UN SECRETARIAT POLITIQUE POUR LA GESTION DES 100 PREMIERS JOURS DE TOUADERA

Publié le par TAKA PARLER

FAT
FAT

A environ trois semaines de la prestation de serment de Faustin Archange Touadéra, nouveau président de la République Centrafricaine, un secrétariat politique pour une gestion concertée des 100 premiers jours au pouvoir du nouveau chef de l'Etat élu est mis en place.

Cette initiative qui regroupe en son sein plusieurs partis politiques, des plate-formes aussi bien politiques que de la société civile vise à réfléchir en amont sur les actions à mettre en œuvre dès la prestation de serment du nouveau président. « Cette concertation des forces vives est une force donnée au président Touadera d'avoir une équipe qui puisse réfléchir sur les grandes questions de l'heure dans les actions qu'il doit mener immédiatement dans les 100 premiers jours afin que son mandat puisse démarrer sur des bases concrètes et répondre aux attentes réelles de la population » , a déclaré Jean Wilibiro Sacko, président du présidium de cette concertation.

« Nous avons pensé que notre mission qui a consisté à le faire élire et qui a abouti ne suffisait pas. Il ne fallait pas s'arrêter en si bon chemin, il fallait donner la possibilité au président Touadera, dès sa prise de fonction de pouvoir démarrer sur des bases solides, d'avoir des orientations précises et de maîtriser les principales thématiques qui constitueront son pouvoir », a-t-il clarifié.

Jean Wilibyro Sacko précise que 7 commissions thématiques sont mises en place et disposent de 7 jours pour remonter les contributions qui seront remises au nouveau président élu bien avant son investiture. « Toutes ces commissions vont travailler pour aider Touadera, avant la constitution de son cabinet, à pouvoir disposer déjà d'un ensemble d'informations capitales avant le démarrage de son mandat ».

Les 7 commissions mises en place par la concertation sont la commission Réconciliation nationale, paix et unité nationale et communication ; la commission DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement) et RSS (Réforme du secteur de sécurité) ; la commission Restauration de l'autorité de l’État ; la commission Santé, éducation et emploi des jeunes et genre; la commission Relance de l'économie nationale et finances publiques ; la commission Diplomatie et enfin la commission Majorité parlementaire.

Elu au second tour des scrutins couplés du 14 février avec plus de 62 % des suffrages valablement exprimés, le président Faustin Archange Touadera prêtera serment le 30 mars prochain.

RNL

Publié dans politique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gbagbalaté 13/03/2016 02:29

Non willibiro peut aller se reposer. Ces combines malsaines ne marcheront pas. Il est temps de changer la classe politique en République centrafricaine.

zingo 11/03/2016 05:51

L'idée de ce secrétariat politique semble bonne. Que le Commis d'Etat en la personne de M. WILIBIRO SACKO soit à la tête de ce groupe de réflexion est tout indiqué. Il a de l'expérience avérée, des capacités et des habilités et le profil.Ce que moi je demande, c'est de ne pas faire du DDR une prime d'impunité. Le DDR doit être pensé comme un programme de reconstruction de notre et comme tel doit être un programme de développement économique qui mettra les bases de la politique de décentralisation. Qu'on ne distribue pas des fonds sans avoir préalablement intégrer ces gens dans un programme de développement. Il faut rendre les bénéficiaires du DDR des acteurs et non des assistés.

yadakoua 11/03/2016 02:55

D'abord l'initiative est à encourager car seul le nouveau Chef d'Etat élu ne pourrait faire ce travail. Du moment où le pays se trouve à un niveau aussi difficile à évaluer seul. Alors ceux qui sont désignés aux différents postes dans cette initiative afin de pouvoir aider le Chef d'Etat à vide remettre sur rail le train, ont tous intérêts à donner le meilleur d'eux.
Le pays se trouve à un niveau élevé de reconstruction quasiment généralisée . Alors leur ferme engagement en ayant un seul souci, celui de réussir à ce défi est un plus amené à la nation. Que malgré ça nous proposons à ce que ce comité sais pas on peut d'ordre déjà les appeler comme ça puisse avoir aussi au delà d'eux un comité chargé spécialement de suivis.
Car avec la réalité du pays connaissant tous, la confiance n'insclu pas le contrôle. Il est vraiment évident à notre humble avis d'y veiller sérieusement sur tout est chacun . Le perpétuel recommencement a toujours été à la Une en matière des initiatives. Vive la RCA, Vive la Paix, Vive la Cohésion Sociale et vive le retour général à l'ordre.

MJ 10/03/2016 21:34

Mr WEBB, je pense que le Président est assez mature pour connaitre ce qui est meilleur pour son peuple. Arrêtez de créer des gouvernements bis ou parallèle. C'est comme cela que viendra des désaccords (pro-président ou pro-primature ou même pro-première dame ou pro-premier bureau)

SOZOWALA 10/03/2016 11:15

M. SAKO disait à la veillée mortuaire du défunt Gd K à Paris que ce dernier était le seul digne et dernier Pdt qu'il a servi alors qu'il était Ambassadeur en France représentant BOZ;;;;Allez comprendre ce vieux le mode de fonctionnement politique délirant de ce dernier. Car, q.q.mois après le voilà parti pour être nommé par un des nul Pdt Ministre d'Etat et, il accepte cette charge sans embattage, il gagné la Confiance de BOZ.. au point ou, ce dernier le charge de diriger la mission des discussions au Gabon avec la Séléka et la CEEAC avec pour résultats: l'installation des barbares Sélaka de Tchiangaye, Ziguélé, Mboligoumba avec leurs hordes de sauvages au POUVOIR..... Et M. Sako veut encore revenir que prendre sa retraite, pour perturber le nouveau élu et son Gvt avenir. Qu'il se la ferme définitivement si non le peuple risque de gronder en sa qualité de flic ripoux, il est bien placé et informé des traitements souvent réservés à son genre.........................................