LE COMITE DE SOUTIEN AUX CAMARDES ARRETES DEMANDE LEUR LIBERATION

Publié le par TAKA PARLER

ARISTIDE ZIGUELE
ARISTIDE ZIGUELE

Nous voila proches d'une sortie de crise, les Centrafricains s'étaient rendus massivement dans les urnes pour voter celui ou celle qui pourra les représenter valablement. Malheureusement, leur revendication n'a pas été prise en compte. En manipulant délibérément les résultats des élections groupées de Décembre 2015, les autorités de la transition ont montré leur ferme intention de se désolidariser du processus de pacification de la république Centrafricaine. C'est ainsi ​ que la Cour constitutionnelle s'est illustrée par une médiocrité absolue d'annuler les législatives et valider la présidentielle. Est ce important que nous rappelions tout simplement que ces élections étaient groupées ? En d'autres termes, elles s'étaient tenues dans les mêmes conditions et par les mêmes acteurs ? Faut-il le rappeler aussi que si les résultats des législatives étaient biaisés forcément ceux de la présidentielle ne peuvent faire l'objet d'une dérogation ? Force est de constater que les carottes étaient cuites en amont et qu'il fallait seulement passer à table pour les manger. En outre une demande de manifestation pacifique en vue de remettre un mémorandum à une institution internationale a été refusée par les autorités politiques, on se demande pour quels motifs ? En bravant l'interdiction certes, les manifestants ont voulu par là montrer leur mécontentement face à cette injustice. Ils s'étaient rendus les mains vides devant la Minusca pour demander l'annulation des élections, ce qui est normal. Les forces de l'ordre qui n'avaient pas par avant défendu la population centrafricaine s'érigent en police politique pour arrêter arbitrairement les camarades que nous citerons: YANDOCKA DOMINIQUE, LEON JUNIOR ZOUMA, ERICK MBERIO, ARISTIDE ZIGUELE, aujourd'hui 48 ​heures après ils ne sont toujours pas libérés, on apprend par ailleurs que les forces de l'ordre auraient fait passer ZIGUELE ARISTIDE (Fils de Martin Ziguéle) à tabac si ces informations ​ sont vérifiées nous assistons à une grave violation des droits de l'homme qui ne restera pas impunie. Nous demandons aux autorités de les libérer en leur donnant une convocation pour se présenter au tribunal. Car ils ont tous des garanties de représentation ils ne peuvent donc se soustraire à la justice. Confisquez leurs passeports par exemple( comme ce fut le cas dans le passé, ce n'est pas nouveau), mais qu'ils rentrent chez eux pour attendre les procès. Cette attitude est génératrice de tensions entre les forces de l'ordre et la population.

COMITE DE SOUTIEN AUX CAMARADES ARRETES

Publié dans Communique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Landry-Sosthène BENI 02/02/2016 00:27

Bien que n ' approuvant pas leur action, je souhaite la libération de ces jeunes surtout pendant cette période sensible afin de mieux entamer ce deuxième tour de ces élections dans la paix.

Mbi 02/02/2016 12:13

Ah non, certainement pas!
Il faut que justice se fasse, sinon on court vers une cacophonie généralisée.

MAWA 31/01/2016 20:15

Chers défenseurs des enfants ZIGUELE, savez-vous qu'au temps de ZIGUELE Premier Ministre de PATASSE, ceux qui enfreignaient à la Loi étaient purement et simplement liquidés. La purge des RIVERAINS au temps de ZIGUELE est encore présente dans nos mémoires. Alors, s'il vous plait, ceux qui sont morts au temps de ZIGUELE en manifestant leur droit étaient des centrafricains comme les ZIGUELE, ZOUMA, MERIO et autres;;;;;;;La RCA n'a plus besoin de cela. Merci.

MAWA 31/01/2016 20:15

Chers défenseurs des enfants ZIGUELE, savez-vous qu'au temps de ZIGUELE Premier Ministre de PATASSE, ceux qui enfreignaient à la Loi étaient purement et simplement liquidés. La purge des RIVERAINS au temps de ZIGUELE est encore présente dans nos mémoires. Alors, s'il vous plait, ceux qui sont morts au temps de ZIGUELE en manifestant leur droit étaient des centrafricains comme les ZIGUELE, ZOUMA, MERIO et autres;;;;;;;La RCA n'a plus besoin de cela. Merci.

Zingot 31/01/2016 20:02

Aristide ZIGUELE rêvait d'être fils du Président pour faire comme SAPPOT SAMBA PANZA, mais hélas les rêves se sont évanoui et on se fait prisonnier. Cher fils de ZUGUELE c'est à votre honneur. Sauf qu'il fallait être là pour conseiller votre père et lui dire les élections gagnent sur le terrain. Et quand on est un Homme politique il faut le courage de dénoncer les tueries, les massacres, les viols de qu'on doit demain gouverner. Votre père a-t-il agi ainsi? Que NON! Allez créer sur tous les toits qu'on Membre de l'Internationale Socialiste pendant qu'on tue, on viole, on massacre, ne pouvait pas marcher. On dit que les Socialistes sont des Humanistes, ce que M. ZIGUELE n'est pas. On vos voyait venir: Fondation de MME ZIGUILE, Fils de Président ZIGUELE..........C'est bien de marcher pour les intérêts perso de son père, mais c'est Mieux de marcher quand on te les Centrafricains. Vous vous voulez le pouvoir pou commander les Centrafricains, mais les Centrafricains ne vous veulent pas. C'est fini pour vous. On vous laisse le trafic de la viande boucanée entre paris et Bangui si cela peut vous faire vivre.

ZAWA 31/01/2016 19:24

On ne vous a pas v marcher contre les tueries des éléments de SELEKA soutenus par MM. ZIGUELE, TIANGAYE et consorts. Il faut laisser les centrafricains tranquilles. ZUIGUELE a cru l'Internationale Socialiste suffisait pour gagner les élections. Si l'Internationale Socialiste lui a permis d'aller vendre la viande boucanée de singe à Paris sans être inquiété même la police des frontières a ouvert ses sacs banco pleins de viande de brousse, elle n'a pas voté en RCA. Ce sont les Centrafricains qui ont voté. ZIGUELE est un Traite. Il a trahi PATASSE en criant qu'il n'était pas le cache sexe de Patassé. Il a trahi le peuple centrafricain en soutenant les SELEKA avec le FARE et l'ADFT. Il paye tout cela. Ceux qui troublent la tranquillité des paisibles centrafricains doivent être arrêtés et punis conformément à la loi. C'est dommage pour ceux qui aspirent aux destinées de l'Etat de fouiller du pied les lois du pays. C'est une Honte: