QUE FERAIT LE MINISTRE DE LA DEFENSE JOSEPH YAKETE FACE A LA MANIPULATION DES GROUPES ARMES ?

Publié le par TAKA PARLER

JOSEPH YAKETE
JOSEPH YAKETE

Que feraient les nouvelles autorités face aux problèmes récurrents de la sécurité ? La sécurité du peuple Centrafricain est inscrite en gras dans l'agenda du nouveau Président de la République Faustin Archange Touadera. Cette mesure est bafouée de manière délibérée par les groupes armés qui auraient décidé d'outrepasser les mesures du moins déclarées par le Président de la République. Selon les informations qui nous sont parvenues, les bruits de bottes se font de plus en plus pressants dans la Ouaka précisément à Bambari. Tous les éléments de l'ex-coalition séléka se seraient regroupés dans cette ville pour revendiquer ce qui semble être leurs droits. A t-on appris des journaux de la place que le Président aurait rencontré les représentants de ces groupes armés pour un dialogue. Pourquoi chercher loin ce qui se trouve sous notre nez ? Abdoulaye Hissene n'avait-il pas déclaré qu'il était prêt à se livrer à la Justice Centrafricaine et par la même occasion déballer tout ce qui se trame ? Pourquoi ne pas demander sa version des faits ? Abdoulaye Hissene serait-il le seul qui veut la paix ?

Le Président aurait discuté avec les mauvaises personnes ? Ne sont-ils pas entrain de souffler le chaud et le froid ? Tout cela bien sur dans le seul et unique but de faire partie du voyage. La nouveauté en Centrafrique est d'user de la force pour parvenir à ses fins, pour se faire entendre, les groupes armés savent appuyer sur le bouton rouge afin d'obliger les autorités à les écouter. Problème, le Gouvernement ne dialogue le plus souvent qu'avec les mauvais interlocuteurs. Ceux qui sont contestés au sein même des groupes armés. Conséquences, le peuple se retrouve une fois de plus avec les accords qui ne sont jamais respectés. Le Président Faustin Archange Touadera et le Ministre de la défense doivent bien se renseigner sur le véritable interlocuteur de ces hommes armés avant l'entame d'un pourparlers . L'évacuation brutale du personnel de la mairie de Bambari par les éléments de l'Upc laisse le Centrafricain lambda perplexe. A noter que la République Centrafricaine ne se limite pas qu'à Bangui. Il faudra parcourir les 622.000 Km2 pour rassurer les populations de l'arrière Pays.

En attendant la visite des autorités Centrafricaines dans les provinces, nous vous prions chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA REDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Simbi 25/06/2016 15:35

Lu pour vous : Joseph Yaketé qui a fait campagne sous le slogan « l’Union des gauches » s’est présenté à Touadéra dans l’entre-deux-tours comme un cacique du Parti Socialiste français ayant l’oreille de François Hollande et de Jean-Yves Le Drian raison pour laquelle le nouveau président qui cherchait à tout prix le maintien de Sangaris en RCA en a fait son Ministre de la Défense.

Touadéra s’est rapidement aperçu de la supercherie lors de ses récents déplacements et a pu constater que les décideurs français ne connaissaient pas vraiment ce Monsieur Yaketé.
François Hollande a ainsi tranquillement confirmé le retrait des troupes françaises au grand dam de Touadéra.
Joseph Yaketé qui s’était présenté au peuple comme « l’adjoint au maire du 13ème arrondissement de Paris » avait en réalité des attributions bien plus modestes au sein de ladite mairie du 13ème arrondissement de Paris.

En effet, après avoir soutenu le maire de cette mairie à qui il s’accrochait après une longue période d’inactivité, notre Ministre de la Défense il était en réalité « conseiller à la vie des quartiers » et supervisait des associations sportives essentiellement. Pire, renseignements pris auprès du maire Jerome Coumet, il semble que l’individu ait fait parler de lui dans cette mairie en draguant et escroquant plusieurs femmes en poste et en piquant dans la caisse destinée à subventionner certaines associations au point que le maire embarrassé ne soit obligé de lui trouver un placard ( la gestion de certains parkings de l’arrondissement), pour celui qui l’avait soutenu pendant sa campagne municipale.

Pendant la campagne présidentielle en RCA, Yakete n’a pas hésité à crier sous tous les toits qu’il était diplômé de Sciences Po’. Pourtant, vérification faite auprès des Instituts politiques en France, nulle trace de lui sur l’annuaire des anciens de Sciences Po’. Nulle trace de lui non plus chez les cadres fédéraux socialistes … preuve qu’il a bien roulé Touadera… Nous commençons en revanche à recueillir le témoignage de plusieurs femmes et hommes qu’il a escroqué pour financer sa campagne. De source sûre, nous savons désormais que l’individu se faisait entretenir par plusieurs femmes à la fois.

Voilà celui que le nouveau président élu a choisi de positionner au poste clé de Ministre de La Défense pour le remercier de son soutien au second tour (nomination de complaisance).
Lorsque l’on connaît la situation du pays, cette décision d’une légèreté criante est une pure folie qui peut avoir des conséquences graves. Vu le peu d’apparitions et de déclarations publiques en ces temps troubles, il est à parier que ce fanfaron bombardé à la hâte « Ministre de La Défense » était deja tombé en disgrâce depuis un moment déjà… En tout état de cause, cela n’est pas de nature à consolider la crédibilité et l’autorité de l’Etat Centrafricain. Nul doute que le professeur Touadera va devoir solutionner une nouvelle équation à multiples inconnues…

Source: Page facebook »Thierry SIMBI »