NDELE: LES ÉLÉMENTS DU MPC DE ALKATINE QUITTENT LA VILLE SOUS PRESSION DE LA POPULATION

Publié le par TAKA PARLER

NDELE: LES ÉLÉMENTS DU MPC DE ALKATINE QUITTENT LA VILLE SOUS PRESSION DE LA POPULATION

Ndélé, 16 mai (RJDH) – Les combattant du MPC, une branche de l’ex-Séléka dirigée par Alkatine, ont quitté la ville de Ndélé depuis le samedi dernier. Ce départ est rendu possible grâce à la pression de la population.

Selon les informations du RJDH, ces hommes se sont retirés après des négociations menées par les autorités locales et la Minusca « il y a eu des pourparlers conduits par la Minusca et les autorités. Il était question d’amener les combattants à quitter la ville » a expliqué une autorité locale qui a requis l’anonymat.

D’autres sources indiquent que la pression de la population est l’élément qui a fait partir ces ex-Séléka « il y a eu certes des négociations mais je pense que ce qui a contrait ces ex-Séléka à quitter la ville, c’est la protestation de la population qui ne voulait pas d’eux. C’est cette opposition populaire qui a poussé ces combattants à partir de la ville » a confié une source humanitaire jointe dans ce matin.

Ce départ a aussi été confirmé par le sultan « ils ne sont plus dans la ville. Les activités ont repris. Je pense aux écoles, aux commerces et toute autre activité. Pour le moment, la ville est calme et elle est sous contrôle des éléments de la Minusca basés à Ndélé » a-t-il fait savoir.

Les sources contactées à Ndélé affirment ne pas savoir où les combattants du MPC de Alkhatime sont partis après leur départ de la ville.

Le départ de ces combattants de Ndélé est signalé un jour après un mouvement de protestation organisé par la population contre leur présence dans la ville.

SOURCE: RJDH

Publié dans SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zingo 17/05/2016 00:10

Voilà un acte patriotique. Bravo et félicitations à la population de Ndele qui a mis en de la ville des éléments indésirables armés. L'Etat doit prendre comme exemple. Lui qui est détenteur de la violence légitime n'a pas à négocier avec les hors la loi. La force doit restée à la Loi.