É ZIA, ÉZIA APE, ÉZA, ÉZIA APE ÉGBOU KAKA É KPI DA GNI MBI DESIRE KOLINGBA

Publié le par TAKA PARLER

AMBIANCE AU SIÈGE DU RDC
AMBIANCE AU SIÈGE DU RDC

Cela se présente comme un canular, aujourd'hui au siège du parti, le Rassemblement Démocratique Centrafricain, le candidat DÉSIRÉ KOLINGBA mobilise les sympathisants de ce parti pour être en ordre de bataille pour le second tour des élections couplées du Décembre 2015. Selon ce dernier, il serait au second tour avec un pourcentage qui avoisinerait les 49,5%. Avant même que la cour constitutionnelle ne se prononce , ce dernier semble être sur de sa victoire, il sait sur quoi il compte.

Si ces faits sont avérés , nous ne sommes pas loin du scénario de Cote d'Ivoire. Les Centrafricains se retrouveraient avec deux présidents et deux gouvernements voir même trois. Après avoir connu les soubresauts politiques, les Centrafricains ne seraient pas prêts de sortir de l'ornière. Les élections groupées de Décembre 2015 ont enregistré plusieurs irrégularités qui ont donné lieu à plusieurs contestations allant jusqu'à demander une annulation partielle voir totale de cette foutue élection présidentielle.

Les candidats contestataires et également membres de la plate forme politique qui regroupe plusieurs partis politiques, l'Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition (AFDT), avaient tenu une conférence hier pour demander le recomptage manuel des bulletins de vote ou une annulation partielle et complète de cette foutue élection. Nous nous dirigeons vers une crise post électorale. Ce serait catastrophique pour le peuple Centrafricain déjà meurtri par les nombreuses crises sur vécues dans ce pays.

Pour quelle raison le candidat DESIRE NZANGA KOLINGBA croirait-il dur comme fer qu'il serait en second tour de ces foutues élections de Décembre 2015 ? Compterait-il sur quelque chose ? Lui qui ne manifeste jamais de signes de violences et qui aspire toujours à la paix du peuple Centrafricain semblerait trouver un autre cheval de bataille ? En tout cas , il est confiant que la victoire lui aurait été volée, selon les sources proches du candidat, ce dernier aurait des preuves irréfutables de la culpabilité de l'ANE.

Si cette version était avérée, pourquoi ne montrerait-il pas ces fameuses preuves pour que justice soit rendue un tant soit peu ? Une crise se prépare avant même que la cour constitutionnelle ne rende sa décision, avant même que le second tour de ces foutues élections n'ait commencé. En attendant que chacun retrouve son esprit, nous vous invitions chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO
PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO

PHOTOS DE LA MOBILISATION AU SIÈGE DU RDC PRISES PAR HERVE SEREFIO

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Freeman 16/01/2016 03:26

Etes vous sur? comment pourrez nous expliquer ceci Gbaya : 35%

Banda : 32%

Mandja :25%
Et pourquoi l'ancien maire de la ville de Bangui et voire Le professeur Nguerekata se sont abstenus de dire que leurs voix aient ete volees?

MAWA 13/01/2016 22:26

Pas de diversion, le peuple exige la vérité, rien que la vérité. Restons calme et digne. Confiance en nos juges. Qu'ils disent le droit, rien que le droit.
Ne nous amenez plus sur ce terrain là, il a engendré plusieurs assassinats restés sans jugement à ce jour, la liste est interminable.
Réclamer la transparence et la régularité dans un processus électoral n'est pas un crime contre l'humanité, détourner le verdict du peuple est une forfaiture.
Nous avons trop souffert des fraudes électorales de 1997, 1999 et de 2011. Nous réclamons simplement le respect de nos voix, que nos votes ne soient plus détournés au profit des voleurs sans scrupule dans le Pays de BOGANDA.