CENTRAFRIQUE: LE CAMP TOUADERA RASSURE DE RAFLER LA MAJORITE PARLEMENTAIRE

Publié le par TAKA PARLER

FAT
FAT

Les alliés de Touadéra, réunis au sein du secrétariat politique sont rassurés d’avoir au moins 84 députés à l’issue du second tour des législatives du 31 mars prochain. C’est la commission majorité parlementaire qui a exprimé cette assurance dans le compte rendu de ses travaux dont le RJDH a obtenu copie.

La commission majorité présidentielle, présidée par Me Nicolas Tiangaye de la CRPS, a indiqué dans ce rapport que le nouveau président et ses alliés comptent déjà 36 députés sur 45 élus dès le premier tour des législatives.

Parmi les 36 députés, la commission fait savoir qu’il y a 14 qui sont issues des partis soutenant le président, 1 du RDC tendance Touadéra, 3 du KNK et 18 indépendants de Faustin Archange Touadéra.

La commission a dans son rapport indiqué être certaine à 100% de rafler 48 sièges sur 85 dans lesquelles le second tour sera organisé d’ici jeudi 31 mars. Les deux candidats retenus dans chacune de ces 48 circonscriptions sont membres ou affilés à ce que les alliés de Touadéra appellent déjà « la majorité présidentielle ».

C’est partant de cette réalité que la commission conclue que le nouveau président et ses alliés sont rassurés d’avoir 84 députés. « Il n’ya pas de doute sur les 84 sièges tels que projetés par la commission majorité présidentielle qui s’est fondée sur des faits, les résultats que tout le monde connait », a confié un membre de cette commission.

Un cadre du secrétariat politique a fait savoir au RJDH que les 84 sièges sont ceux que la majorité peut avoir le moins, « les 84 sièges, c’est lorsque nous aurons perdu partout, ce qui ne saurait être possible », a-t-il indiqué avant de souligner que «la majorité fait face à l’opposition dans 34 circonscriptions et là, il est possible que nous ayons encore des sièges donc nous tablons sur une centaine de députés en réalité », espère ce dernier.

Dans le calcul du secrétariat politique de Touadéra, apparait le soutien des formations politiques qui n’ont pas soutenu le président lors du second tour. Les 3 députés du KNK ont été comptabilisés ainsi qu’un du Rassemblement Démocratique Centrafricain, deux partis ayant soutenu Anicet Georges Dologuelé contre Faustin Archange Touadéra, au second tour de la présidentielle.

Sur la trentaine de partis politiques ayant présenté des candidats aux élections législatives, au moins 25 se sont inscrits dans la dynamique de la majorité présidentielle. Seuls l’URCA et le PGD respectivement de Anicet Georges Dologuelé et Jean Michel Mandaba sont restés officiellement de l’autre coté.

Tel que parti, les premières années de gouvernance Touadéra risque de se faire sans une opposition réelle. Le fort ralliement brutal et pour l’essentiel visiblement illogique en faveur de Touadéra s’est renforcé depuis la victoire du Professeur.

Cet engouement n’est pas étonnant du moment où l’histoire politique de la RCA depuis les années 90, révèle que tous les présidents élus enregistrent ces genres de ralliement spectaculaires desquels sortent généralement les vrais opposants au nouveau régime, lesquels ne sont que les alliés qui supposent n’avoir pas été servis. Sera-t-il le cas avec Touadéra ? L’avenir nous en dira.

RJDH

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Zarma Abakar Issa 27/03/2016 23:08

La paix durable en Centrafrique on a besoin de tous les fils et filles du quatre coins de la Centrafrique pour contrubier à la relance economique, à la reoganisation de la force de securité nationale, à la reforme de l' education nationale, à la reconstruction des infrastructures routières et les ediffices publique pour le developpement de la Republique Centrafricaine.Donc ce qui est necessaire d'eradiquer la haine, la manigance, le trubalisme pour cela est très important ces derniers Ziguele ,NNicolas et d'autres de laisser M.Touadera de faire son calcul mathematiquement pour une solution definitive de la paix en Centrafrique. Ayez pitié de ce nouveau president qui a trop trop à faire parce que la Centrafrique est dechirée et eparpiée à petits morceaux elle a vraiment besoin le rassemblement de l' Est à l' Ouest et du Nord au Sud donc c'est pas le moment de la haine mais plutôt de la paix durable et cohesion sociale.

VIDEO 26/03/2016 07:34

M. TOUADERA ne devra pas nous décevoir avant d'avoir commencé. Comment comprendre qu'il puisse s'accoquiner avec TIANGAYE et ZIGUELE qui l'ont combattu à mort avec leur FARE? et c'est ce combat qui a fait le lit aux selekas et autres Balaka. Tout cela ne présage rien de bon. Que peux faire pour lui un Tiangaye, un rancunier de la pire espèce. Pour avoir perdu la députation, il s'est allié avec les seleka tout comme Ziguélé. Et M. TOUADERA pense qu'ils vont agir autrement avec lui? La question qui se pose aujourd'hui n'est pas le nombre de députés. Qu'ils ne créent pas de problèmes artificiels pour distraire M. TOUADERA. Députés ou pas les ralliés doivent rejoindre l'opposition.

BAKODRO 26/03/2016 02:49

NON! NON! NON! - M. TOUADERA ne va pas s'encombrer des TIANGAYE, des ZIGUELE, des MBOLI GOUMBA et compagnie qui ont ouvertement collaboré avec les seleka? Comment cela est -t'il possible? les résultats de TIANGAYE à la primature sont encore frais dans nos mémoires. Ils viennent embrouiller M. TOUADERA avec la question de nombre de députés. Est-ce cela l'essentiel? Le Président BOZIZE disposait bien d'une majorité confortable à l'Assemblée. Il est où? Nous n'avons pas élu M. TOUADERA pour qu'il nous ramène des vieux chevaux de retour. Et M. TOUADERA aussi devrait se méfier pour ne pas créer une crise artificielle en s'encombrant de tout ce monde qui a déjà montré ces limites. Nous n'en avons pas besoin autour de M. TOUADERA. Il a été élu, qu'il prenne ses responsabilités. Ces personnalités ont été désavoués par le peuple, comment M. TOUADERA peut encore les exhumer sous prétexte que ce sont des conseillers. Ils ne peuvent pas aller faire autre chose que de rester manigancer dans les arcanes du pouvoir? M. TOUADERA devra méditer ses mots "la main qui t'applaudi aujourd'hui, est la main qui te poussera dehors demain. Et demain n'est peut être pas loin.

SOLE 25/03/2016 22:32

Il est moralement inconcevable que Ziguele, Tiangaye ayant comploté et chassé Bozize Président de République élu et fondateur du knk du pouvoir il y a à peine 3 ans et, après avoir échoué politiquement avec la séléka et aux élections, les voilà entraîne de manipuler le suspendu 2ème Président du knk et aujourd'hui l'élu de la République. Attention, nous ne sommes pas naïfs et n'entendons pas nous faire voler par ces Messieurs notre victoire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!