LA CEMAC OCTROIE 18 MILLIARDS DE F POUR LE DÉSARMEMENT EN RCA

Publié le par TAKA PARLER

FAT / OBIANG
FAT / OBIANG

Lors de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) achevée le 30 juillet dernier à Malabo en Guinée Equatoriale, le chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera, a obtenu de ses pairs, le financement de l’opération de Désarmement démobilisation rapatriement et réinsertion (DDRR).

D’après le communiqué final qui sanctionne l’assise, la Conférence a décidé d’une part, d’apporter un soutien supplémentaire de quatre milliards de francs CFA à la République centrafricaine, à la charge du Cameroun, du Congo, du Gabon et de la Guinée Equatoriale, en vue du démarrage de son programme de Désarmement, de Démobilisation et de Réinsertion.

D’autre part, la CEMAC va rétrocéder à la République Centrafricaine, le remboursement de l’avance faite aux États sur le Fonds Spécial d’intégration, soit cinq milliards de Francs CFA.

Par ailleurs, il a été décidé de l’octroi, par la Banque centrale, d’une avance exceptionnelle de neuf milliards de francs CFA.

Enfin, la CEMAC va étudier la création d’un fonds fiduciaire propre à la remise à flot des secteurs sociaux de base et à la relance des secteurs économiques prioritaires.

Financial Afrik

Publié dans ECONOMIE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

GAGA 06/08/2016 23:59

Ahahahahah………….
Beaucoup de compatriotes qui se disent leaders d’opinions, membres de la société civile, politiciens, etc…qui ont passé l’essentiel de leur temps à vilipender la communauté internationale et citant pèle mêle les différents articles de différentes résolutions des Nations Unies sans en dire un mot sur les contenus se sont tuent comme des carpes ces derniers temps au vu de l’évidence qui apparait comme un verdict sans recours. Ce qui est une évidence pour des gens lucides ne l’est pas pour beaucoup de compatriotes qui pensent à tort que par leurs bavardages et bruits, ils peuvent changer les choses. En réalité, il s’agit de la méconnaissance des règles de fonctionnement des instances internationales et de la mauvaise lecture des textes des Nations Unies ou souvent les papiers originaux sont écrit en Anglais donc dans l’esprit anglo-saxon et les traductions son faites en français. Souvent l’interprétation est difficile même pour les initiés et les bilingues aguerries. Alors quand sera-t-il pour nos agitateurs issus des générations des années blanches mal formés ? Il s’agit aussi de l’inculture de beaucoup qui ne savent pas ce qui s’est fait ou ce fait autour d’eux dans ce domaine. A titre d’exemple, ils ne savent pas que c’est après 15 ans que le commandement de l’armée libérienne est revenu au Liberia. Ce poste et une bonne partie de la hiérarchie militaire ont été toujours occupés par le Nigeria et les autres pays à travers l’ECOMOG. Ils ne savent même pas que pour le cas du Soudan du Sud au vu de la nature du conflit et de la situation poste indépendance, le pays est géré par une armada de fonctionnaires civils et militaires venus du Kenya, de l’Ouganda, de la Tanzanie, etc…Ils ne savent pas que les Nations Unies traites les situations au cas par cas et adaptent les mesures en fonction de la spécificité et la nature de chaque conflit. Ainsi, ils perdent leurs temps à comparer la situation ou bien les mesures de redressement imposées à la RCA au regard du diagnostic de la situation avec les mesures en vigueur dans tel ou tel pays. Là où ils atteignent le ridicule c’est quand ils pensent naïvement que le pays a organisé des élections et donc il peut s’affranchir de ses mesures ou bien il peut violer les règles internationales des embargos pour s’acheter clandestinement des armes. Sont-ils sérieux ou c’est de la blague ? Voilà les types des leaders que nous avons. Des incompétents, des incultes et des gens qui vivent sur une autre planète et ne sont pas au courant des grands dossiers du monde. Il a fallu que la RCA soit confrontée à cette crise et que nous nous frottions avec les textes au niveau international pour qu’on découvre la qualité de nos hommes politiques et leaders d’opinions. A les entendre sur les ondes, on a envie de vomir tellement la consistance de leurs arguments est maigre et osseux.