ABDOU KARIM MECKASSOUA: MA FEUILLE DE ROUTE, RÉCONCILIER LE PEUPLE, IMPOSER LA JUSTICE

Publié le par TAKA PARLER

ABDOU KARIM MECKASSOUA: MA FEUILLE DE ROUTE, RÉCONCILIER LE PEUPLE, IMPOSER LA JUSTICE

Abdou Karim Meckassoua vient d’être élu nouveau président de l’Assemblée nationale centrafricaine. Il est désormais le deuxième homme de l’Etat dans l’ordre protocolaire, après le président de la République, Faustin-Archange Touadéra. Karim Meckassoua, homme de 63 ans, n’est pas un inconnu de la vie politique locale puisqu’il a été plusieurs fois ministre entre 2003 et 2013. Mais il est aussi connu pour être resté dans son quartier natal du PK5 à Bangui, pendant la guerre civile qui a secoué le pays entre 2013 et 2015. Il est un symbole de la réconciliation entre les communautés. Il répond aux questions d’Esteban Galiano.

« Ma feuille de route c’est d’aider d’abord le gouvernement à accomplir sa lourde tâche, qui est celle de réconcilier le peuple, d’imposer une justice. [...] Mais vous savez, nous sommes un pays fragile, nous sommes un pays qui a failli connaître la partition. Donc, nous avons besoin de tout le monde pour le rassembler. Nous rassembler d’abord pour reconquérir notre souveraineté nationale. Nous avons besoin de nous rassembler d’abord pour nous regarder en face, nous parler sérieusement et expier nos maux qui sont connus. Une de mes responsabilités consiste à développer cette fois-ci, sérieusement, une diplomatie parlementaire pour montrer ce que nous sommes capables de faire pour amener la paix, non seulement en pays centrafricain, mais dans toute la sous-région. »

RFI

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 2

Commenter cet article

SABANGA 10/05/2016 10:39

Oh... Je viens d'apprendre de la bouche de Ferdinand Alexandre NGUENDE (Président Sortant du CNT) par la voie des ondes qu'il a réalisé à 100% sa Feuille de Route. Ah bon... je ne savait pas qu'il avait une feuille de route car certains compatriotes (détenteurs de la science infuse) avaient jurés devant l'éternel qu'un Président de Parlement ne devrait pas en avoir. Sauf si leur jugement se faisait à la tête du client (excuser-moi à la longueur du boubou de leur client). Il va falloir pour certains s'habituer maintenant à voir le Boubou et le chechia à des endroits inhabituels. Le réveil est brutal pour ceux là.

FIOMONAZOUI 09/05/2016 16:29

Ohh...Xénophobie quand tu nous tiens. Même un cabri ou un mouton à une feuille de route de sa journée. Il sait qu'il doit manger, boire, se reposer en ruminant à midi et repartir pour manger à l'inclinaison du soleil avant de revenir vers son lieu de repos pour passer la nuit. Combien de fois un être humain doué de raison et dirigeant d'une grande institution de la République. Sauf si vous voulez dire qu'il vient et qu'il croise les doigts et attend qu'on lui donne du travaille comme font bon nombre de centrafricains dans les Ministères ? La haine, le tribalisme et la rancœur vous voilent les yeux au point que vous perdez la raison.

DAMBETI 09/05/2016 14:15

La xénophobie, la haine et le mal être centrafricain ne va pas vous emmener nul part si non dans l'impasse. Il faut tout simplement comprendre que le monde et la Centrafrique ont changés. Nous ne pouvons plus évoluer comme par le passé. Ceux même qui ont tracés le contours et les frontières de ce pays à la conférence de Berlin nous poussent discrètement au changement de mentalité et de posture. Nous ne pouvons faire autrement que de dépoussiéré nos lunettes et de regarder notre environnement autrement. Si non c'est notre disparition qui est programmée. Vouloir construire ce pays avec des gens qui ont un cœur chargé de haine, de rancœur envers leurs semblables est ce qu'il y'a de pire qui peut nous arriver.

Zingo 07/05/2016 16:13

. le Président de l'Assemblée Nationale; Karim MECKASSOUA, de quel feuille de route parlez vous. Vous vous mettez déjà à la place du Gouvernement? Lisez attentivement la Constitution. Vos attributions y sont définies clairement. Il ne faut confondre le rôle de l'Exécutif avec celui du Législatif. Vous avez achetez les consciences pour être Président de l'Assemblée Nationale. Tant mieux pour vous. Vous n'êtes pas là pour les intérêts de parents vendeurs de diamants de Centrafrique. Rapatriez une partie de l'argent du diamant centrafricain qui se trouve à Anvers et à Bruxelles en Belgique. C'est le diamant de sang entretenu par vos parents de la rue GUEDEMA à KOUDOKOu au km. Voilà ce que les Centrafricains attendent vous au lieu d'acheter leur conscience avec l'argent de sang de diamant centrafricain. On compte sur vous.

PAUVREPEUPLE 07/05/2016 15:58

Assemblée Nationale Centrafricaine,une décharge publique. Le peuple centrafricain a beaucoup muri pas ces faux politiciens chercher à manger. Le peuple a refusé la corruption pour voter dignement et ce sont les politiciens qui devraient donner l'exemple qui se font arroser d'argent et y adhèrent. On ne peut parler de tactique politique,c'est de la pure corruption qui devrait être dénoncée et condamnable. Certains etats africains notifient clairement que de tels agissement entrainent l'annulation et la condamnation du suspects,mais en centrafrique,pays de parole et de paradoxe,tout le monde en parle et s'y accommode,. Demain ,on fera comment pour sortir de cette mentalité,n'est pas le combats contre de mauvaises mentalités dont nous parlent touadera et sarandji? Ce n'est seulement pas dans les fonctions publiques. Ailleurs,on enlève l'immunité des députés et on les juge. Tout bangui et,dans le monde et même des petits enfants disent que le president de l'assemblée a corrompu les députés avec de l'argent,promesses de ci et çà pour être élu et on applaudi qu'on a un président de l'assemblée. Après l'admiration,c'est la honte pour tout le pays. Continuer comme ça