APRES LES ANNONCES, A QUAND LA SÉCURITÉ MONSIEUR LE MINISTRE ?

Publié le par TAKA PARLER

JEAN-SERGE BOKASSA
JEAN-SERGE BOKASSA

Tout porte à croire que plus de 60 jours après l’installation de notre Ministre de l’intérieur en Charge de notre sécurité et de l'administration de nos préfectures et sous préfectures, qu'aucune lisibilité orientation décisionnaire n'est portée à la connaissance de nous, citoyens, afin de nous donner les prémices d'une sécurité intérieure de notre Centrafrique. Jeune, certes est notre Ministre de l’intérieur mais, plus de deux mois se sont écoulés qu'il n'a pas encore doté son ministère d'un cabinet lui permettant en cette période de crise politico-militaire d'assurer une politique de paix.

Comment expliquer que ni un préfet, sous préfet, chefs de postes de contrôles administratifs n'a été nommé par notre nouveau Ministre à la sortie des élections générales. S'agirait-il d'une troisième Transition ? Puisque candidat à la présidentielle, notre Ministre de l’intérieur attend-il sa propre élection à l’exécutif pour entrer effectivement en fonction ? Sincèrement, les bruites de bottes qui crépitent partout sur notre territoire ces derniers jours appellent de notre part une interpellation sans ambages de celui en charge de la sécurité intérieure de notre pays.

Il n'y a pas de raison ni autres explications pouvant importer notre conviction que la lutte pour un retour de paix inconditionnel en Centrafrique. Il n'est point l'heure de l'illusion de l'auto-satisfecit et de la flagornerie , mutualisant dans l'humilité nos efforts pour aller vers une réconciliation par la voie d'un dialogue inclusif. Notre Ministre de l’intérieur aurait les mains liées ? Quel est le niveau de sécurité permettant une vie paisible sur notre territoire ? Puisque nous avions été capables d'organiser des élections partout en Centrafrique , est ce qu'au lendemain de ces consultations électives, le lambda Centrafricain peut se transporter d'un point à un autre de notre pays en toute sécurité ?

Alors que retentissent les bruits de bottes par ci par là et quelques rues de notre capitale font l'objet d'affrontements armés sans qu'ils soient donnés des explications à nous par nos forces publiques et pas plus sur la cause réelle de la mort d'il y'a 72 heures de nos compatriotes. Monsieur le Ministre, le Peuple Centrafricain veut la paix, attend la paix. Quels sont les moyens politiques mis en place par vous pour nous y conduire ? En attendant de connaitre vos moyens, nous vous invitons chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Simbi 25/06/2016 15:30

VOICI LE MINISTRE QUE LE PRESIDENT TOUADERA A NOMME!
Quand devons-nous quitter les basques de la France? Nous avons tout pour réussir! il faut juste rétablir l'ordre et la sécurité dans le pays Mr Le Ministre de la Sécurité et le peuple, écoutez l'appel de votre peuple meurtri!!

Lu pour vous : Joseph Yaketé qui a fait campagne sous le slogan « l’Union des gauches » s’est présenté à Touadéra dans l’entre-deux-tours comme un cacique du Parti Socialiste français ayant l’oreille de François Hollande et de Jean-Yves Le Drian raison pour laquelle le nouveau président qui cherchait à tout prix le maintien de Sangaris en RCA en a fait son Ministre de la Défense.

Touadéra s’est rapidement aperçu de la supercherie lors de ses récents déplacements et a pu constater que les décideurs français ne connaissaient pas vraiment ce Monsieur Yaketé.
François Hollande a ainsi tranquillement confirmé le retrait des troupes françaises au grand dam de Touadéra.
Joseph Yaketé qui s’était présenté au peuple comme « l’adjoint au maire du 13ème arrondissement de Paris » avait en réalité des attributions bien plus modestes au sein de ladite mairie du 13ème arrondissement de Paris.

En effet, après avoir soutenu le maire de cette mairie à qui il s’accrochait après une longue période d’inactivité, notre Ministre de la Défense il était en réalité « conseiller à la vie des quartiers » et supervisait des associations sportives essentiellement. Pire, renseignements pris auprès du maire Jerome Coumet, il semble que l’individu ait fait parler de lui dans cette mairie en draguant et escroquant plusieurs femmes en poste et en piquant dans la caisse destinée à subventionner certaines associations au point que le maire embarrassé ne soit obligé de lui trouver un placard ( la gestion de certains parkings de l’arrondissement), pour celui qui l’avait soutenu pendant sa campagne municipale.

Pendant la campagne présidentielle en RCA, Yakete n’a pas hésité à crier sous tous les toits qu’il était diplômé de Sciences Po’. Pourtant, vérification faite auprès des Instituts politiques en France, nulle trace de lui sur l’annuaire des anciens de Sciences Po’. Nulle trace de lui non plus chez les cadres fédéraux socialistes … preuve qu’il a bien roulé Touadera… Nous commençons en revanche à recueillir le témoignage de plusieurs femmes et hommes qu’il a escroqué pour financer sa campagne. De source sûre, nous savons désormais que l’individu se faisait entretenir par plusieurs femmes à la fois.

Voilà celui que le nouveau président élu a choisi de positionner au poste clé de Ministre de La Défense pour le remercier de son soutien au second tour (nomination de complaisance).
Lorsque l’on connaît la situation du pays, cette décision d’une légèreté criante est une pure folie qui peut avoir des conséquences graves. Vu le peu d’apparitions et de déclarations publiques en ces temps troubles, il est à parier que ce fanfaron bombardé à la hâte « Ministre de La Défense » était deja tombé en disgrâce depuis un moment déjà… En tout état de cause, cela n’est pas de nature à consolider la crédibilité et l’autorité de l’Etat Centrafricain. Nul doute que le professeur Touadera va devoir solutionner une nouvelle équation à multiples inconnues…

Source: Page facebook »Thierry SIMBI »

germain 16/06/2016 18:09

Gala gala ti mawa

Vous là,vous ne changerez jamais,même après avoir amené la mort sur notre pays ,vous persistez. Pour que la politique ait un sens dans ce pays,il va falloir qu’on juge tous ces politiques traites un jour et nous débarassez d’eux du paysage politique. Ils se comportent comme leurs alliés séléka. Vous finissez toujours par vous trahir par votre Paoua. Nous centrafricains,nous voulons évoluer et ne plus rester dans vos nullités politiques qui consiste à focaliser des populations sur une personne à hair au lieu de leur ouvrir les yeux sur les enjeux du pays. Votre chapelet Bozizé ne mord plus . Bien qu’on ait eu à reprocher certaines choses au régime Bozizé,on le préfère mille fois à votre ziguélé et son adjoint hépiléptique, certainement dimunué par cela qui le rend nul quand il ne le fallait pas pour sauver juridiquement ce pays.Hélas,un étudiant de première année de droit aurait mieux défendu les centros à la place où il était sous séléka. On a tous compris ,vous faites partie de ceux affiliés à Déby et malgré cela ils vous enculent sur Paoua avec ses milices séléka qui continuent exactions. Grands peureux,ou peur du chef,pourquoi pas une résistance notable à Paoua comme dans le reste de centrafrique ou alors pourquoi jamais ,ziguélé et les paouens esclaves de Déby n’ont jamais parlé fort pour Paoua ou exiger des choses. Tout simplement parce Déby avait arrosé d’argent Ziguélé et tiangaye et s’est pris le plaisir de s’en ouvrir avec preuve à l’appui. Depuis ,ces deux compères sont pris dans leurs aventures du trône rêvé et argent facile par le lugubre voisin et ne peuvent critiquer Déby quoique Déby ait fait. Mais pour le concurrent de Déby sur le sol centro,ils se débrouillent pour tirer sur lui ou afficher les articles qui le compromettent(centraf.Presse)
Ce qui fait sortir ces loups du forum de ces compères sur le net de façon aggressive sur le pouvoir ou tout ceux qui pensent autrement ,c’est que, parce que ces politiciens de merde ont réduit notre pays à des soumissions diverses et à divers dégrés,parce qu’ils ne peuvent être considérés comme des politiciens ou intellectuels qui servent l’émancipation d’un pays. La bataille de l’assemblée ou le faux soutien à Touadéra,ce sont des batailles de Déby. Malheureusement Meckassoua une autre influence et concurrence du côté Sassou honni par le clan ziguélé comme leur maitre,or cette influence Sassou en rivalité avec l’aile Déby .Soutenir touadera pour avoir la primature ou l’Assemblée,l’ordre leur est donné par leur chef,le monstre du tchad,qui se veut ce malin plaisir sur les centrafricains,et dans leurs luttes personnelles à 3 contre Bozizé,montrer qu’ils peuvent acheter qui ils veulent même si collaborateurs de Bozizé et que ça soit eux qui les ont chassé au pouvoir. Cela tombait bien avec une rivalité maladive de ziguélé envers un autre qui n’est autre que quelqu’un de son propre parti Mlpc,un ex sympathisant Mlpc :Dologuélé pour ne pas le citer. Or logiquement,si ces farfelus étaient de vrais politiciens,l’idéologie de Ziguélé qui disait sur un plateau français,venez ,venez prendre,si de pensées mlpc,ç’aurait été sur Dologuélé que son choix aurait été fait,il serait plus approprié qu’il se rapproche de dologuélé comme ça se fait dans de grandes démocraties qui malgré les mots durs de campagnes,les mésententes, on oublie tout ,on pardonne , on fait équipe pour sauver leur idéologie et courant. Mais la combine Déby à mettre sur place, la politique de haine des adversaires ou concurrents du même parti érigée en idéologie par les deux traites ayant fait allégeance à Déby empêche de faire avancer le peuple centrafricain vers de bonnes habitudes démocratiques à idées. A tel point cette politique de haine pour eux signifie pour eux travailler avec Touadéra ce n’est pas pour centrafrique ,mais comme leur satisfaction contre Bozizé, soit s’accapararer de son ex premier ministre et penser lui faire mal ,et aussi les centrafricains en majorité qui les ont boudé. ils ne voient pas le ridicule de leurs êtres car ces gens ont passé leur temps à combattre ce même touadéra et les actions que son gouvernement posait et curieusement par un tour de baguette magique, ils adhèrent à la vision politique de Touadéra,alors qu’elle n’était pas différente de ce que son gouvernement posait et qui allait dans le bon sens ,que leurs amis avec leurs complicités sont venus mettre notre pays par terre or ils ont adopté la combine que je viens d’expliquer.
Voilà votre vrai visage et vos manies d’envahir les sites ,les médias et faire courir des bruits,en forçant dans la haine,le but ,la technique pour affaiblir un régime. Le but jouer sur l’ignorance des citoyens qu’ils abusent parce que chacun à ses attentes :Créer la zizanie,le colportage, forcer sur l’incompétence,forcer sur le tribalisme. C’était exactement comme cela ,quelqu’un le soutenait déjà sur forum,que vous aviez fait venir la séléka. Comme vous l’aviez fait sous Bozizé ,mais cette fois ci vous nous aurez plus pour vous suivre bêtement. Vous n’êtes pas plus propres que Bozizé. Le peuple vous a jugé,vous devriez en tirer les conséquences que de continuer à jouer les souffleurs de haine. Les élections,on vous l’a toujours volé,les autres ne sont jamais compétents,les autres sont des tribalistes toujours quelque chose à reprocher aux autres,mais vous qui êtes vous ? Posez vous la question aux centrafricains objectifs ? Ni du camp Bozizé ni du camp mlpc,vous aurez la réponse. Vous parlez des enfants de Bozizé,ça nous a interessé aussi un temps,mais il s’agirait des enfants qu’il aurait semé un peu partout et dont il n’a pas assumé l’éducation de base dit-on,mais votre ziguélé,il semblerait qu’il a un fiston,con ,arrogant,mal elevé aussi,pourtant il disait sur des paisibles jeunes que séléka massacrait à Boyrabe que lui,il a éduqué ses enfants et son acolyte tiangaye de nous servir nourredine :que ce sont des pillards alors que tout le monde sait ce qui se passait à boyrabe. Sa maitresse aggréssée par les séléka était-elle aussi mal éduquée et pillait ? Le fiston est tout cela et le papa n’est pas encore président ,quand il le sera,ça dépassera peut-être ceux de bozizé.
Les motivations de vos leaders boiteux c’est l’argent,pas centrafrique,on avu hier par séléka le dircab France de ziguélé prosper douba courrait manger avec djotodia,lui ziguélé,séléka tuait les centrafricains,ça ne le dérangeait outre mesure,pas plus qu’ils ne condamnait les soldats tchadiens et recevait des sous de djotodia,ce que samba panza a continuer avec ses décrets muets à nourrir ce même ziguélé.Vous savez ce que le peuple centrafricain pense de vous,pas la peine de chercher des bouc émissaires,de remuer la proximité de Bozizé ou de venir jouer les surenchères sur la politique de touadéra.Le peuple centrafricain vous a ignoré aux élections,que ça soit touadéra ou n’importe qui,vous ne passerez pas,alors remettez vous en question et venez faire votre Méa culpa auprès des centrafricains,enlever vos chaines d’esclaves de Déby et cultiver l’amour que d’aller monter vos maitres de la communauté internationale contre un premier ministre qui,peut être vous connait trop et d’ailleurs c’est nous qui allons dépeindre les nôtres au blancs. Pauvres vous, Toujours à créer des conditions de haine où à amener des écervelés piller,tuer des centrafricains avant-hier les banyamulengués ,hier séléka,arrêtez. Il faut un jugement de tous ces traites dans ce pays pour que notre pays puisse redevenir lui

GALA GALA 15/06/2016 13:20

Mémoire courte ou volonté de pousser un compatriote qui ne le mérite pas. BABA LADE a été bouté dehors grâce à l'armée Tchadienne que l'incompétent Bozizé a fait appel et non par votre champion. Il faut donner à César ce qui est à César même si on le déteste.

Mawa 15/06/2016 12:23

Tout reste encore au niveau des incantations, des vœux pieux, n'est-il pas le temps des actes et d'actions? M. le Ministre, il faut agir! Soyez courageux. La mollesse au temps de BOZIZE avec son PM Président actuel nous conduit dans l'enfer des seleka. Il y a dans ce pays des braves hommes à condition de bien les employer ou utiliser. Le Général DOLO WAYE a bien gagné ses galons de Général grâce à sa bravoure en mettant hors de nuire le rebelle BABALADE. Où sont les FACA??????

GALA GALA 15/06/2016 12:06

Vous avez dit Bozizé ? Ce vaut rien idiot et dernier de la classe ? Non merci. Qu'il aille réfléchir sur le massacre de Paoua e de Bossembele et la CPI qui l'attend pour des explications. Quoi, cet incompétent qui a conduit le pays dans le chao avant de se retirer honteusement pour nous laisser massacrer par des hordes de bandits venus du Nord ? De quel développement vous parler ? et qui ? Bozizé qui a mis le pays à sac avec ses enfants délinquants et mal éduqués ? Non merci.