LE JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016 PARRAINÉ PAR LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE A UNE NOUVELLE LAURÉATE

Publié le par TAKA PARLER

Abdou Karim Meckassoua remettant le cadeau au deuxième lauréat
Abdou Karim Meckassoua remettant le cadeau au deuxième lauréat

A l'occasion de la cérémonie de remise de prix du jeu concours << ETUDIANT ELITE DE L’ANNÉE 2016>>, le Président de la République, le Professeur Faustin Archange Touadéra, l'Honorable Président de l'Assemblée Nationale, Abdou Karim Meckassoua, le Premier Ministre chef du Gouvernement, Mathieu Simplice Sarandji ont honoré de leur présence la dite cérémonie. Notons que sur les 50 étudiants qui ont concouru, 20 ont été sélectionnés et trois ont constitué le podium. La lauréate de cette année s'appelle Mademoiselle MOUSSA LABE étudiante en deuxième année de médecine. Elle a reçu des mains du Président de la République, le professeur Faustin Archange Touadéra, un bon de voyage Bangui-Cotonou, Cotonou-Bangui, un chèque de 700.000 mille Fancs Cfa, un kit comprenant un ordinateur et plusieurs autres cadeaux. Le deuxième a reçu des mains de l'Honorable Abdou Karim Meckassoua, Président de l'Assemblée Nationale, un chèque, un kit comprenant un ordinateur une ouverture de compte en banque avec 200 mille offerte par la CBCA , un stage de deux mois rémunéré offert par Télécel Centrafrique et plusieurs autres cadeaux. Le troisième a reçu des mains du Premier Ministre, Simplice Mathieu Sarandji, un Kit comprenant un ordinateur, une ouverture de compte en banque avec 200 Mille Francs cfa offerte par ECOBANK,un stage de deux mois rémunéré offert par Télécel Centrafrique et plusieurs autres cadeaux. Rappelons que l'Honorable Abdou Karim Meckassoua, Président de l'Assemblée Nationale est le parrain de ce jeu concours qui a pour but d'inciter les étudiants Centrafricains à travailler d'avantage afin d'avoir le meilleur niveau possible. Autres faits à noter, l'Ambassadeur de France, son Excellence Christian Bader a offert aux 10 Premiers lauréats, une bourse d'études Nationale d'une année. L'Ambassade de Chine de son coté a offert aux 5 premiers, une bourse d'apprentissage de la langue Chinoise. L'Université de Bangui ou l'on forme les futurs cadres de la République Centrafricaine est désormais au cœur de la préoccupation des nouvelles autorités. Un tel engouement pour un jeu concours démontre à suffisance l'importance que les autorités accordent à la Jeunesse. Jamais, la Jeunesse Centrafricaine n'a suscité autant de réactions, cette deuxième édition du jeu Concours << ETUDIANT ELITE 2016>> parrainée par l'Honorable, Président de l'Assemblée Nationale, Abdou Karim Méckassoua a connu un succès sans précédent. En attendant d'autres initiatives allant dans le même sens, nous vous prions chers compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016
LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016

LES PHOTOS DE REMISE DE PRIX DU JEU CONCOURS ETUDIANT ELITE 2016

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

TATARA 15/09/2016 10:59

A l’heure de cette nouvelle rentrée scolaire en RCA et de remise des prix d’excellence aux étudiant(e)s méritant(e)s (bonne initiative), je propose une nouvelle méthode de correction des sujets d’examen pour lutter contre la corruption et les trafics des notes lors des évaluations de nos enfants. Nous savons tous que ce pays a un déficit flagrant de ressources humaines qualifiées et compétentes dans différents domaines. Ce déficit résulte de la faiblesse du système éducatif et de la piètre prestation de nos enseignants/formateurs mal formés et mal payés. Etant dans ces conditions, il leur est devenu difficile de résister aux dessous de table. En attendant que la situation des enseignants soit améliorée, il est important de mettre en urgence des garde-fous pour réduire les dérapages et rehausser le niveau de nos enfants. Je propose que les copies des examens et concours soient multiplier par 3 et remis à trois correcteurs différents. La note finale sera la moyenne arithmétique des 3 notes provenant des 3 correcteurs différents. L’avantage de cette méthode est que : 1) la note finale pourra être neutre et ne dépend pas d’un seul correcteur, 2) Cette méthode permet de faire l’analyse des écarts très importants entre les 3 notes attribuées et permet de détecter des anomalies, 3) Elle permet aussi de déceler les correcteurs les plus larges et ceux qui sont très rigoureux et d’attribuer ici aussi des prix d’excellence aux meilleurs. Les inconvénients sont : 1) le coût élevé de la prise en charge des correcteurs et 2) le délai un peu plus long pour la proclamation des résultats. Cela ne vaut il pas la peine de se sacrifier un peu plus pour rendre plus crédible le niveau de connaissance de nos enfants ?