FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA , LES PREMIERS MINISTRABLES ET LE GOUVERNEMENT DE COMBATS

Publié le par TAKA PARLER

FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA , LES PREMIERS MINISTRABLES ET LE GOUVERNEMENT DE COMBATS

Les Centrafricains sur le chemin de la réconciliation, à peine élu le nouveau président promet la rupture et semble vouloir mener un combat pour sortir la RCA de cette situation catastrophique. Pour ce faire, il faudra choisir les combattants pour aider le nouveau président à mener à bien sa politique de développement. Plusieurs prétendants sont en lice pour la primature. Les noms des personnalités qui reviennent le plus souvent sont entre autres ABDOU KARIM MECKASSOUA pour sa rigueur, sa détermination dans la gestion de la chose publique et surtout son sérieux carnet d'adresses qui constitue un atout non négligeable pour sortir la république Centrafricaine dans cette misère. Un autre candidat CHARLES ARMEL DOUBANE à la fonction, est, lui aussi, pressenti pour sa connaissance du système financier Centrafricain et international et son flair juvénile constitueraient une dynamique de développement. JEAN WILLYBIRO-SAKO est par ailleurs, le plus expérimenté de tous les candidats en terme de participation et de gestion des ministères en Centrafrique, pour avoir participé à plusieurs gouvernements sans laisser de mauvais souvenirs. Ce qui plaiderait en sa faveur. Enfin, le dernier candidat sérieux est le Directeur Général du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique ( FAGACE) Henri Marie DONDRA qui connait les rouages des finances internationales une des qualités qu'on ne peut négliger en ces périodes de reconstruction nationale.

Une bonne composition du Gouvernement conditionnera la réussite des chantiers qui attendent la nouvelle équipe. Les divers chantiers qui commenceront par la réconciliation nationale, la relance économique, la sécurité sur toute l'étendue du territoire ainsi que l'équité et la justice sans oublier la confiance et l’envie de tourner la page sombre du passé. Pour ne citer que ceux-là, les alliances d'hier ne doivent surtout pas être un moyen de pression sur le président élu. Les choses doivent véritablement changer pour permettre à la république Centrafricaine de décoller comme tous les pays de la sous région. En attendant que la nouvelle équipe se mette en place, nous vous invitons chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans politique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marnix Bodame 07/04/2016 22:04

On n'a l'homme qu'il faut ,merci a Dieu.

Tatene Polele 09/03/2016 11:32

PR indépendant plébiscité par les centros, il faut un PM indépendant choisi en conscience par le PR qui a la confiance du peuple, et non un PM déjà rejeté par le peuple en tant que candidat déclaré échoué, éliminé par la Cour constitutionnelle ou faisant du bruit avec un cv estampillé international sauce africaine. Des centrafricains capés, silencieux, non partisans existent de par le monde, au PR de nous surprendre comme son mentor Bozizé avait surpris par deux fois avec Elie Doté et lui-même nommés à la suprise des comploteurs du marigot puant de Bangui. Son parcours personnel marqué par la providence divine devrait le pousser à surprendre positivement le peuple qui l'a choisi. Tous les noms cités sont clivans car partisans avec des groupes et clans déjà constitués souvent délétères....

motondo 29/02/2016 18:47

Sauf erreur de ma part, on n'invente plus la roue car nos prédécesseurs nous ont déjà balisé le chemin. Le mode de gestion de la chose publique adopté par notre pays la RCA est la démocratie qui a ses règles et principes qui ont aussi vieili que le monde. Dans un pays comme le notre où le taux d'analphabète est très elévé, il est du devoir de la presse d'informer et de sensibiliser la masse populaire aux principes élémentaires de ce mode de gouvernance que nous avons choisi. Mon étonnement est que nos hommes dans nombre de leurs articles semblent ignorer ces fondamentaux entraînant la masse populaire dans les bas fond de l'ognorance démocratique. Sauf erreur de ma part, le choix du Premier ministre en démocratie est en priorité foncton des équilibres de force qui se dégagent au parlement. De manière, deux groupes se dégagent à savoir d'une part la majorité présidentielle et d'autre part l'oppositon. Le Pm doit émaner du groupe comptant le plus de députés. En expliquant ces aspects, la masse populaire va accorder une importance supplémentaire aux élections législatoves qu'elle souvent tendance à négliger. La masse populaire comprendra que outre les présidentielles, elle peut influencer la gestion du pays à travers ses choix aux législatives. A ce niveau en démocratie, on raosonne en priorité en terme de nombre, la compétence intrèssèque et individuelle venant après. Dans toute démocratie les décisions se prennent par vote justifiant une fois de plus l'importance de disposer d'un nombre consequent de député. Je suis fan du bon nombre des prétendants au poste de PM cités dans cet articles mais se pose la question de leur densité démocratique. Leur légitimité cause problème tant nombreux sont ceux qui ne comptent même pas un seul député. Leur choix rencontrerait il l'assentiment des groupes comptant le plus de parlementaires? D'aucuns brandiront le pretexte comme quoi la situation politique de la RCA est particuliaire, cet argument ne peut tenir debout tant l'on parle du retour à l'ordre constitutionnel. Ce n'est pas pour rien que le peuple a adopté la constitution en amont par voix référendaire. Pour éviter tout complication inutile dans l'avenir conformons nous aux dispositions constitutionnelles en la matière. Pour finir, ne perdons pas notre temps à réinventer la roue car elle existe déjà.

WEBB 27/02/2016 18:29

JEAN WILLYBIRO-SAKO pourrait faire un bon job en qualité de premier ministre , il est intègre , compétent , capable de relever ce défi de rupture avec efficacité.
Puis Mr Doubane est compétent au ministère des affaires étrangère.
Ensuite Mr DONDRA ministre d' Etat des finances et d' Economie.
On garde Mr BINDOUMI à la défense , il est entrain de faire un bon job .

CAPRONO 29/02/2016 09:57

Que des pronostics! toujours des pronostics, mettez cette compétence au service du PMU en RCA, c'est aussi être opérateur économique sans mélanger!

BOULE-DE-CRISTAL 27/02/2016 19:00

WEBB le DIRCAB d'un des trois cités! Rêve, c'est pas prohibé

sbsnico 27/02/2016 18:20

Je suis de même avis que Mr Zawa et Mr Zingo , Mr Willbiro PM . Une fois que Mr Zawa ,Mr Zingo et moi même ont un point de vue commun vive la Centrafrique .Nous sommes toujours en poste pour commenter et donner notre point de vue.

WEBB 27/02/2016 19:26

BOULE-DE-CRISTAL ,je suis un opérateur économique donc je ne mélange pas les affaires avec la politique .
Voilà ma conception !

BOJOLAIS 27/02/2016 19:09

UNE nouvelle tête à la pointe de la technologie! évolution # régression! Un conseiller mais pas un PM!