme s’ils s’occupent de l’impopularité d’un candidat pour l’imposer sur le trône du pouvoir dans nos pays. Ils voulaient bien imposer ziguélé,mais centrafrique n’est pas un système de dictaure ou le parti unique ou omniprésent surveille toutes les régions comme au tchad ou les non votants purgent des peines,centrafrique sortait d’un conflit où il savait le pays ennemi et était prêt a mettre la poudre s’il devit subir cela. Et Pour pouvoir tricher pour quelqu’un il faut que cette personne te donne une petite marge de manoeuvre or votre ziguélé à part sa région natale mêmedivisée ,ils ne pouvaient rien pour lui. Tes gens veulent nous faire croire qu’un politicien ne peut rien sans eux,ils savaient la tendance,juste la surrenchère pour avoir quelqu’un à leurs bottes c’est tout

NADE Berty 24/08/2016 07:29

SHARE TWEET SHARE EMAIL COMMENTS
V.M

BANGUI (LNC) – IL FAIT PARTIE DES DIPLOMATES AMÉRICAINS REVENUS EN CENTRAFRIQUE APRÈS LA RÉOUVERTURE DE L’AMBASSADE AMÉRICAINE. ENTRETIEN DANS UN HÔTEL DISCRET DE BANGUI.
USA

D‘entrée, il fait une mise au point. Ses propos ne peuvent être publiés que si nous lui assurons son anonymat.
“Ce que je vais vous dire relève de mon opinion personnelle et pas de l’avis officiel des Etats Unis. Autrement, vous ne publiez rien.”

ANONYMAT DONC ASSURE

LNC : Vous nous avez contacté, qu’aviez-vous de si important à nous dire ?

– Parce que c’est un minimum pour un diplomate étranger dans un pays de s’intéresser à ce qui s’y passe. Et ce qui se passe dans ce pays, quelque part dépasse l’entendement. je vous ai choisi parce que vous me sembliez être les plus apte à comprendre, puisque vous êtes les seuls à dénoncer les dérives dans ce pays. Mais apparemment, vous criez dans le désert non ?

LNC : De quelles dérives parlez-vous ?

– Je voulais d’abord et avant tout, vous dire très solennellement que les ETATS UNIS n’ont rien à voir avec ce que vous mêmes qualifiez de magouilles politique et de corruption à grande échelle dans ce pays. Nous n’avons rien à voir avec les bourrages d’urnes, menaces et autres qui ont mené à l’élection de Faustin Touadera à la présidence de la RCA, ni même rien à voir avec toutes les corruptions de Karim Meckassoua pour gagner la présidence de l’Assemblée nationale centrafricaine.

LNC : En gros vous validez nos dénonciations de ces dérives donc ?

– Le moindre diplomate étranger en Centrafrique sait cela, et tous les politiciens de ce pays aussi. Ce sont des faits avérés non ?

LNC : Dans ce cas, pourquoi ne pas nous aider en parlant officiellement au nom des USA pour dénoncer ces dérives : élections truquées de Touadera, législatives truquées, corruption massive de Meckassoua ?

– Ce n’est pas notre rôle, mais celui de la presse dont vous faites partie. Les diplomates, en principe n’ont pas à se mêler de la vie politique du pays dans lequel ils y sont pour représenter leurs pays.

LNC : Diriez-vous la même chose de l’ancien ambassadeur de France Charles Malinas ?

– Vous n’avez pas rendu justice à Mr Malinas. Cet ambassadeur était aux ordres de son pays. Il a agit en se mêlant des affaires internes centrafricaines au nom de la France.

LNC : Reconnaissez tout de même, comme l’a laissé fuité l’ex présidente de la transition Catherine Samba-Panza, qu’il était le maître d’œuvre de toutes les dernières magouilles politiques et électorales dans ce pays non ?

– Je ne le nie pas. Mais vous comme moi savez bien que la position de la France ici est assez spéciale non ? Personnellement, je trouve qu’accorder un crédit à l’ensemble des propos de Madame Samba-Panza est très douteux. Elle a massivement détourné une grande partie des dons de pays dits frères à la RCA pour son profit personnel. Je ne peuxc pas donner crédit aux paroles de cette, si vous me permettez le mot : VOLEUSE !

LNC : Parlons du DDR et RSS si chers au président Touadera

– Faustin Archange Touadera, selon nos critères est illégitime. Mais nous devons faire avec. Il est arrivé au pouvoir comme les autres avant lui, par un coup d’état, non par les armes, mais dans des urnes bourrées par avance. Toutes ces élections ont été truquées, vous le savez bien vous-même non ? Maintenant, comme c’est fait et qu’il ne serait question d’y revenir, il doit absolument se légitimer par un acte politique fort. Le DDR devrait lui servir à cela. Mais cela ne fonctionnera pas. Cette manœuvre de sortie de crise n’a jamais marché nulle part. Trouvez-moi un endroit sur cette planète où l’on à vu un processus de DDR fonctionner ?

Le DDR est tout simplement une carte blanche à l’impunité. Un pays doit combattre, par la force si nécessaire des déstabilisateurs, surtout des sanguinaires comme il en existe ici. On ne négocie pas avec des terroristes. C’est de l’inconscience.

LNC : Vous n’y croyez donc pas ?

– Ce n’est pas un sujet de foi, mais de réalisme. Il n’y aura jamais de paix civile en Centrafrique, tant que des criminels armés avec des chefs auto-proclamés généraux continueront à y faire la loi. Quel est la force du gouvernement centrafricain dans de telles négociations, en sachant que 70% de son territoire est dans les mains de ces assassins ? Négocier dans de telles conditions est une absurdité.

LNC : Autre chose, que pensez-vous des cas de viols voire même d’actes de bestialité commis sur des mineurs et des femmes centrafricaines par des soldats français de la SANGARIS et par des casques bleus de l’ONU (MINUSCA) ?

– Avant de répondre à cette question, dites-moi, est-ce que le procureur de la république à Bangui a-t’il ouvert une enquête dessus ? Est-ce que Faustin Touadera, tout de même le président a-t’il fait une déclaration publique pour dénoncer ? Est-ce que Ban-Ki Moon le chef de l’ONU a dénoncé publiquement les crimes de ces français en Centrafrique ? Enfin, est-ce que ce grave problème intéresse-t’il les centrafricains ?

A ce que je sache, en France, le président François Hollande a classé ce dossier SECRET DEFENSE. Le sujet est en conséquence clos. Des petites filles violées par ses soldats ne l’intéressent pas. Lui n’a-t’il pas parlé uniquement à Bangui de l’honneur de ses soldats ? Et qu’a dit le président Touadera en retour ? Juste demander la prolongation des forces Sangaris en Centrafrique. Comprenez donc que ces individus n’ont pas comme vous la même lecture des choses.

LNC : Même si vous vous exprimez sous anonymat, nous autorisez-vous à forwarder cette entrevue au président Hollande, à la Maison Blanche et à tous les grands media américains ?

– Vous avez mon feu vert tant que vous ne dévoilez pas mon nom.

English version:

kOUALE françois 22/08/2016 17:34

Quelle liberté d’action ont vraiment nos politiciens qui ne charge pas la vraie démocratie qui peut leur donner le poids adéquat pour valoir leurs opinions face aux pressions qu’ils avalent ou collaborent à faire subir ? Audience ?Cela sonne pour des Etats qui se craignent et se respectent et pour un changement égal de point de vue dans l’ indépendance mais quand il est coutume de monologue ou l’un doit recevoir des ordres ou recommandations ?. On appelle ça chez nous un film,le loup dirige encore bien le pays ,il n’ ya qu’à voir ce que notre pays avale depuis les élections,il n’ ya que nous naifs et nos « intellectueux »pour jouer les naifs ou jouer leur misérable ambition. Les actualités subies depuis qu’on a eu nos élections ne murissent pas même ceux qu’on pensait pouvoir réfléchir mais quand l’intérêt perso prend le pas sur l’intérêt d’un pays on a les politiciens qui nous servent
C’est triplement dommage qu’un pays qui sort d’une élection qu’on annonce transparente et à peine 5 mois en soit aussi dépendante des dikktats de l’extérieur et que ces élus ne peuvent pas faire entendre intelligemment à ceux qui veulent avoir la main sur leur élection par le PEUPLE CENTRAFRICAIN SOUMIS A LA TYRANNIE depuis toujours, ce qu’ils sont et que ce qui se fait en démocratie et qu’ils ne sont pas de simples exécutants placés au pouvir ?.Tous ces corrompus députés servent à quoi de patriotique dans le cheminement acTuel de l’Etat où tous ceux qui n’ont rien a à avoir avec le peuple centrafricain sont à donner des consignes à Touadéra ? A valider les vœux de leur maitre colon ?Que d’être originaux et dénoncer l’ambiguité de l’onu et de la communauté internationale, être une fois au service de la patrie contre les magouilles qu’on voit venir au fur et à mesure que le mandat de certain vont prendre,ils sont à châler pour un pick. Demain on dit on brûle votre pays,on vous donne un pick,ils vont dire oui pour le pick, destruction de leur pays,cesdéshonorables,ils font pitié à voir,leur manque de dignité se voit dans le reflet de leurs images. La France est juge et parti,en plus de ce que tout le monde sait sur séléka,il y a quelque chose de réelle que centrafrique subi du fait de l’amitié de déby et Ledrian intérêt et corruption Qatar que quelqu’un avait dénoncé
Hier la France (Giscard) pour punir Bokassa accusait Bokassa de cannibale avec notre naive complicité avec des fausses photos de la morgue en guise de congélateurs impériaux et d’un cusinier sorti de nulle part expert en mensonge le monde entier s’est saisi de ce discours,aujourd’hui la communauté internationale dont le chef est la France nous recrée la même situation : Bozizé chef plus criminel que les sélékas et organisateur des antibalakas pire espèce de la crise centrafricaine et on en a que pour casser Bozizé ,quant à séléka,elle est toute arrogance et n’est nullement et franchement inquiétée par les moralistes internationaux. Prôner une vraie justice contre elle,c’est un leurre car elle est au service de cette communauté internationale qui travaille pour la main mise de la France partout où les pays essaient dominés essaient de lui échapper.
Ce que je ne comprends pas, c’est que Touadéra tout intellectuel qu’il est, en plus d’être professeur c’est-à-dire éclairé,ne peut comprendre cet enjeu, ne peut utiliser son intelligence et mettre la France devant temoin international face à ses contradictions et rappeler à nos dictateurs voisins pour calmer leurs ardeurs d’emprise sur les chefs d’Etats centrafricains,que lui Touadéra,il est au moins élu par le peuple eta eu les voix d’un peuple et doit agir en fonction de ce que veut ce peuple. Donc toute décision de sa part doit avoir l’aval de son peuple,maisil semble continuer comme s’il était un dictateur et laisse la France ou ses voisins venir lui intimider des ordres comme si dans un Etat démocratique ,pour des choses qui atteigne CENTRAFRIQUE ET LES CENTRAFRICAINS ,la France doit continuer à le voir en aparté avec son diplomate ou des dictateurs voisins lui suggère des choses et il s’exécute.Dictature molle ou démocratie. Ah non s’il est ce que Serge Celse dit sur facebook,qu’il nous le dise et on sera fixé sue sa qualité d’agent comme le sont d’autres. Centrafrique ne doit pas continuer qu’avec des traites,déjà que tous ces politiciens,je dis bien tous ces politiciens connus ou militants de ong de droits XY ou candidats perdants, aucun n’agit pour les centrafricains, pour le pays mais accomplissent une mission au service de l’extérieur. On vous ment,la France a crée tous ces partis politiques par ces agents traites de leur nation qui s’élèvent en chef de parti et d’autres pour de l’argent se vendent avec des alliances avec les présidents voisins,ce que Samba panza alias CHIMENE a compris pour assurer ses fesses et celles de sa fille vers la guinée équato et se moquer des centrafricains des morts centrafricains.
Le criminel de djamenaDéby qui prend l’union africaine pour le tchad où son pouvoir est démesuré et qui selon les dires pour relever le défi de sassou qui nous a imposé un président d’Assemblée Nationale va agir dans notre gouvernement, ce qu’on a lu en centrafrique sous pression de l’UA pout un remaniement. Mais c’est le peuple de l’UA qui a élu Touadéraoù les centrafricains ,une institutions abstraite et de préciser l’ambition Déby par le journal télécommandé en sourdine par des traites au service des ennemis de l’extérieurcorbeaunews pour ne pas le citer qui dévoile l’ambition UA de Déby : il faut un gourvenement d’union nationale,un gouvernement où lesséléka doivent participer. Soyons cohérents,on parleimpunité ,sans avoir mis ces conditions en place,on parle de partage de pouvoir. Un pouvoir ne peut être exercer que par quelqu’un dont rien de repréhensible repose sur son dos. En attendant que les enquêtes aboutissent et la justice puisse travailler sereinement,tout supposé belligérant doit rester en dehors de la gestion de la chose publique. Gouvernement d’unité nationale, quand est ce qu’on va finir avec cet archaisme qui favorise la culture de la mangeoire et non celle de la responsabilité. Si c’était pour nous chanter gouvernement d’union nationale,pourquoi nous amener à cette élection et le faire avant de lancer des élections définissant un cadre de démocratie qui n’autorise plus ses prostitutions politiques ou sabordage par gouvernement d’unité nationale imposé plus pour déranger un pouvoir qu’une volonté nationale?
Tant que nous continuerons à ne faire que cette gestion politique de la graille, vide d’ambition d’existence nous continuerons à entretenir cette Non indépendance que nous venons de fêter le 13 août avec Faste et continuerons à entretenir nos divers problèmes voire celui de voir même les plus incultes voisins dictateurs marcher sur nos dirigeantset sur nos intelligences ou de ne plus resoudre des problèmes de comportement nationaux de façon logique. Tous ces politiciens sont à la mangeoire des dirigeants voisins comment parler indépendance :Sassou,comme on le dit, contrôle la tête de notre parlement et même notre ministre des affaires étrangères se nourrissait là bas chez lui ,ah la pauvreté sans dignité,sambapanzatoute famille incluse en guinée équato,tiangaye ,ziguélé chez Déby et bien d’autres, quelle honte ! Ils sont tous à nu quand ils sont devant ces voisins ,comment susciter le respect de cette façon ?
Nous sommes les plus cons de l’Afrique avec les politiciens du néocolonialisme car les populations sont plus lucides que ces chefs de cons,il suffit d’écouter l’analyse populaire pour mesurer leur degré de clairvoyance comparé à celui des traites de la nation qui polluent la scène politique. Quand la communauté internationale( France,onuminusca et d’autre pays assassin) parle impunité,elle n’a pas la même lecture d’impunité que le peuple centraficain. Eux et les traites de la nation ayant rôle d’échos pour cette communaute internationale voient en impunité les seuls gens que la France veut punir soit BOZIZE un ex agent qui a trahi son père créateur la France en coopérant avec la Chine sur le pétrole leur tenant Tête,à punir coûte que coûte ou les anti balakas. Et naivement nous reprenons leurs discours ,surtout les traites de la nation qui devaient ,au contraire,faire partie des gens à s’expliquer à la justice centrafricaine . Si on veut une justice vraie qui cherche la vérité des faits ayant conduit à des actes dont certains se cachent sous la couverture de l’immunité parlementaire pour pondre à nouveau(par honneteté politique devaient eux-mêmes demander la suspension de leur immunité et passer devant la justice pour laver leur honneur s’ils s’estiment nets, ou dont certains comme ndouba ou autres oisifs ex collabos qui attendent,et qui s’extasent sur le mot impunité,mettant en exergue le mandat de l’onu contre un tel non séleka mais oubliant qu’il y a une justice dont le peuple attend est celle des collabo pour donner un bon départ à ce pays,sans cela tout traitre pensera à trahir à nouveau et à se nourrir sur le sang des centrafricains. Ce n’est pas à la communauté internationale de faire la justice des centrafricains. Les centrafricains doivent régler leurs problèmes par eux -mêmes pour qu’il n’y ait plus jamais autant et facilement des traitres et des gens capables de collaborer sans états d’ âmes avec des criminels capables de vouloir décimer un peuple. Ce sera trop facile et un mauvais exemple pour la génération future.
L’impunité,la vie des centrafricains morts martyrisés,la France s’en fout ,l’onu s’en fout comme hier au rwanda,au congoetc,en centrafrique quand tuer en centrafrique ne soulevait aucune réaction, parler de justice auourd’hui comme ils le font,il s’agit de faire payer à un nègre que la France a mis au pouvoir pour l’avoir désobei et trahi en faisant un choix de partenaire concurrent craint :la chine et dire qu’on est indépendant ? Si vous n’avez pas compris ça,vous n’êtes pas sorti de l’auberge avec vos rêves de démocratie. L’impunité de la France et de cette communauté néocoloniale on l’entend moins quand il s’agit des chefs Séléka et des traitres politiciens encore sur scène. Pour faire la guerre il faut être deux groupes. Or depuis on nous crée un Antibalaka chrétien mauvais pourbanaliser les maux des séléka. Le plus grave,c’est qu’il ya deux antibalaka,il y a des patriotes qui ont défendu ce qu’il y avait à défendre et qui a conduit à la chute séléka et l’instauration de la transition,après il y a les antibalaka création des sangaris donc France ce dont wikileaks a si bien expliqué et qui a pour but la propagande horreur antibalaka pour atteindre leur but c’est à dire faire porter le chapeau à Bozizé leur ex agent filé en chine. C’est tellement grossier qu’ils ont pris plaisir à droguer leurs faux anti balakas ,sous transition samba panza,dont certains sont des centrosseleka camp obrou et désoeuvrés dans boy arabe même où certains ont de la famille pour punir et ternir l’image de boyarabe et passer leur résistance au second plan,même tactique pour ternir les antibalakas et enfoncer Bozizé.
C’est quand même curieux,à l’ouest et sud ouest de centrafrique,il y avait eu de la résistance ayant fait des dégats et dont certains leaders dont celui des paysans centrafricains revendiquait son implication, son combat légitime et celui d’autres personnes qui s’affichaient resistants en guerre, mais jamais la communauté internationale,ni la transition ne s’est préoccupée du détail,mais une focalisation abusive sur Bozizé. Tout cela mes frères pour dire qu’on nous mène en bateau. Aucun mort de toutes parts ne les préoccupe le but est d’infliger une punition à qui ils veulent.On apprécie toutes ces formes de résistances,je donne cet exemple juste pour vous faire voir qu’il y a de la manipulation,la communauté internationale se fout des morts,sa seule préoccupation c’est de faire payer leur agent bozizé pour ce qu’il considère comme un crime de lèse -majesté. Si cette communauté internationale assassine, dont le chef de file en centrafrique est la France et le pays à qui elle a partagé le pouvoir de domination pour piller notre énergie à l’Est, avait un quelconque souci de justice réelle, Séléka ne serait pas encore à tuer ,à faire ce qu’elle est entrain de faire chez nous,surtout que cette même communauté internationale a demnadé qu’on aille aux élections et que des résolutions leur donnaient le pouvoir de faire des choses qu’ils refusent d’exécuter. Faut pas faire de grandes écoles pour comprendre certaines faussetés. Quoique fassent les séléka,ils ne sont jamais inquiétés,km5,sangaris trainent les pieds pour y faire des fouilles jusqu’à les sortir avec leur arsenal de guère se moquant de nos pouvoirs. Alors que sangaris connaissaient toutes les caches de certains antibakas à l’époque à boyarabe qu’ils ont infiltrés et corrompus pour le désordre,armés et liquidés certains et ramassé quelques désoeuvrésnourris par les mêmes mains en antibalakas,les sélékas sont maintenus au camp obrou malgré leurs multiples actes délictueux ne sont jamais inquiétés par une quelconque justice. Que dire de ce qu’à fait comme dégats humains séléka à bangui,les charniers de Nourrédine,les tortures dans son centre de démocratie de merde,imaginez- vous si c’était bozizé qui avait fait cela à la place de nourredineou un antibalaka,on aurait eu un autre discours.
Séléka n’est pas inquiétée,la communauté internationale tourne autour en rond la concernant malgré tout ce qui n’ est plus besoin d’être démontré,simplement parce que touché àséléka c’ est comme si elle s’emputait d’un de ses membres ,ce sont leurs alliés et les envoyer en justice, c’est la peur de se voir dévoiler et ce n’est pas le but rechercher par la France car séléka les a aidé à se repostionner en centrafrique et quelqu’un avait dit que centrafrique est redevenu comme il l’était juste après indépendance où la France contrôlait tout et que Touadera est totalement sous influence et qu’il y aurait un conseiller militaire dans chaque ministère.J’espère que c’est faut car ça sert à quoi d’avoir tous ces diplômes pour en être réduit à cela ? C’est une cohabitation qui ne bénéficie pas au pays d’acceuil,et quand on voit qu’on a eu par cette période Séléka un diplomate français pour centrafrique en suisse,que defend ce monsieur contre le pillage de centrafrique,quand on apprend que lui-même pratique le pillage de l’Afrique. Touadéraaura-t-il le courage qu’un peuple attend d’un dirigeant pour remettre de l’ordre dans tout cela ? Quand on voit qu’il n’ a même pas le courage de mettre fin a ‘affectation abusive de la fille samba panza et de faire comprendre à ses chefs d’Etats voisins qui le prennent pour un niais,qu’ils les respectent bien mais qu’il ne décide pas seul et voila et voila et au final leur dit ce que la tendance de son pays donne.
Samba panza qui a trouvé en cette transition un tremplin pour ses affaires de fesse et assurer ses arrières professionnel au nom de centrafrique, centrafrique qui,pour arriver à ses fins elle laissait tuer les centrafricains sans compassion et sa rancune rejoignait celle des Français,elle a vite cédé au vœu des français voulant coincer bozizé par une plainte centrafricaine pour une cohérence à leur manoeuvre
L’histoire ,il est raconté que depuis que dame samba panza était choisie par Bozizé pour une médiation politique centrafricaine,elle espérait être courtisé par ce dernier,chose qui ne venait pas. Puis elle aurait fait des pieds et des mains pour être ministre au même titre que son mari et se faisait incessément parler d’elle sur des émissions à la radio,les remaniements passent. Seul monsieur restait ministre, ce qui commençait à devenir une frustractionet colère presque non voilée en direction des sélékas et Séléka une acquisition parfaite. Ah,la conviction politique et haine qui ne tiennent qu’à une frustraction ambitieuse des gens,les femmes ne valent pas mieux que nous hommes qui pensaient d’elles en terme de sagesse de nos vieilles mamans qui ne sont polluées comme nos sœurs actuelles. Comme elle a la rancune tenance,ça a devenu sa vengeance contre toutes les personnes qu’elle n’etime pas comme ses voisins à qui elle a fait subir abusivement le délestage à ses voisins proches Mmaidou,Lakoué alors que chez elle,à deux pas,l’electricité tournait 24h sur 24h.
Aujourd’hui,on lit qu’elle auraitdit à l’aéroport que c’est grâce à elle etmalinas que Touad2ra est président ? Pour avoir organisé les élections et éviter des fraudes ? Ca m’étonne qu’elle qui déteste les centrafricains,puissent faire le choix de Touadéra choix de beaucoup de banguissois qui le clamait et qu’elle sait qui la déteste,rancunière comme on la présente. Et si fraude il y a ,bangui est un pays de non sécret,il y aurait eu des fuites. Ce que je sais elle et certaines de ses ministres les pilleuses de l Etat auraient souhaité clairementl’élection de Ziguélé parce que il serait celui qui a été très correct avec elles,ne les ayant jamais critiquées. Un bon ami dit à son ami quand il déraille,celui qui ne dit rien est un corrompu et cette attitude de muette, de corrompu, de traite on le voit dans les traitements de problèmes centrafricains,jamaisziguélé,tiangaye,ni ndouba qui aime user de ses plumes pour ajouter comment sur des articles, jamais il n’ a un mot de reproche ou analyse critique des sélékas en groupe ou individuellementnourredineetc ,par contre les articles accusateurs des antibalakas font le délice de son site,Ziguélé on ne va pas revenir sur son délire deformateur de la réalité pendant le règne Séléka,quant à Tiangaye quand il l’ouvre c’est pour parler Bozizé,mais d’un avocat qui pouvait à en dire sur les multiples cas des défaillances de la minusca et sangaris ne serait-ce pour les viols, corruptions et livraisons clandestines d’armes et munitions au groupes armés :silence,peur du maitre qui les ont fait et mis là pour pertuber le bon fonctionnement d’un pays et dire qu’avec tous ces prétendus cerveaux,un pays en asie aurait déjà amorcer son developpement.On est né con on mourra con,tant qu’un leader n’emerge pas. Touadéra,l’air hilare sillone,mais j’espère pour lui qu’il n’ignore pas que rien ne se fait sans bonne stratégie,celle qui est pour soi et non celle qu’on vous dicte et nous espérons qu’il n’ a pas vendu son âme au diable,qu’il pense à ceux qui ont tout donné et lachés Mobutu,Bokassa,Campaoré et bien d’autres et n’ont même pas le peuple avec eux . Soyez vigilants chers compatriotes d’ici octobre,toute cette manipulation du regroupement des Séléka pour ramener le pays en arrière n’a entre autres ce but ,maintenir ou ramener sangaris avec le même mandat sangaris requérant le financement des grandes nations,pour cela il faut une action spectaculaire et ils sont en quête des choses chocs pour arriver à ce but,car si cette onu et la France voulait la paix en centrafrique,une fois qu’un peuple est appeler aux élections et que les choix sont definis,tout le monde doit s’y soumettre,les hors la loi et brigands doivent être combattus. L’Onu et la France doivent suivre les options de l’ETAT Centrafricain or elles semblent diriger ou vouloir diriger les actions Des autorités centrafricains entrainant un piétinement voulu.

ZINGO 23/08/2016 18:03

La paix en RCA ne viendra jamais ni de la France, ni de l'ONU. Mais des Centrafricains eux mêmes. Tant que nos hautes autorités continueront à marcher sur les cadavres des centrafricains innocents en recevant au palais de la renaissance, les tueurs, violeurs, massacreurs, il n'aura jamais de paix sans justice.