LE PREMIER COUAC ENTRE NGUENDET ET ABDOU KARIM MECKASSOUA

Publié le par TAKA PARLER

NGUENDET/MECKASSOUA
NGUENDET/MECKASSOUA

Alors que ce foutu Conseil National de Transition touche à sa fin, au terme de trois années de gestion opaque de la part du Président de cette noble institution, le Conseil National de Transition laisse place à la nouvelle assemblée nationale Centrafricaine. Cette nouvelle assemblée est représentée par l'honorable Abdou Karim Meckassoua, député du troisième arrondissement, deuxième circonscription en est le président. Au prix d'une élection très controversée. Les mauvaises langues de la capitale racontent que cette foutue élection de l'assemblée nationale serait truquée sans pour autant apporter des preuves adéquates de ces allégations. Tout compte fait, l'erreur est ailleurs. Abdou Karim Meckassoua succède au sulfureux Alexandre Ferdinand Nguendet comme le président de la sixième législature. La passation de service avait bien eu lieu entre les deux illustres personnalités de cette institution.

Selon les informations qui nous sont parvenues, le président du Conseil National de Transition, Alexandre Ferdinand Nguendet devait rétrocéder tous les biens ( engins roulants) appartenant à l'assemblée nationale à la dite institution pour faire le point. Selon les dernières informations, ce dernier a voulu faire mains basses sur un pick-up appartenant à l'assemblée Nationale comme il est de coutume en Centrafrique. Malgré les incessants rappels des nouvelles autorités de cette institution, Alexandre Ferdinand Nguendet fait la sourde oreille et préfère se la couler douce dans le 4x4 qui appartient dorénavant à l'assemblée pour servir les élus de la nation. Les échos sont finalement parvenus aux oreilles de Monsieur Audit qui pique une colère noire pour que NGUENDET comprenne que l'heure n'est plus à la familiarité. Ce dernier a été contraint d'envoyer le Pick-Up manu militari.

A noter que cette pratique ne serait pas nouvelle en Centrafrique. Toutes les autorités sinon la majorité qui quittent une fonction d'Etat , confondent les biens de l'Etat et leurs propres biens. Meckassoua compte bien semble t-il faire table rase du passé en passant au peigne fin la gérance de son prédécesseur.

KABONALI SERAPHIN

POUR LES COURRIERS DE CENTRAFRIQUE

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

gaston 13/05/2016 14:16

Quand les voleurs se rencontrent qu'est ce qu'ils se disent? Je vais te faire ah ah
Pour faire un audit,il faut d’abord être clean soi-même,on ne va pas abuser les centros indéfiniment avec des fausses images à travailler. Arrêtez nous cette musique ,le disque est rayée. La bonne gouvernance commence par la façon dont on conçoit être élu,ça implique un combat contre la corruption et le reste. Comment peut il corrompre et vouloir imposer des contrôles,le vol,l’abus de pouvoir ,les conflits d’intérêts,la corruption sont prohibés. Ce type ne s’arretrait pas qu’aux députés et politiciens,il rase jusqu’aux journalistes,jusqu’à celles qui pensent faire de la confession un problème ,étant sorties avec des musulmans qu’il manipulerait dans des quartiers. Il n’a pas d’autres ides plus nobles ?
Déjà il ne représente pas tous les musulmans de km5 et ceux du nord,meckassoua contrôle tous les musulmans immigrants venus du cameroun ,niger ,nigeria etc qui avec meckassoua ont leur chef Sassou Nguesso et il y a le reste des musulmans dont certains sont nos frères de ndele birao avec certains étrangers que déby nous a envoyé du soudan et tchad et ceux là sont sous influence du tchad. La bêtise de touadéra c’est de rentrer bêtement sans vision politique dans le jeu de sassou froissant Déby,qui devant fait le bon et secoue la rébellion qui lui est acquise pour reprendre l’affront face à Sassou. Touadéra qui ayant beneficié du vote large du peuple aurait pu se faire entendre mieux,mais il ne s’est préparé à rien. On a besoin d’argent,ces puissances ont besoin de nos sous sol,les pays voisins leur économie se portent bien aussi par le pillage de nos sous sol et le trafic commercial utilisant bêtement les centrafricains comme de simples consommateurs. Aujourd’hui,Meckassoua nous vient avec une lecture sélective de la bonne gouvernance et de la démocratie,il doit avoir cette discipline pour lui d’abord avant de l’imposer aux autres,il n’est pas qualifié pour cette vielle regaine qui nous assène à chaque fois qu’il prend service quelque part,et nous comme des idiots ,nous disons c’est bon mais que vient-il de faire aux présidentielle et aux législatives ? C’est comme demander à un grand voleur chef de gang d’arrêter un autre voleur,vraiment il n’y a que chez nous qu’on se foute de notre gueule ainsi. Son audit ,même si je suis pour le principe,mais lui il est mal placé,son audit il peut le mettre là où l’on pense. C a ne marche plus. Pourquoi appelez ces députés honorables,ce sont des DESHONORABLES, jusqu’aux prochaines élections. On ne peut considérer de tels gens,prets à vendre leur ame pour de l’argent et bien
Quant à touadera,c’est bien beau d’afficher son patrimoine,mais ce qui est interessant c’est le contro^le à la fin du mandat. SAMBA PANZA qui nous fait le coup de faux intervenant pour la cause de sa fille,si elle n’a pas compris,sa fille est imprégnée de la diplomatie de sa mère ,Touadéra a sa politique diplomatique qui est loin de celle de samba panza qui le guinéé equato est un lieu de pèche de fortunés pour de belles de nuit dont elle et sa fille veulent faire prospérer de ce coté là. Centrafrique n’est plus cela ; il faudrait un audit pour elle sur ses divers comptes et enfants à l’etranger et biens immobiliers aux pays et à l’etranger pays rubis sur ongles. C’est facile,elle n’avait qu’une maison en accedant a la tet de la transition,maintenant il faut faire le total de ce qu’elle gagne comme presidente de transition etc et comparez avec ses nouveaux acquis. Il en faudrait de même pour ces belles de nuit de la presidence ou proches de la primatures,les mesdames kamoun :isabelle gaudeuille et ngakola rachel,quand il y a l’argent les cousineries n’existent plus,qui est exploité en ce moment l’homme ou les femmes ? Sans compter la kleptomane du siècle mme wodebodé alias ertha kit ,qui acquis en peu de temps d’innombrables biens immobiliers et qui s’est payée le luxe de détruire son ancienne maison et de la reconstruire. Aussi verifier les dond prêts des pays arabes que le pays aura à rembourser qui atterrissent opaquement à la présidence et à la primature et dont pour certain khamoun s’est empressé de bitumé rapidement les rues pour camouflage de dépenses.
Si le gouvernement ne fait rien,ce sera parce que ils voudront faire de même,la rupture commence par de bonnes pratiques et transparence sur les audits