RCA: POURQUOI FRANCOIS HOLLANDE SE REND T- IL EN VISITE A BANGUI

Publié le

Par RFILe président français est attendu en Centrafrique vendredi 13 mai en début d'après-midi. François Hollande n'y restera que quelques heures avant de se rendre le soir même à Abuja pour participer samedi au sommet sur la sécurité en Afrique de l'Ouest. A l'occasion de son troisième déplacement à Bangui, il entend solder l'opération Sangaris.Une transition de deux ans, puis une présidentielle transparente... Aujourd'hui, la Centrafrique est sur de bons rails. C'est du moins ce que veut croire François Hollande. C'est l’une des raisons de sa visite ce vendredi.Au plus fort de la guerre civile entre milices Seleka et anti-Balaka, il y avait quelque 2000 soldats français dans ce pays. Aujourd'hui, il n'en reste que 650.L'objectif de François Hollande est que l'opération militaire Sangaris, débutée en décembre 2013, se termine dans les prochains mois. Si tout va bien, à la fin de l'année, il ne restera que 100 ou 200 soldats français. Les uns formeront la nouvelle armée centrafricaine, et les autres piloteront peut-être à distance les futurs drones armés de la Minusca.→ A (RE)LIRE : François Hollande à BanguiCet après-midi, pour mieux se convaincre que la guerre civile est terminée, les deux présidents, le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra et le Français François Hollande, vont visiter le PK5, cette enclave musulmane, à l'intérieur de Bangui, où les habitants commencent à rentrer chez eux.En fait, en revenant à Bangui, un an avant la fin de son quinquennat, François Hollande veut prouver qu'il est capable de terminer une guerre. Si l'opération Barkhane s'installe dans la durée, l'opération Sangaris touche à sa fin. Le message est politique. Le chef de l'Etat français entend montrer qu'il n'est pas seulement le « gendarme de l'Afrique ».La France restera engagée politiquement pour soutenir le pays dans la phase qui s'ouvre, celle de la réconciliation, de la sécurité et du développement. La tâche est immense...Harlem Désir: la France restera aux côtés de la RCA13-05-2016 - Par RFI00:00  00:00Que fait la France en Centrafrique ?Dans un pays où il faut tout rebâtir, la France apparaît comme un allié et un soutien fidèle. La présence de la France en Centrafrique est de deux ordres.Tout d'abord, elle représente une présence directe et visible, en divers domaines. La France est un bailleur clef pour la Centrafrique. En cause : l’Hexagone investit dans la coopération et l'aide au développement, finance la reconstruction urbaine, la gouvernance et l'éducation. Ces projets sont menés par entreprises parapubliques françaises, l'Agence française de développement notamment.La France tient un rôle bien sûr dans la francophonie. Grâce au lycée français de Bangui, la France favorise l'éducation des futures générations amenées à reconstruire le pays. L'Alliance française contribue par ailleurs à encourager la création artistique et culturelle.La France est engagée militairementAutre présence directe : l'arrivée récemment de jeunes diplômés disséminés un peu partout dans les cabinets ministériels. Ces derniers font office de conseillers ou encore d’experts auprès des nouvelles autorités du pays.Enfin, la France est également toujours engagée militairement pour des interventions, mais aussi avec des hommes et des femmes affectés dans le renseignement et la surveillance du territoire centrafricain et de ses voisins.On retrouve par ailleurs des officiers français dans l'état-major de la Minusca, la force onusienne en RCA. Et d'autres officiers de l'armée française à la tête de l'UTM, une structure de l'Union européenne destinée à former les militaires centrafricains.RFI

RCA: POURQUOI FRANCOIS HOLLANDE SE REND T- IL EN VISITE A BANGUI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Agathe poko 20/05/2016 19:15

je me demande quel est réellement le niveau de ce zouave kakalengue. Quelqu'un lui a déja erépondu ailleurs,c'est comme il disait,parce que les musulmans sont mal en europe ou parce que les immigrés ne sont pas bien traités en europe,va t-on prendre des armes contre les civils? Ce sont des choses à discuter avec des pouvoir par des manifestations associations et sensibilisation,raisonner comme daesh comme vous faite,je comprends pourquoi vous vez massacré tant d'innoncents chez nous et quand on parle des crimes on cherche les responsables des crimes ceux qui croupissent en prison aujourdhui après s etre pris aux civils à bruxelles et en france,c'est la justice qui s'occupe d'eux,leur cause de tarée comme la tienne est de l'éculubrations. VRAIMENT QI =0

KAKALENGUE 13/05/2016 17:05

Ahahahah….Parlons en de la cause de la récente crise centrafricaine. Certains des compatriotes très prolifiques sur ce site se croyant « détenteurs du savoir devant l’eternel » avancent leurs pions en expliquant que la cause « c’est l’arrivée de la SELEKA qui a déclenchée la vengeance des ANTI-BALAKA ». Cela démontre l’inculture des partisans de cette thèse. Apparemment, une grande partie de la classe politique et intellectuelle centrafricaine croit à cette thèse. Il ne suffit pas seulement de savoir lire et écrire pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Il faut surtout s’ouvrir aux nouvelles idées, théories et approches pour comprendre le monde complexe qui nous entoure. Pour cela, la classe politique et intellectuelle centrafricaine dans presque sa totalité est hors jeux et hors compétition faute de renouvellement de ses connaissances en la matière. Comment ceux qui sont censés guidés le bas peuple ne maîtrisant pas les en dessous des choses peuvent ils biens orientés et aiguillés ce peuple. Autrement dit comment un aveugle peut il conduire un autre aveugle ?
Qu’en est il ?
Dans les nouvelles approches et théories de la planification dont les partenaires utilisent les fondements méthodologique pour nous gérer, la construction de l’Arbre à problèmes repose sur trois (3) causes inter liées par ordre hiérarchique :
1) Causes immédiates : ce sont les causes visibles à première vue Ex. Arriver SELEKA est la cause de déclenchement de la riposte Balaka. Ç a c’est la cause première effectivement. Mais il faut aller au-delà pour comprendre.

2) Causes Sous-jacentes : ce sont les causes moins visibles liées au cadre institutionnel et réglementaire qui a entrainé le mouvement SELEKA. Pour notre cas : Tracasserie liés à la délivrance des pièces d’identité, aux contrôles sélectives des Forces de défense et de sécurité, à la non reconnaissance des fêtes religieuses des minorités, à l’accès inéquitable aux services sociaux de base et à la non représentativité des minorités dans les institutions, etc..

3) Causes fondamentales ou profondes : Ce sont les causes liées au comportement, attitudes, reflexes, traditions, etc. Dans notre cas : l’exclusion, les attitudes, la stigmatisation, la qualification des minorités religieuses comme des étrangers, voleurs de ressources du pays, etc…Ce sont ces attitudes qui sous tendent l’exclusion décrite en haut.

Sur cette base si vous traitez seulement la cause immédiate, vous ne régler pas le problème. Assurer vous qu’il vous reviendra à la figure à coup sûr. Il faut s’attaquer à la fois aux trois causes. Pour notre cas :
1) Régler les problèmes des groupes armés (SELEKA, BALAKA) : DDRR ?? Court Terme
2) Régler le problème institutionnel : Représentativité des minorités dans les institutions ? Nettoyer les textes et cadres réglementaires pour enrayer les imperfections et faire place aux minorités ? Moyen Terme
3) Engager des campagnes de sensibilisation et de formation pour un changement d’attitude envers les minorités et leurs inclusions (c’est ce que vous voyez sur les affiches dans les artères des villes du pays) Long Terme.
Voilà ce que cette soit disant classe intellectuelle et politique n’arrive pas à comprendre ni à maitriser car très éloigner du monde du savoir. Au lieu de déverser à longueur de journée votre haine et votre inculture, chercher plutôt à comprendre d’abord les choses. Quand on pose mal le diagnostique, évidemment la solution qu’on préconise par la suite est erronée. La MINUSCA elle-même est entrain de réviser sa stratégie pour adresser les causes profondes de la crise. Il y’a un débat dans le pays et les nôtres sont loin de ce débat car ne possédant pas les moyens intellectuels pour le soutenir. A la place, ils soutiennent des discussions de bas étage teintés d’égoïsmes, de tribalisme et de xénophobie qui n’a pas lieu d’être. Il s’agit juste d’assouvir leur haine et leur rancœur. Les Honorables Députés qui sont vilipendés pour avoir porter leurs choix sur MECKASSOUA sont plus patriotes que ces gens. Ils ont une approche sensible au conflit, une approche sensible à la cohésion sociale. Ils ont montrés leur maîtrise des paramètres du conflit et ont apportés leurs solutions. Tous les candidats les ont approchés (ce qui est normal) mais ils ont fait leurs choix en tenant compte de leurs sensibilités au conflit et à la cohésion sociale. Bravo nos Honorables. L’histoire vous donnera raison et le peuple le vrai pas des agitateurs vous sera reconnaissant au moment venu.
C’est à cela que TOUADERA se démarque de l’ancienne classe politique inculte et qu’il apporte une rupture avec anciennes pratiques. N’en déplaise aux aigris et tribalistes du pays.

gaston 13/05/2016 14:17

Hollande vient pour faire un bras d’honneur aux centrafricains ; vous avez élu Touadera,moi hollande,je suis le vrai Président. Touadera ,bien nourri par mes amis socialistes de lille,si vous n’avez pas compris,tant pis pour vous. Je vous fais tuer,je reviens ,vous m’acclamez. Je vais à bangui,je vais visiter le quartier de mes complices qui vous ont bien décimé,mais vos frères des ledgers de pauvres ,victimes par ma faute et victimes de viols des sangaris,je n’en ai cure. Je suis votre président ,rompez,pensez vous qu’avec tous les pillages programmés qu’il va organiser après cette visite,pensez vous que Touadera ou le gouvernement vont demande qu’on allège les tracesseries de visa ne serait-ce que tourisme aux centrafricains pour la France ?
Pour faire un audit,il faut d’abord être clean soi-même,on ne va pas abuser les centros indéfiniment avec des fausses images à travailler. Arrêtez nous cette musique ,le disque est rayée. La bonne gouvernance commence par la façon dont on conçoit être élu,ça implique un combat contre la corruption et le reste. Comment peut il corrompre et vouloir imposer des contrôles,le vol,l’abus de pouvoir ,les conflits d’intérêts,la corruption sont prohibés. Ce type ne s’arretrait pas qu’aux députés et politiciens,il rase jusqu’aux journalistes,jusqu’à celles qui pensent faire de la confession un problème ,étant sorties avec des musulmans qu’il manipulerait dans des quartiers. Il n’a pas d’autres ides plus nobles ?
Déjà il ne représente pas tous les musulmans de km5 et ceux du nord,meckassoua contrôle tous les musulmans immigrants venus du cameroun ,niger ,nigeria etc qui avec meckassoua ont leur chef Sassou Nguesso et il y a le reste des musulmans dont certains sont nos frères de ndele birao avec certains étrangers que déby nous a envoyé du soudan et tchad et ceux là sont sous influence du tchad. La bêtise de touadéra c’est de rentrer bêtement sans vision politique dans le jeu de sassou froissant Déby,qui devant fait le bon et secoue la rébellion qui lui est acquise pour reprendre l’affront face à Sassou. Touadéra qui ayant beneficié du vote large du peuple aurait pu se faire entendre mieux,mais il ne s’est préparé à rien. On a besoin d’argent,ces puissances ont besoin de nos sous sol,les pays voisins leur économie se portent bien aussi par le pillage de nos sous sol et le trafic commercial utilisant bêtement les centrafricains comme de simples consommateurs. Aujourd’hui,Meckassoua nous vient avec une lecture sélective de la bonne gouvernance et de la démocratie,il doit avoir cette discipline pour lui d’abord avant de l’imposer aux autres,il n’est pas qualifié pour cette vielle regaine qui nous assène à chaque fois qu’il prend service quelque part,et nous comme des idiots ,nous disons c’est bon mais que vient-il de faire aux présidentielle et aux législatives ? C’est comme demander à un grand voleur chef de gang d’arrêter un autre voleur,vraiment il n’y a que chez nous qu’on se foute de notre gueule ainsi. Son audit ,même si je suis pour le principe,mais lui il est mal placé,son audit il peut le mettre là où l’on pense. C a ne marche plus. Pourquoi appelez ces députés honorables,ce sont des DESHONORABLES, jusqu’aux prochaines élections. On ne peut considérer de tels gens,prets à vendre leur ame pour de l’argent et bien
Quant à touadera,c’est bien beau d’afficher son patrimoine,mais ce qui est interessant c’est le contro^le à la fin du mandat. SAMBA PANZA qui nous fait le coup de faux intervenant pour la cause de sa fille,si elle n’a pas compris,sa fille est imprégnée de la diplomatie de sa mère ,Touadéra a sa politique diplomatique qui est loin de celle de samba panza qui le guinéé equato est un lieu de pèche de fortunés pour de belles de nuit dont elle et sa fille veulent faire prospérer de ce coté là. Centrafrique n’est plus cela ; il faudrait un audit pour elle sur ses divers comptes et enfants à l’etranger et biens immobiliers aux pays et à l’etranger pays rubis sur ongles. C’est facile,elle n’avait qu’une maison en accedant a la tet de la transition,maintenant il faut faire le total de ce qu’elle gagne comme presidente de transition etc et comparez avec ses nouveaux acquis. Il en faudrait de même pour ces belles de nuit de la presidence ou proches de la primatures,les mesdames kamoun :isabelle gaudeuille et ngakola rachel,quand il y a l’argent les cousineries n’existent plus,qui est exploité en ce moment l’homme ou les femmes ? Sans compter la kleptomane du siècle mme wodebodé alias ertha kit ,qui acquis en peu de temps d’innombrables biens immobiliers et qui s’est payée le luxe de détruire son ancienne maison et de la reconstruire. Aussi verifier les dond prêts des pays arabes que le pays aura à rembourser qui atterrissent opaquement à la présidence et à la primature et dont pour certain khamoun s’est empressé de bitumé rapidement les rues pour camouflage de dépenses.
Si le gouvernement ne fait rien,ce sera parce que ils voudront faire de même,la rupture commence par de bonnes pratiques et transparence sur les audits

patriote 13/05/2016 14:10

RFI devient maintenant une référence? Medias au service du neocolonialisme
Touadera est élu par le peuple,il ne devrait pas avoir de pression qui puisse le faiblir,il n’est pas élu par les magouilles habituelles de la France ,pour se croire tributaire à hollande qu’aux peuples. On n’ a pas d’argent et alors,pourquoi ce serait la France de discuter pour nous auprès d’autres partenaires,c’est là le problème et le piège à l’esclavage. On est adulte oui ou non ? Depuis quand ,voyez vous un riche s’interresser à un clochard ? S’il le fait c’est qu’il sait que ce clochard dans son été de pauvrete apparente,il a des rentes interressantes qu’il peut lui ceder à bon prix,il va travailler à faire croire au clochard qu’il est mal parti,très pauvres. Amener les selekas sur nous,si nous étions si pauvres que cela . si touadera sait qu’il vient du peuple qu’il disent à ses donneurs d’ordre, ok vos rapacités vous les exposer mais je suis elu sur base d’un programme à satisfaire,que faites vous de cela ? Les faux pays riches voisins,conçus comme c’est construit leur cemac,le problème économique de centrafrique,se ressent chez eux aussi,c’est de la frime. Regardez les conditions de vie de leurs peuples,en centrafrique ,même avec notre pauvreté,on vit bien

patriote 13/05/2016 11:20

so mon zo wa ni la? ce n'est parce que que c'est grâce à la France, que l'Etat centrafricain a gagné le procès contre Grinberg Pétrole que la France va exiger un pourcentage insignifiant (10%) du pétrole centrafricain à l’État centrafricain!! Votre France la est un Etat parasite qui ne veut pas fournir d'effort comme les autres pays européens seulement venir créer des troubles dans les pays africains pour après faire main basse sous leurs matières premières et comme si cela ne suffisait pas, elle ne veut jamais être équitable dans le partage des pourcentages elle veut tout prendre pour laisser des miettes c'est ce qui a fait que les pays Africains vont voir ailleurs avec les chinois, indiens et autres car eux ils viennent pas voler ou prendre par la force les biens des autres. Si vous soutenez votre France dites au président français et à toute la France de changer leur politique et traiter désormais d'égale à égale avec les pays Africains pour pouvoir s'en sortir si non!!!!!

zingo 13/05/2016 12:42

Vous avez peut être raison. Dites-moi pourquoi on est obliger de tendre la main à la France quand il y a un petit problème. Quand les SELEKA étaient à Sibut BOZIZE n'a pas fait appel aux Chinois, c'est à la France, même si elle n'est pas venue sur le coup. Patriote, je suis sur que vos enfants comme ceux de TOUAZDERA, de ZIGUELE, de DOLOGUELE et autre sont en France. Ces Messieurs paient-ils des impôts en France? Vous avez raison, la France exige 10%, on peut négocier. Combien le peuple centrafricain a bénéficié des commissions mirobolantes payées par la Chine à la RCA de BOZIZE et TOUADERA, 'des milliards de F CFA)!,,,,,? Dites-moi, vous avez eu? Soyons réalistes pragmatiques. Ayons le courage de dire à la France de revoir le pourcentage proposé. Moi j'étais à Bangui quand j'ai vu des morts sur des morts, pendant ce temps BOZIZE et sa Famille, ses enfants étaient en France. Grâce aux forces Françaises notre actuel Président de MPOKO protégé par les Français a regagné la France où il a vécu pendant des mois, bénéficiant des l'argent des contribuables français. Je suis ce Centrafricain qui a souffert à cause de l'incurie des centrafricains qui ne savent pas être réalistes et incapables de négocier. Sans l'aide de la France même si elle est intéressée et partisane vous ne serez pas là entrain de me répondre en disant "so mon zo wa".Demander que la France nous accorder 51% de notre pétrole est possible pour peu qu'on sache négocier. Mon cher Patriote, pouvez-vous me dire combien l'intervention de la France a coûté et qui doit payer? Ma réponse avant la tienne est; toi et moi dont les 10%!