12 JOURS APRÈS LA FORMATION DU GOUVERNEMENT DE SARANDJI, LES CABINETS DE LA PRIMATURE ET PRÉSIDENTIEL NE SONT PAS ENCORE FORMÉS

Publié le par TAKA PARLER

FAT  /SMS
FAT /SMS

Que se passe-t-il ? L'équation aurait dépassé le mathématicien de Boy Rabe ? 12 Jours après la formation du gouvernement, pas de cabinet présidentiel. Même son de cloche pour le premier ministre. Le duo Touadéra Sarandji aurait-il du mal à constituer leurs cabinets respectifs ? Résultat, tous les autres ministres fonctionnent au ralenti parcequ'ils ne peuvent mettre leurs cabinets en place avant ceux de la présidence et la primature. Selon nos informations, la présidente et la primature seraient remplies de fonctionnaires fictifs que le duo qui gère désormais la République Centrafricaine a décidé de nettoyer. C'est ce qui expliquerait ce retard accusé dans la formation des cabinets.

Par souci d'efficacité , le duo Touadéra Sarandji devra mettre en place rapidement leurs cabinets pour que les gens puissent se mettre résolument au travail. La rupture annoncée à grande pompe aurait-elle des limites ? Les fonctionnaires fictifs sont-ils difficiles à remercier ? En attendant la formation de leurs cabinets respectifs, nous vous invitons chers compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vousconstaterez que nous sommes froids.Affaire à suivre !!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ADAM SECK 05/05/2016 00:02

.

BINGUIMALET 25/04/2016 13:20

Ce genre de papier émane souvent de ceux qui piafs dans l'ombre, rongent leurs freins et attentent dans l'impatience d'être nommés à des postes dans les cabinets des deux enseignants. Ce sont les espoirs recalés des postes ministériels qui maintenant jettent leurs dévolus sur les cabinets. Qu'est ce qu'ils vont faire de plus ? rien, absolument rien. Les nombreuses situations similaires précédentes n'ont rien apporter. C'est le mode de cooptation et de fonctionnement qui est en cause et non les têtes ou les visages. Ce pays ne change pas et ne changera pas car le mode et le système n'ont pas changer. Les hommes nouveaux se trompent de combat et d'objectif. Par exemple à quoi ça sert d'obliger les fonctionnaires à rester au bureau toute la journée devant la machine si et seulement si ils jouent à la carte sur la machine toute la journée. Que gagnerai le pays à la fin ? Ne faut il pas définir des taches clés pour chaque fonctionnaire (gestion basée sur les résultats) et les évaluer régulièrement à la fin du temps déterminé ? Beaucoup de fonctionnaires ne savent pas ce qu'ils doivent faire au bureau et manquent totalement d'initiative et d'imagination pour pousser les objectifs ou la mission du département. Ces missions et objectifs caduques ou inexistants ne sont pas connues ni éclater en mini objectif et tâches pour chaque fonctionnaire. Dans ces conditions, comment contribuer ? Il y'a un problème de compétence dans ce pays qu'il faut prendre à bras le corps.

BINGUIMALET 25/04/2016 13:20

Ce genre de papier émane souvent de ceux qui piafs dans l'ombre, rongent leurs freins et attentent dans l'impatience d'être nommés à des postes dans les cabinets des deux enseignants. Ce sont les espoirs recalés des postes ministériels qui maintenant jettent leurs dévolus sur les cabinets. Qu'est ce qu'ils vont faire de plus ? rien, absolument rien. Les nombreuses situations similaires précédentes n'ont rien apporter. C'est le mode de cooptation et de fonctionnement qui est en cause et non les têtes ou les visages. Ce pays ne change pas et ne changera pas car le mode et le système n'ont pas changer. Les hommes nouveaux se trompent de combat et d'objectif. Par exemple à quoi ça sert d'obliger les fonctionnaires à rester au bureau toute la journée devant la machine si et seulement si ils jouent à la carte sur la machine toute la journée. Que gagnerai le pays à la fin ? Ne faut il pas définir des taches clés pour chaque fonctionnaire (gestion basée sur les résultats) et les évaluer régulièrement à la fin du temps déterminé ? Beaucoup de fonctionnaires ne savent pas ce qu'ils doivent faire au bureau et manquent totalement d'initiative et d'imagination pour pousser les objectifs ou la mission du département. Ces missions et objectifs caduques ou inexistants ne sont pas connues ni éclater en mini objectif et tâches pour chaque fonctionnaire. Dans ces conditions, comment contribuer ? Il y'a un problème de compétence dans ce pays qu'il faut prendre à bras le corps.

Zingo 24/04/2016 22:05

Je ne pense pas qu'un Géographe, spécialiste de la climatologie, ait autant de connaissances et des habilités en Economie, en Finances, e, Agriculture, en littérature bantou. Sinon, il est omniscient, tant mieux pour lui. Ce qu'on demande à un PM c'est d'avoir une vue d'ensemble et de s'entourer des spécialistes dans chaque domaines. Si l'économie et la finance peuvent être mises ensemble, l'éducation et la chimie se diffère. Le généralisme ne permet pas l'efficacité. C'est dans le spécialisme qu'on a l'efficacité. Forcer à réduire l'effectif d'un Cabinet n'entraîne forcément pas l'éfficacité