MANGEURS ASSIDUS A TOUS LES RATELIERS A TABLE QUE LA FETE COMMENCE. LA DIASPORA SERAIT-ELLE INDESIRABLE A BANGUI ?

Publié le par TAKA PARLER

MANGEURS ASSIDUS A TOUS LES RATELIERS A TABLE QUE LA FETE COMMENCE. LA DIASPORA SERAIT-ELLE INDESIRABLE A BANGUI ?

Les gosiers sont ouverts et prêts à être arrosés, la guerre serait totale entre l'entourage immédiat du professeur désormais président de la république et certains éléments de la Diaspora Centrafricaine.
À peine élu, l'intronisation n'ayant pas été faite, que la guerre de positionnement commence.
Les faits se seraient produits au domicile du professeur désormais président qui, ces derniers temps, à en croire les habitants de BOY-RABÉ, serait devenu un véritable moulin. Les éléments de la Diaspora y seraient indésirables au plus haut niveau.
Les cascades se font à tous les niveaux, les départs précipités se font ci et là.
Tout le monde veut représenter la Diaspora. On ne sait finalement sur quels critères mais en tout cas chacun à sa manière.
Les plus téméraires parlent de compétence tandis que les plus sûrs exhibent leurs diplômes. Tous munis de ces précieux sésames, ils prennent la direction du Pays de Boganda qui, dans un passé récent était un endroit presque infréquentable.
Sur place la surprise et les surpris sont nombreux.
Ils se seraient confrontés, dans un premier temps, à un homme qui aurait la réputation d'être au four et au moulin. En même temps scrutateur de tout ce qui gravite autour du professeur désormais président, méticuleux, hautain, il filtre aussi les appels des uns et des autres, pour garder le professeur à lui seul, selon un visiteur qui a rapporté à la presse locale le spectacle macabre qui se serait produit au domicile le plus célèbre de la capitale, que les voisins qualifieraient de maison hantée, du fait de sa fréquentation même nocturne d'où des éclats de rire d'une personne qui serait acceptée ministrable. Les bruits de toast portés pour l'occasion sans oublier les barbecues géants organisés ça et là pour inviter le président à y prendre part. La prochaine étape serait probablement d'inviter le Professeur Président à manger le KANDA (galette), un met local pourquoi pas ?


On prend les mêmes et hop on recommence. D'ailleurs un dicton résumerait bien cette maxime, changerait-on une équipe qui gagne?
Le bal est ouvert que la fête commence.
Quoi de plus normal dans cette partie du monde où ceux qui ont mouillés les maillots réclament en retour le partage du gâteau.
L'adrénaline monte les respirations se coupent à la veille de la venue du professeur désormais président au pays de FRANCOIS HOLLANDE. A t-on appris !
Les costumes de parade sont mis au pressing, les nœuds de cravates, que le rejeton du candidat désormais révolutionnaire GOUANDJIKA dénonce dans une vidéo, seront noués de plus belle pour accueillir FAT, le féliciter. Enfin pour se mettre à sa disposition pour une
éventuelle tache à accomplir.
Ce spectacle à la fois sordide et insolite fait penser à la phrase du compatriote JEAN KALIMSI qui affirme qu'en général en Centrafrique , le choix politique se fait entre LE GROTESQUE ET LE ROCCAMBOLESQUE.
Je me presse d'en rire de peur d'être obligé d'en pleurer, on se croirait presque dans une opération de séduction.
Les voraces ont mis en place un cercle infranchissable, dit-on. mais c'est mal connaître le Centrafricain qui arrive toujours à dénicher le bon filon.
À la lumière de tout ce qui se passe, une question serait légitime. Pourquoi à t-on peur de la Diaspora ?
Seraient-ils pas totalement Centrafricains ? Ou seraient-ils incompétents ? N'apporteraient-ils pas un plus à la construction de l'édifice ? En tout cas cette interrogation fait rouler plus d'un dans la farine. Les plus outillés de la Diaspora pourraient éclairer la lanterne des lecteurs sur ces questions épineuses.
En attendant la venue du professeur désormais président, nous vous prions chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA REDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans politique

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

SIOKE 11/03/2016 11:14

QUAND AUX FAUX COMPETENTS QUI SORTENT DE PARTOUT AVEC DES CV ARRANGES,touadera est un prof ,il appreciera le parcours de chacun ,des accidents de fin de carriere qui pensent detenir la
verité d’une fonction,des aventuriers,des chomeurs tous se ruent pour des postes et ce sont ces mêmes qui demain n’ayant rien vont devenir des opposants du net ou sur le terrain comme si on ne peut servir un candidat son pays sans y attendre un contre partie. SI CES GENS AVAIENT DES COMPETENCES ET DU BOULOTS REELS ,ils ne seraient precipiteS pour solliciter des choses alors ,logiquement,le futur gouvernement a à mettre sur pied l’essentiel et le reste suivra alors ces precipitations expliquent le denuement le parasitisme ,l opportunisme des gens. LE RELEVE DE CARRIERE OFFICIEL DONNE LA VRAIE IMAGE DE CERTAINS DITS DIASPORA
On attend de voir ce qu’est vraiment la methode touadera si c’est pour ressortir les memes voleurs ou assassins sous pretexte de reconsilation,non un pays qui veut marcher dans le droit doit poser les bases. Il faut qu’ on sache qui a fait quoi dans ces periodes qui ont coulé notre pays et fait beaucoup de mort pour que ça ne se reproduise plus,l’ignorer c’est condamner ce pays à entretenir le mal.
Des gens corrects,pas de casserolles ou passés douteux,une bonne enquete de moralité ,pas de ceux qui internationalement ont terni l’image du pays comme gombe kette affaire francophonie… OU Rufin MALIKO à la BEAC qui se cree une fausseimage de grand homme d’affaires sans bdget et qui se frotte déjà les mains d’obtenir de Touadera,ou d’autres aventuriers comme Guy Mosquit qui n’ont que une épouse comme cv etc…on attend voir ce qu’est touadera,comment il va se demarquer de toutes ces influences néfastes internes et exterieures et on mesurer son patriotisme et rigueur ou s’il est à l’exemple de nos politiciens et qu’on l’aurait surestimé.
ON VERRA LA TENDANCE TOUDERA PAR SON NOUVEL ENTOURAGE,si ce sont ceux qu'on voit qui squattent son domicile et voyage,peuple la revolution sera pour demain

Tatene Polele 09/03/2016 10:57

C'est bien de parcourir les capitales africaines voisines voire au-delà ou de faire appel à toutes les sommités de ce bas monde, mais c'est encore mieux de vite repartir approfondir les échanges avec les peuples qui l'ont propulsé. Notre salut viendra de nous-memes et non des présidents africains corrompus. Les Facas, les anti-balakas et "sélékas centrafriains" rassemblés et soutenus par les populations peuvent mettre fin aux barbaries infinies que subit la RCA depuis Mars 2013. Aucune rebellion dans ce bas monde n'a jamais pu gagner contre les populations même aux mains nues. Les Sélékas étrangers et les peulhs apatrides doivent dégager de la RCA, ensuite le pays reprendra sa marche. Les déclarations de Touadera a la suite de ses rencontres avec les présidents africains récemment rencontrées transpirent de l'impréparation. Les mots sont creux... c'est inquiétant...il est à craindre une déception qui nous replongera dans les ténèbres ! Prions

SO ZOWA 08/03/2016 08:36

Que M.l"élu n'oubli pas qu'il a été élu par des centrafricains et non pas ceux qui ont toujours échoués et non désirés par nous peuple de centrafrique . Qu'il ne s'amuse pas en nous pointant les nez de ces compatriotes mafieux. AB moins qu'il ne veut plus du pouvoir, nous allons choisir par tout moyen un "une" de nous pour diriger notre pays avec des politiciens et cadres honnêtes. Surtout pas ces 23 qui fourmillent chez FAT. Que font ' ils là-bas tous les jours????? Des complots et manipulations permanentes en vue de voler d'abuser de FAT des centrafricains et capter notre pouvoir pour atteindre leurs prédations avec leurs complices de l'extérieur. Vigilance; Vigilance peuple centrafricain!!!!!!!!!!!! Monsieur notre Président élu ATTENTION !!!!!!!! ATTENTION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

loko 08/03/2016 07:28

A qui profitera ce désordre surement à celui qui organise, ceux qui veulent passer à table pour partager le gâteau, soyez rassurer que ce gâteau que vous partagerez il ne ressemblerait pas à celui que vos prédécesseur ont partagé...Les Centrafricains qui ont plébiscité le Nouveau Président vous rappelleraient à l'ordre car ce cadeau serait très amer...