PAS DE CULTE DE LA PERSONNALITE AVEC LE PRESIDENT FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA

Publié le par TAKA PARLER

FAT
FAT

Le mot d’ordre est tombé : il n’y aura pas de pagne à l’effigie du président Touadera le jour de son investiture prévue pour le 30 mars.« Le président Faustin Archange Touadera a été massivement élu pour servir le peuple centrafricain, nous allons lutter contre la culture de la déification qui transforme souvent les chefs d’Etat en un monstre pour leur population » a déclaré Simplice Sarandji, Directeur national de Campagne de ce dernier à la presse.

Cette déclaration n’est en réalité qu’une mise garde suite aux vœux pressants des commerçants, des lobbies et des fanatiques qui veulent profiter de la popularité de FAT pour en faire un fonds de commerce.

Alors qu’il n’a pas encore été investi chef de l’Etat, Touadera en décidant de lutter contre le culte de la personnalité, annonce déjà une ère nouvelle pour la politique dans ce pays où le pouvoir a toujours été personnifié au grand dam du peuple.

Selon des sources bien informées, le président Touadera ne serait pas contre cette pratique si elle avait eu lieu en période de campagne électorale.

Notons que le chef d’Etat sortant Mme Cathérine Samba-Panza a essuyé un vent de contestation de ces compatriotes en 2014 lorsqu’elle a fait fabriquer des pagnes à son effigie. En cette période et comme c’est encore le cas aujourd’hui, les centrafricains se trouvent toujours dans les sites de déplacés ou errent en brousse comme des bêtes sauvages.

Autre nouveauté, Touadera entend également libérer la parole. Les journalistes centrafricains auront ainsi l’occasion d’organiser des débats sur des thèmes variés à la radio et à la télévision. Ces médias d’Etat ont toujours été considérés par ses prédécesseurs comme des organes de propagande de leur magistère et de censure pour leurs adversaires.

Maurice Wilfried Sebiro

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lé na L2 04/03/2016 16:11

Que le Pdt FAT commence par se débarrasser des losers du 1er tour des élections présidentielles. Ce sont pas ces individus qui l'ont fait élire mais le peuple rien que le peuple. C'est ça le début la flatterie qui fini toujours l'élévation et le culte par ces gens qui n'attendent que le temps nécessaire pour piller le pays comme d'habitude ...........................................

Tchikaya Bertrand 05/03/2016 21:31

Oui les loosers sont en en pleine séance d'ensorcellement.Il faut leur inoculer de la barbiturique....et qu'on en parle plus.