SOMMET PARLEMENTAIRE DE LA FRANCOPHONIE : LE RETOUR TRIOMPHAL DU PAN ABDOU KARIM MECKASSOUA

Publié le par TAKA PARLER

Arrivée du Pan à l'aéroport Bangui M'poko
Arrivée du Pan à l'aéroport Bangui M'poko

Kangbi-ndara.info/ Arrivée ce matin 16 juillet 2016 à l’aéroport Bangui M’Poko, le Président de l’Assemblée Nationale Abdou Karim Meckassoua a brièvement fait le point de sa toute première mission en dehors du pays à la presse locale. Il revient du sommet parlementaire de la francophonie qui a eu lieu du 08 au 12 juillet 2016 à Antanarivo. Meckassoua annonce la venue prochaine de Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie à Bangui, capitale centrafricaine.

Média : Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, vous venez de rentrer d’un sommet parlementaire de la Francophonie où vous avez représenté la RCA qui sort d’une longue crise. Est-ce à dire que le pays devient fréquentable ?

Le Président de l’Assemblée Nationale (PAN) : Notre pays est plus que fréquentable. Nous venons de réintégrer cette grande famille l’assemblée parlementaire de la Francophonie. La RCA a été honorée, la délégation centrafricaine qui était attendue et nous avons eu droit non seulement à la congratulation de l’assemblée toute entière mais nous avons été au premier plan et cette deuxième session où la République Centrafricaine doit avoir comme premier résultat portera à l’unanimité de l’acceptation de l’assemblée parlementaire de la Francophonie dont nous abritons la section politique au mois d’avril à l’initiative première. D’autre part, le discours que nous avons prononcé pour remercier et exprimer notre gratitude, a été chaleureusement applaudi. Nous avons eu un entretien très chaleureux à l’issu duquel la République Centrafricaine doit d’ores et déjà s’organiser pour accueillir la visite officielle de la Secrétaire Générale de la Francophonie. Voilà succinctement ce que vous pouvez retenir de cette mission que je viens d’effectuer.

Le Président de la République se trouve en ce moment à Kigali du 27e Sommet de l’Union Africaine, c’est dire que la République Centrafricaine commence à retrouver sa place dans les Instances Internationales ?

Ecoutez, nous devons tourner définitivement le dos à cette crise que nous avons connue, cette crise qui a failli nous emporter. Nous avons également plaidé depuis Kigali à ce que la Communauté Internationale ne se lasse pas de soutenir la République Centrafricaine. Nous avons également plaidé, vraisemblablement, cela va évoluer vers le Comité International sous l’égide de l’Union Africaine et nous avons également appelé de nos vœux pour que non plus, ne se lasse point de soutenir la République Centrafricain et le Président de la République a été élu et bien élu et l’Assemblée Nationale a été installée et bien installée et notre démocratie a été jugée exemplaire par le retour à l’ordre constitutionnel. Alors ne dites pas toujours « commence », « commence ». Nous pensons qu’après Kigali, notre enjeu majeur, c’est de plaider pour la réussite et la mobilisation de la Communauté Internationale pour le Forum de Bruxelles. Je l’ai dit dans mon allocution lorsque mes pairs m’avaient fait l’honneur de m’élire comme Président de l’Assemblée Nationale que nous allons assister au déploiement d’un véritable ballet diplomatique au niveau international.

Transcription et décryptage : CMPP du PAN

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article