LES MUSULMANS DE KM5 SALUENT L'ELECTION DE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA ET DEMANDENT PLUS DE GARANTIE POUR LEUR SECURITE

Publié le par TAKA PARLER

LES MUSULMANS DE KM5 SALUENT L'ELECTION DE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA ET DEMANDENT PLUS DE GARANTIE POUR LEUR SECURITE

Peu avant la publication des résultats du second tour de la présidentielle et du premier tour des législatives les 20 et 21 février 2016, il ya eu la détente dans toutes les communautés notamment chrétienne et musulmane qui se voyaient en chiens de faïence à cause de la crise qui a secoué la Centrafrique. cette ambiance a prévalu au sein de la population centrafricaine tout entière qui entend mettre un terme à une si longue crise politico-militaire qui a paralysé le pays et meurtri tout un peuple qui a perdu le repère. A l'instant d'aujourd'hui, tout le monde aspire à la paix et voué à vivre ensemble comme aux temps immémoriaux. les musulmans et chrétiens sont déterminés à enterrer la hache de guerre et fumer le calumet de la paix raison pour laquelle, ils se sont rendus massivement aux urnes pour élire dans le calmez et la dignité les futurs dirigeants de la Centrafrique notamment le président de la République et les députés à l'assemblée nationale.

Selon les observateurs nationaux et internationaux déployés sur le terrain le jour du scrutin, les centrafricains ont affiché une attitude responsable parce qu'il n'avait pas eu de bousculades ni des incidents majeurs même s'il est signalé des cas isolés de tentatives de fraudes très vite circonscrits. aussi, il n' a pas eu des coups de feu pendant le déroulement des opérations grâce à la mobilisation des éléments des forces de défense et de sécurité qui appuyaient les forces internationales de la MINUSCA déployés aux alentours des bureaux de vote tant à Bangui et dans les villes de province.

Il est à relever l'acte citoyen des chefs de guerre qui ont des instructions fermes à leurs éléments dans les zones placées sous leur contrôle de canaliser les compatriotes pour qu'ils accomplissent leur devoir de citoyen. Il est à souligner que la majeure partie des groupes armés encore en activité sont à dominance musulmane et dire qu'il ya une prise de conscience de ceux d'entre eux qui décident de transformer leurs factions rebelles en partis politiques. Tel est le cas de l'Union du Peuple Centrafricain(UPC) du "Général" Ali Darass basé à Bambari et qui a sévi la terreur dans la région. Avec l'élection de Faustin Archange Touadera les donnes vont certainement changer pour faire place à l'apaisement c'est-à-dire que les armes vont cesser de tonner et les milliers des déplacés pour rejoindre leurs maisons de résidence habituelles.

les poches de résistance…

Saisissant les promesses électorales du nouveau chef d'Etat, les jeunes musulmans de Km5 jusqu'à lors inaccessible à la circulation, décident de faire le premier pas en envoyant un signal fort pour demander plus de sécurité pour les parents qui n'ont pas quitté cette partie de la capitale depuis le déclenchement de la crise. Pour ces jeunes déterminés qui se sont rendus au siège du Collectif de soutien des leaders à la candidature de Touadera sur l'Avenue Barthélemy Boganda, ils estiment que la paix ne se négocie mais elle est un acquis pour les centrafricains épris de paix qui se sont rendus massivement aux urnes pour exprimer leur suffrage universel.

Pour cause, ils demandent au Collectif de soutien de transmettre leur message de paix et de félicitation pour sa brillante élection à Touadera tout en lui rappelant qu'ils sont prêts à accepter le désarmement et de déposer sans condition les armes. Toutefois, il est à s'interroger si ces prises de position sont sincères pour favoriser la libre circulation des biens et des personnes dans cette zone stratégique de commerce de Bangui qui n'est pas fréquentée depuis plus de trois années à cause de la crise. Seules, les nouvelles autorités détiennent la réponse à ces interrogations si les poches de résistance des extrémistes subsistent toujours.

Ghislain Focky Moussa

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article