CENTRAFRIQUE : LE DÉFI SÉCURITAIRE

Publié le

Il y a plus de 24 heures, Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense l'annonçait : la force Sangaris mettra un terme à son déploiement militaire, d'ici la fin 2016. Avec 2 500 soldats au plus fort des tensions, le contingent s'est réduit à 900 hommes lequel s'étiolera progressivement au cours de l'année. Si la mission de restauration de la sécurité est accomplie, selon le pouvoir français, n'est-ce pas là le début d'un défi sécuritaire pour la Centrafrique ? Notamment pour son nouveau président, Faustin-Archange Touadéra ? Pour en parler ce soir, Nathalie Amar reçoit Roland Marchal, chercheur au CERI (Centre d'Etudes et de Recherches Internationales de Sciences PO), spécialiste de la Centrafrique.

CENTRAFRIQUE : LE DÉFI SÉCURITAIRE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article