VIVEMENT QUE CETTE FOUTUE TRANSITION S'EN AILLE ET QUE L'AUDIT DE LA GESTION DE SES ACTEURS COMMENCE

Publié le par TAKA PARLER

Son Excellence Catherine Samba Panza
Son Excellence Catherine Samba Panza

D'abord le montant déboursé pour cette cérémonie était conséquent, et les images de la Télévision Centrafricaine retransmises sur Voxafrica étaient en blanches et noires. Comme à l'ancienne, les autorités de la Transition ont montré à la face du monde la précarité de nos qualités de service. Qu'elle s'en aille vivement cette foutue Transition avec elle tous ses acteurs. Mais avant, il faut un audit des finances publiques pour mettre les nouvelles autorités à l'abri d'une éventuelle poursuite. Il nous semble superflu de le souligner, la logique voudrait que dans toutes passations de service ou prises de fonction, une restitution doit être faîte. En d'autres termes un Audit des dons et prêts qui ont été octroyés à la République Centrafricaine au cours de cette foutue Transition. Désormais, le peuple Centrafricain devrait réclamer des comptes à ses dirigeants. Les décrets pour nominations signés ci et là, devaient faire abrogés. Était ce dans la mission de cette foutue Transition de faire un mouvement dans toutes nos ambassades à travers le monde ? Cette tâche ne devrait-elle pas être réservée au Président nouvellement investi ?

Les voix s'élèvent un peu partout pour réclamer un audit de la gestion des autorités de cette foutue Transition pour certains. D'autres demandent qu'il faut laisser le Président TOUADERA travailler tranquillement. De qui se moque t-on ? On veut bien le laisser travailler, on ne demande que cela d'ailleurs. De grâce, qu'il commence la vraie rupture par un audit de la gestion de cette foutue Transition. En outre, l'État Centrafricain peine à assurer ses charges régaliennes et se verra contraint d'abroger certains décrets sinon tous les décrets signés ces derniers temps dans l'unique but de satisfaire un groupe d'amis. En attendant les premiers décrets du Président légitime, nous prions chers compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans ELECTION

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MJ 31/03/2016 19:10

Effectivement, il faut revoir les nominations fantaisistes des hauts gradés des armées depuis l'époques Boz à nos jours et surtout l'annulation des décrets dans nos institutions nationales et internationales

Tatene Polele 31/03/2016 18:05

Et surtout l'ANNULATION de toutes les nominations de la transition SELEKA (24.03.2013 à ce jour) dans l'administration, dans les institutions sous-régionales (BEAC avec les SALAO, GORO et GAOMBALET et ALI CHAIBOU, BDEAC avec le faussaire SOKAMBI Guy, CEMAC, etc..) et dans les chancelleries à l'étrangers (Les repris de justice come SEMBOT-BACKONLY nommé au Cameroun, les parents tels DEDE à Bruxelles, la fille volage Christelle à Malabo, et toute la clique) et dans les institutions et banques locales (ENERCA, ART, BPMC, CBCA, etc) ! Les nominations fantaisistes aux grades de Général des parents tel BOUBA Jérôme, WANGAO, etc.

Boali 31/03/2016 11:44

L'audit, ne doit pas que concerner la période de la transition, il doit être global y comprise la période où le nouveau chef de l’État fut premier ministre.
Pour ce faire, il faut faire appel à des experts internationaux et indépendants; les ONG qui luttent contre la corruption, de préférence les ONG suédoises, pas les "cousins" français.