BERTIN BEA RENVOYE AU SECOND TOUR PAR ZACHARIE NDOUBA

Publié le par TAKA PARLER

BEA/NDOUBA
BEA/NDOUBA

Selon le résultat global et provisoire de l’ANE, Bertin BEA, Secrétaire Général du

KNK, candidat de cette même formation politique dans la circonscription de Boali

a été élu de justesse dès le premier tour des élections législatives avec 50,28%

des voies.

Le 11 Mars dernier, la Cour Constitutionnelle de Transition a "redressé" les

résultats de Boali et renvoyé Bertin BEA au second tour face au candidat du RPR,

Marius BOUNGUINZA.

Enquête Exclusive :

Selon des informations reçues de différentes sources fiables, la décision de

renvoyer Bertin BEA au second tour est une décision personnelle du Président de

la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT). Une décision prise le matin même

du 11 Mars, c’est-à-dire seulement quelques heures avant la proclamation des

résultats officiels.

Le Prophète Zacharie chez l’Archange

Selon nos sources, le Président de la CCT, avant la publication des résultats

s’était rendu nuitamment chez le nouvel homme fort de Bangui, le Pr Faustin

Archange TOUADERA pour lui présenter la situation générale des législatives

avant publication dans le but de recueillir ses avis et intentions avant la

proclamation par la Cour. Sur la liste de gagnant du 1er tour, il y’avait bel et bien

le nom de Bertin BEA. A la fin de leur entretien, Zacharie NDOUBA a demandé au

nouveau Président s’il souhaitait qu’un traitement particulier soit réservé au

dossier BEA puisqu’il l’ "a salit pendant la campagne". Et Archange de répondre

très sagement au prophète Zacharie, "vous êtes juridique… Laissez les politiques

régler leurs affaires politiques".

Le combat du perchoir

Or, selon nos sources, la raison fondamentale des manœuvres de NDOUBA "le

juste" ne relève pas d’une animosité quelconque entre lui et Bertin BEA. Elle est

purement politique. Zacharie NDOUBA a été reçu par son "grand camarade" du

MLPC Martin ZIGUELE qui n’a pas lésiné sur les arguments afin de faire

comprendre à son interlocuteur que Bertin BEA constitue un obstacle dans sa

lutte pour l’accession à la Présidence de l’Assemblée.

En bon camarade sympathisant, Zacharie a dans un premier temps souhaité

annuler la circonscription de Boali pour la renvoyer aux élections partielles qui

seront organisées ultérieurement. Idée rejetée par les membres de la Cour qui

n’ont pas vu de raisons fondées pour que la circonscription de Boali soit annulée.

NDOUBA a finalement pris l’initiative personnelle de redresser les résultats de

Boali en se basant sur une requête déposée par le challenger de BEA en date du

16 Février 2016 c’est-à-dire avant même la publication par l’ANE des résultats

partiels. Une requête qui, si le droit devait être dit sera rejetée parce que n’étant

pas déposé dans le délai.

D’ailleurs, la publication des résultats de Boali interpelle en ce que seul le score

du candidat BEA n’a été impacté. Ainsi, les 50,28% de ce dernier contre 43% de

BOUNGUINZA sont devenu après le redressement 44% pour BEA tandis que les

43% de son challenger n’ont pas bougé. On se demande ainsi comment cela est-

il possible car si certains bureau de vote furent annulés, il n’est pas possible que

seul BEA ait eu des voix dans ces bureaux. Aussi, cela aurait dû avoir des

conséquences sur les deux candidats et non un seul.

L’AFDT à Boali

De source très concordante, l’AFDT de Martin ZIGUELE, de Nicolas TIANGAYE et

actuellement présidée par Christophe MBREMAÏDOU a déployé une lourde équipe

de campagne à bord de cinq (5) pickups et mis en jeu une importante somme

d’argent à Boali pour soutenir le challenger du Secrétaire Général du KNK alors

que Marius BOUNGUINZA n’est par contre candidat d’aucun parti membre de

l’AFDT, mais plutôt du RPR d’Alexandre Ferdinand NGUENDET.

L’objectif est soit de faire gagner son challenger, soit de créer des incidents de

nature à compromettre les résultats de la circonscription de Boali, quite à être

annulée par la Cour de NDOUBA.

Ajoutons que cette Cour, au même titre que l’ANE, est bonne pour la poubelle de

l’histoire. Rappelons que les personnalités qui la compose avaient trouvé le

moyen d’annuler intégralement le 1er tour des législative sans étudier les

requêtes des plaignants et que la présidentielle organisée le même jour à la

même heure et dans les mêmes conditions n’a pas été annulée

Le pauvre BEA s’en sortira-t-il ? L’avenir nous le dira.

Bruno de REVELATION

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

AWA 28/03/2016 12:33

Zachari NDouba a servi Patassé tout comme Ziguelé et Dologuelé que attendre de ces individus qui ont le complot permanent en eux à l'exemple de KODOFARA en 1999, et, non plus le miséreux escroc BEA n'est pas à plaindre si seulement les centrafricains pouvaient se souvenir qu'il n'a pas été investi en 2011 candidat du KNK aux législatives, élu à BOUALA à coup de billets de banque de'alors sa concubine, il siège en indépendant jusqu'au coup d'Etat et, le damné Bozizé qui se refuge à Yaoundé voit débarquer devant résidence BEA avec la ferme intention de lui arracher sa désignation és qualité de SG du KNK. En bon filou, Bozize fait de lui un simple SG par intérim c'était juste que ce dernier n'avait totalement à ce Monsieur très peut connu de lui et qui vient lui commercialiser sa mise en orbite politique en cette circonstance cananéenne de 2013 pour BOZ...
Que BEA redoutable prédateur aux dépens de BOZ.. jouisse des fruits nés de ses entreprises funestes et qu'il les partage avec ses potes filoux qui sont Ziguelé, Tiangaye, Ndouba etc...............................

Landry-Sosthène BENI 27/03/2016 14:44

Bonjour mon frère Freeman!
Tout juste pour te dire qu'en Centrafrique, nous sommes partisans de ce genre de diffamation. Ceux qui vocifèrent ne seront pas prêts à apporter ne fut-ce qu'un début de preuve aux allégations qu'ils préfèrent. Aussi pour ta gouverne, je ne suis ni de près ni de loin parent à monsieur Zacharie NDOUBA, mais c'est en me basant sur ma modeste expérience que je suis obligé de dire: attention! N'accusons pas gratuitement, car par le passé certains hauts magistrats de notre Pays ont souffert de ce genre d'allegation. Pour finir, je m'appelle Landry-Sosthène BENI et toi???????

Kouango 27/03/2016 14:18

Aie! Les Centrafricains! Et chers Bruno de REVELATINO, Vraiment vous êtes ridicules, ça se voit que vous ne connaissez pas ce Monsieur NDOUBA dont vous êtes entrain de parler sur lui.Hier vous avez dit que AGD qui était parti voire le SG de L'ANE pour le faire gagner. Aujourd'hui c'est le président de CCT qui est parti voire FAT pour faire perdre BEA. Si le président de CCT aurait été parti voire FAT, vous devez avoir les photos. Car tout les gens ridicules qui sont partis voire FAT, nous avons vue leurs photos.Mais comme le ridicule ne tue pas les Centrafricains. Vous avez raison d’être ridicule pour dire ça. Et ça se voit que vous ne connaissez pas Monsieur Zacharie NDOUBA, mais allez vous renseigner auprès des magistrats à Bangui, ils vous dirons qui est ce Monsieur. Et 'ils vous plait vérifié les renseignements avant de publier

freeman 27/03/2016 14:07

Monsieur Landry,
Tout est mensonge chez vous mais pas chez des gens qui ont souffert sous les marteaux maconnique et les balles des selekas. Bientot le mandat de votre oncle Zachary en tant que President de cours constitionnel detransition mettra fin. Quelqu'il est alle faire chez Touadera? Et aussi vous oublier que le president peut discalifier un candidat et non une masse pour ces fins personels sans avoir besoin de consentiment des autres membres si celui ci recoit les resultats et par les Mig Macs ou bien une forme de tricherie voulait ecarter un individu, Ille fera.
L'experience de tout ce que nous pays a passe a tracers et que le peuple centrafricain est de subi doit d'une maniere ou d'une autre nous permettre de denoncer certains manigences que nos justiciables font et de rester calme. C'est le seule moyen pour combattre cela. Mais des personnes comme vous qui ont l'habitude de dire tout va bien or rien ne va plus sont complice et cet acte n'est pas encourageable pour le reste du pays. Ouvrez vous yeux regardez autour de vous, denoncez, et laissez tombez la partisannerie sinon la Centrafrique continuera d'agoniser sous ces memes personnes qui ne voient que leurs interets personels. Car tous leurs enfants sont ailleurs entrain de pavaner voire tous les membres de leur famille. Et les pauvres, que deviendront ils.

Mbea 27/03/2016 16:40

Je vous assure de cette publication est un chiffon. Mbea le farceur est pri dans son propre piege. Ndouba a dit le droit.

Landry-Sosthène BENI 27/03/2016 13:36

Tout ceci n'est qu'un tissu de mensonges! Même si monsieur Zacharie NDOUBA est président de la Cour Constitutionnelle de Transition, ce genre de décision requiert l'assentiment de tous les autres membres de cette institution avant d'être prononcé. N'accusons pas injustement ce monsieur. Hier, c'était Édouard Franck qui faisait le choux gras de ces diffamateurs, comme il est admis à la retraite, il fallait lui trouver un remplaçant et monsieur Zacharie NDOUBA est tout indiqué pour jouer ce rôle.