CENTRAFRIQUE:LES ÉLUS DE LA NATION ENTRENT EN FONCTION CE MARDI

Publié le par TAKA PARLER

CENTRAFRIQUE:LES ÉLUS DE LA NATION ENTRENT EN FONCTION CE MARDI

« Cette première séance consiste à installer les députés », a précisé ce mardi 3 mai le président de la rentrée parlementaire, René Constant Ngbondo, député de Satéma (Basse-Kotto) 73 ans, considéré comme le doyen d’âge. Les 128 députés de la 6e législature ont donc officiellement pris part à l’occasion de la première session extraordinaire.

La cérémonie s’est déroulée au siège du parlement centrafricain. Ouverts ce jour, les travaux de cette session prendront fin le 17 mai prochain, avec l’élection des onze (11) membres du bureau prévue le 6 mai.

« C’est à partir d’aujourd’hui que tous ceux qui ont été élus sont députés de la nation. Cela implique tous les avantages dont ils ont droit », a spécifié René Constant Ngbondo.

C’est parti pour les élus de la nation, il ne reste qu’à constituer le bureau de la nouvelle Assemblée Nationale. « Le vote des membres du bureau est prévu pour le vendredi 6 mai à 10 heures », a mentionné le député Ngbondo.

« A partir de mercredi, les candidats désireux de se présenter aux différents postes doivent déposer leur demande manuscrite au secrétariat général de l’Assemblée Nationale », a-t-il ajouté.

Le député de Mbaïki 3 (Lobaye), Guy Roger Moskit, se dit rassurer lors de cette prise de fonction.

« C’est une rentrée plein d’espoir, une rentrée qui est une volonté des Centrafricains de faire le premier pas vers la consolidation de la paix et la démocratie »

L’allure de cette rentrée parlementaire au Palais du peuple est une vraie intronisation. Des proches et électeurs ont ovationné leurs députés avec des chants, des acclamations et des séries de spectacles.

RNL

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques socks 04/05/2016 17:46

CENTRAFRIQUE , c’est vraiment un pays où les politiciens se foutent totalement de leur peuple,ce qui compte c’est leur ambition démesurée. Que chercher à regagner la confiance du peuple,c’est le pouvoir à tout prix qui les intéresse : la présidence de l’assemblée nationale. S’ils avaient une conscience politique,ils devraient tirer la bonne conclusion que le peuple ne leur fait pas confiance,la preuve leur score à la présidentielle et certains comment ils sont devenus députés. Si ces prétendus candidats à la présidence avait de la considération pour ce peuple,il devait se faire discret et reconquerir la confiance autrement,mais leur zèle pour la présidence et le manque de vision de Touadéra sur tous ces vipères et ce que veut le peuple. L a vérité ,le peuple ne veut ni de Ziguélé soutien des sélékas ,ni de Meckassoua leur mentor,manager,l’homme qui a amené l’islamisme politique en Centrafrique et qui était resté muet comme une carpe quand Séléka tuait massivvement les centrafricains. Aujourd’hui tout le monde vient se dire faussement rassembleur,l’eut été au moment où séléka tuait on comprendrait,c’est comme celui qui se disait modérateur islamique,mais où était-il dans sa modération en direction des sélékas dans les pires moments de sélékas ? il a pu mettre à l’ombre sa famille en France et au cameroun qui devrait être son pays d’origine. Au cameroun,tous ces gens se tiennent droits ,mais en centrafrique c’est là qu’ils font exploser tous leurs vices parce que nous sommes,cons pour voter encore demain pour des gens comme Meckassoua l’homme de toutes les rébellions et de rabaissement de l’Etat pour ses intérêts avec des dirigeants étrangers avides des biens centrafricains et cela jusqu’en arabie. La configuration actuelle de l’assemblée demande que ça soit un qui est hors ces partis qui préside l’assemblée nationale,mais tous ces députés appelés à voter,le peuple vous regarde,si vous voter ces tetes de serpents à la tête de l’assemblée,peupple soulevez vous,c’est comme remuer le couteau dans la plaie. Et faisons qu’aucun de ceux qui ont participé à ces votes ne soit élus à l’avenir,car ils ne representent pas le peuple mais leurs ventres ,quand on dit depuis longtemps,ziguélé et meckassoua sont dans un travail de corruption par l’argent pour se voir hisser à la tête de l’assemblée. Quel plaisir à être là alors que ils savent qu’ils sont reniés par le peuple. Est-ce que touadera a une bonne vision de la situation et de l’esprit de ces gens ou il est dans ses calculs stupides de vouloir avoir ziguélé pour des raisons connes qu’on avait lues,ou Meckassoua par la corruption franc maçon SASSOU,dans ce cas il aura beaucoup décu le peuple ; ce sont des gens qui pensent déjà des coups bas. Si ngouadika mise meckassoua,c’est son problème,peut-on faire confiance à un séléka,lui ngouadika pactisait avec les sélékas et ils lui avaient promis une sortie du territoire rassurée,qu’a-t-il eu après ? Ils sont partis piller chez lui mis sa villa à sec,qu’il continue mais comme on le connait,il se penche toujours là où il vise ses intérets. Le peuple connait tellement ngoouandika qu’il a eu le score que le peeuple pense lui accorder,alors qu’il ne nous amène pas dans ses erreurs ,comme ceux qui pensent controler nos têtes.
Si désormais ,les députés ne peuvent percevoir leurs indemnités qu’après que les fonctionnaires soient payés,on aurait fait un grand pas démocratique. Pourquoi ils se gaveraient et le peuple en souffrance.
Sur rfi le président parle d’embauche à l’Education et à la Santé,d’accord mais pas ces genres d’embauche pour chasser des compétences en retraite,car avec les jeunes diplomes de nos jours ,bien que diplomés le niveau reste à désirer,faut pas se débarasser des compétences pour valoir des approximatifs. Alors qu’ailleurs on maintient au travail longtemps ,nous on sort du milieu travail à l’age où l’homme s’épanouit et devient mur pour encadrer d’autres. Cette erreur a pourri le milieu enseignat chez nous,on ne sait qui est le maitre ou l’élève avec des fautes impardonnables pour un enseignant.
Pour répondre à Mme wodobodé qui dit démissionner c’est mal la connaitre,elle est qui ? Elle a été nommée politiquement,c’est une nomination politique comme la nomination d’un ministre qui peut être revoquée à tout moment. Si elle ne démissionne pas,l’etat n’a qu’à s’occuper d’elle. A-t-elle été élue pour dire qu’elle ne démissionne pas ? Partout elle passe,il y a détournement et cela depuis caisse café ret elle est à donner de fausses raisons sur déké luka. Si elle a moins de moyens,moyens c’est le mot des voleur,balayer,cela aussi a besoin de moyen ? En temps record,elle a demolo sa maison toute solide pour se reconstruire une nouvelle, et en acheter d’autre et tripler son salaire,pour cela,elle sait trouver les moyens. Elle est l une des meilleurs copines de samba panza et celle qui pointe des gens à isoler,alors ne pouvait-elle abvoir des moyens sollicitant sa copine ou remuer sa tête pour avoir des subventions,gtrande voleuse. Vous n’avez aucun droit,nomimation politique, changement par rupture politique,vas te remuer ailleur ou travaille un peu par ta tête