CENTRAFRIQUE: LA BEAC OCTROIE 9,2 MILLIARDS DE FCFA A LA RCA

Publié le par TAKA PARLER

HMD
HMD

9,2 milliards de francs Cfa ont été octroyés par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC)
au Gouvernement de Faustin Archange Touadera, suite à une requête du Ministre des Finances et
du Budget, Henri-Marie Dondra (HMD).
Le Ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra, président du Conseil d’Administration
de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a effectué une mission de travail du 2 au 6 mai
2016 à Yaoundé au Cameroun avec le chargé de mission Banques dudit ministère, madame Evelyne
Loudégué pour participer à la Session extraordinaire du Conseil d’Administration de la BEAC réuni
le vendredi 6 mai 2016.
Le Conseil d’Administration de la BEAC, après analyse de la demande formulée par les Autorités
centrafricaines, d’une avance exceptionnelle d’urgence, en raison de la gravité de la situation sociale et
sécuritaire de la RCA, mais également de l’état d’avancement des discussions avec le Fonds Monétaire
International (FMI) a autorisé l’octroi de 9,2 milliards à la République centrafricaine après le passage
de la mission du FMI prévue courant mai 2016.
Par ailleurs, le Conseil a, dans le cadre des reformes entreprises à la BEAC, confié à son comité
d’audit la charge de procéder à l’analyse des recommandations formulées par le FMI.
Aussi, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) après avoir introduit
une demande d’avance anticipée de 80 milliards, a obtenu que 40 milliards pour le financement de ses
projets.
Rappelons que 400 milliards ont été accordés à la Banque de Développement des Etats de l’Afrique
Centrale et seront décaissés sur une période de trois ans.




Frédéric Mbomba

Publié dans ECONOMIE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

RANGBA 12/05/2016 17:15

"Comment Touadera qui a été elu massivement par le peuple ne peut s’appuyer sur cette légitimité pour faire la différence ?" Voilà c'est dit. Il ne pourra pas parce que les caisses sont vides, le pays (ventre mou de la région) est écartelé entre des puissances voisines. La classe politique et intellectuelle est la plus bête du continent. Elle est avide d'agent et à la recherche effrénée du gain sans lien avec l'effort. La population ne produit pas assez et fournie moins d'effort et reste vindicative. Les fonctionnaires sont fainéants et n'aiment pas travailler sérieusement. Ils monnayent toute demande de service administratif, vendent les notes dans les établissements scolaires et les services essentielles de base dans les hôpitaux. Les policiers et douaniers sont corrompus et préfèrent mettre les barrières dans la rue pour rançonner les passants que d'exercer véritablement leurs métiers. Les gestionnaires des crédits de l'Etat vendent devant tout le monde les fournitures et matériels destinés aux Ministères, aux revendeurs installés tout au tour du marché central, ect...Tout le monde dans ce pays vole et triche sans vergogne. D'ailleurs la société encourage même les voleurs et tricheurs. Avec ce tableau comment voulez vous que les choses changent ? Que peut Touadera devant une telle situation ? Il faut un miracle pour que ce pays trouve un chemin vertueux.

FELIX 12/05/2016 13:43

VOICI CE QUE DIT LE SITE DONT JE PARLAIS:
LF : L’élection de Karim Méckassoua à la présidence de l’Assemblée Nationale fait couler de l’encre. Dit-on que des députés ont pris de l’argent entre les mains de tous les candidats avant de voter Méckassoua qui a été le plus offrant. Etes-vous choqués, vous dont le parti est représenté à l’assemblée nationale ?

GMN : Cette assemblée nationale qui devait marquer le renouveau, la renaissance de notre pays meurtri par 3 années de crise profonde, cette assemblée-là, hélas contient de nombreux délinquants politiques, des chercher-à-marger comme on le dit chez nous, des pourfendeurs de la démocratie. Distribuer de l’argent pour être élu au sein du bureau de l’une des plus hautes institutions du pays, relève de la corruption et participe de la trahison de la confiance que le peuple a placé en ses représentants. Et ceux qui se sont prêtés à ce jeu, perdent toute crédibilité, toute honorabilité. Nos députés pourront-ils un jour questionner les membres du gouvernement ou de l’administration sur leur gestion de la chose publique ? Quel recul par rapport au bel exemple du Président Touadéra qui a gagné les élections sans acheter le vote des centrafricains!

LF : Vous connaissez personnellement Méckassoua pour avoir fait une fois un déplacement à Rome pour rencontrer San Egidio. Son élection ne devrait-elle pas calmer les velléités confessionnelles, surtout qu’on dit qu’il a un carnet d’adresse garni ?

MGN : Je ne connais pas personnellement Monsieur Meckassoua. On le présente comme un exemple de rigueur et d’honnêteté. Je constate pour ma part avec beaucoup de peine que ce compatriote brille dans l’art de la manipulation politique. Pour lui, tout vote s’achète. Et ses premières déclarations en tant que Président de l’Assemblée Nationale montrent qu’il confond les rôles du législatif avec celui de l’exécutif. Quant au carnet d’adresses ? Un mythe auquel je ne crois pas. Il a été en charge de l’Education Nationale, des Affaires Etrangères, des Télécommunications etc…,quels ont été les résultats ?

FELIX 12/05/2016 13:36

Touadera se nourrit de vent,il se satisfait de publicité,il parait que sont ministre de finances ne maitrise rien en finance,fait beaucoup de bruit sur sa nomination à la tete d'une banque,l'histoire rattrapera un jour les tricheurs.
Qui va eduquer les centrafricains,c’est cela le gros problème,les politiciens ,pas mieux corrompus et convaincre les électeurs ils ne connaissent sinon l’achat de conscience. Pourtant il ya une chose que guerekata à dit sur le site la fraternité rca qu’aucun site n’a repris car,si on dit que nos politiciens sont corrompus,les journalistes de site ne sont pas mieux,ils se sont enrichis pendant cette campagne en se livrant au plus offrant ou certain comme sebiro ont amassé de gauche à droite de meckassoua à ammine puis vire à 180 degré entre les deuxièmes tours pour s’afficher neveu de Touadera et ,decrete attaché de presse à la présidence.On croyait que les cooptations par liens. familiaux etaient finies ; La compétence ,on nous sort commr discours de campagne mais sébiro ne maitise pas l’écriture mais brille par l’aggressivité et le matraquage vulgaire pour faire du buzz. Le voila casé,si ce n’était pas touadera,il se serait positionné et travaillé avec n’importe qui,un peu comme bouffer à tous les rateliers. Si les journalistes se font aussi facilement acheter comment le peuple et comment eclairer un président car ces genres sont plus griots qu’éclaireurs. En tout,on a encore beaucoup de chemain à faire

jacob 12/05/2016 13:23

Comme vient de me le dire un ami senegalais,il y a les africains et il y a les centrafricains c'est-à-dire qu’on est suffisament cons pour aller applaudir en Masse demain hollande l’homme par qui nos malheurs actuels trouvent leur source. Son ministre de la défense ami perso de Deby et des soupoudrage du qatar et lui veulent maintenir notre pays comme bon semble aux colons et à Qatar et acolytes. Toutes ces élections pour en arriver là ? Apres avoir pris ses ordres chez Sassou,Touadera va rassuer Déby,mais à quand un chef d’Etat digne de centrafrique qui n’ a à reprendre de personne sinon de son peuple ? Quand sassou nomme son premier ministre ou president de l’assemblée centrafrique lui impose t il quelqu’un et déby qu’est ce qu’on lui impose chez lui-même dans son armée ? Pourquoi ne se comporte t il pas ainsi au gabon en guinée equato ou au cameroun ? PARCE QUE CES CHEFS NONT DE COMPTE A RENDRE A PERSONNE,EN CENTRAFRIQUE ON N A QUE DES FLEGMARDS AU POUVOIR PAS DES HOMMES D ETAT . Il ya personne ,des anciens candidats au president actuel, et les politiciens actuels,tous se valent,ils ne cultivent pas la valeur d’un Etat. Comment Touadera qui a été elu massivement par le peuple ne peut s’appuyer sur cette légitimité pour faire la différence ? Chers compatriotes ,aux prochaines élections il faut un tsunami politique sortir tous ces gens et venir de nouvelles tetes vraiement patriotes,pas des vendues,peut être que Touadera ne nous a pas tout dit de lui. Aie pays de bokassa est devenu le valet de ses voisins et par notre cupidité ?
Ces bien des journée de commemoration ,mais il faut fauire que ça ne se répète pas,mais quand on commence à baisser sa culotte comme le président commence à le faire avec la cuisine du passé où lui et nos politiciens ne se réfèrent qu’aux dictateurs voisins pour diriger notre pays,comment continuerons nous peuples à soutenir des inconscient de la sorte qui ne favorise que soumission d’un peuple et corruption pour d’autres comme moyen pour accéder au pouvoir.
Journée de souvenir oui mais il faut une justice,pas celle de la communauté internationale ,celle qui fait la part belle à Séléka mettant la conséquence comme fautif au lieu de regarder la cause. Sans la brutalité de séleka il n’ ya aurait pas eu antibalaka,la circonstance atténuante des anti balaka vient de là. Et anti balaka est sorti camp et jsuqu’ici il y a encore des anti balak et pour quoi,c’est la resistance pour exister dans les zones où les gens ne sont libres. CENTRAFRIQUE ,il ne faut jamais oublié son vécu,le faire c’est mourir. On vous endort avec des doux mots,le rwanda existe aujourd’hui et respecté grace à leur clairvoyance et détachement à la chose de la vie,mais actuellement aucun,je vous dis aucun politicien n’ a cette aptitude et volonté. Et c’est triste