BIENTÔT LA MÉDECINE TRADITIONNELLE EN CENTRAFRIQUE

Publié le par TAKA PARLER

BIENTÔT LA MÉDECINE TRADITIONNELLE EN CENTRAFRIQUE

Mes chers centrafricains et centrafricaines,

Qui suis-je ? Je m’appelle Rosa Melliti, je suis Docteure en Naturopathie spécialisé en
thérapies alternatives, fondatrice de la Fédération Africaine des Naturopathes (FAN) et
directrice d’un centre de thérapie douce à Montpellier (France). Durant ces trois dernières
années, j’ai entrepris des démarches afin de concrétiser un projet qui me tient à cœur.
Mon objectif est d’intégrer la médecine naturopathique dans un système de santé public et
permettre sa cohabitation avec la médecine conventionnelle.
Ma mission, en créant ma Fédération, est de regrouper tous les naturopathes africains qui
répondent aux exigences de la naturopathie africaine et qui consentent à se soumettre à sa
constitution, ses règlements et son code déontologique. Ils leur seront ainsi remis une carte
professionnelle par la FAN avec leur spécialité (guérisseur, rebouteux, phytothérapeute,
spiritualiste, etc.) qui leur permettra de se distinguer des faux guérisseurs. Cette nouvelle
structure leur permettra de leur donner une identité, une valorisation et une reconnaissance
de leur travail fourni.
Je voudrais mettre en place des programmes de santé pour chaque pathologie au sein d’une
organisation structurée à visée naturo-thérapeutique. Par la suite, j’envisage l’ouverture
d’un pôle de recherche à la Faculté de médecine de Bangui qui nous permettra de vérifier les
méthodes d’évaluations des outils thérapeutiques existants dans le territoire pour leur
donner une norme qui sera répertoriée dans le registre des médecines naturopathiques.
Cela favorisera aussi le développement de la recherche de nouvelles méthodes
thérapeutiques et de l’étude des plantes qui sera un atout pour propulser la Centrafrique à
promouvoir la médecine naturopathique dans le continent africain, mais aussi dans le
monde. Ceci pourra générer du profit grâce au dépôt des brevets de la pharmacopée
enregistrés dans l’ordre des propriétés industrielles du pays. Dans ce cadre, tous les pays du
monde devront payer une redevance à la Centrafrique.
Enseigner, éduquer, responsabiliser chaque personne à être acteur de leur bien-être par une
pédagogie de santé, tout cela en mettant en place un cadre de travail sécuritaire entre le
praticien et le patient. Le tout réalisé dans des conditions de travail et d’hygiène
appropriées.
Toutes ces démarches ont favorisé la notoriété de la Fédération qui sera présente lors du
Congrès Internationale des Naturopathes à Barcelone du 1 er au 3 juillet 2016 (lien :
http://fr.icnmnaturopathy.eu/#supporting-partners) afin de représenter la médecine
naturelle africaine parmi les 160 pays conviés. C’est l’occasion pour moi de présenter cette
médecine riche et héritière d’un savoir ancestrale oublié.
Cette nouvelle dimension de cette médecine pourrait s’inscrire dans le patrimoine
thérapeutique africain et mondial ce qui permettra une avancée dans l’histoire de la
médecine africaine et ainsi permettre à la population centrafricaine d’accéder à une
médecine propre avec des résultats, une qualité de travail proche de celle de la médecine
occidentale.
Promouvoir cette médecine naturopathique devient essentielle à la population
centrafricaine, car une personne en bonne santé peut activement contribuer au
développement de son pays et ainsi en réduire la pauvreté.


Dr. Rosa Melliti
14 rue Henri René
34000 Montpellier
France
Tél : +33 6 75 80 29 57
Mail : rosabienetre@gmail.com
ww
w.rosatherapiethnique.fr

NB: PRIÈRE D'AIDER A LA RÉALISATION DE CE GRAND PROJET POUR LE BIEN ETRE DE TOUS EN CENTRAFRIQUE

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nature 12/05/2016 12:31

c' est une chose a apprecier, je loue cet effort, comme vous connaissez bien votre pays, que cela soit sur toute l'etendue du territoir avec un prix facile en avoir!!!