L'AGRICULTURE SELON DOLOGUÉLÉ ET TOUADERA, COMPARAISON DES PROJETS DE SOCIÉTÉ DES CANDIDATS

Publié le par TAKA PARLER

Dany KOUALE YABORO
Dany KOUALE YABORO

Mes chers compatriotes, nous serons appelés le 14 février prochain à porter notre choix sur la

personne qui, soit relèvera notre pays, soit le plongera définitivement dans les poubelles de l'enfer.

Ce choix devra s'effectuer entre Monsieur Anicet Georges DOLOGUÉLÉ et Monsieur Faustin Archange

TOUADÉRA. L'importance du bon choix nous oblige à la raison, notre avenir en dépend et surtout

celui de nos enfants. Nous n'avons plus droit à l'erreur. Afin de permettre aux compatriotes de faire

un choix éclairé, il est indispensable de faire une analyse et une comparaison des projets de société

que nous proposent les deux candidats.

Aucun pays ne peut se développer sans une économie dynamique. Pour avoir une économie

dynamique, chaque pays, en fonction de sa situation personnelle, exploite ses atouts ou ses

potentialités. Dans le cas de notre pays la République Centrafricaine, l'agriculture joue un rôle très

important pour le développement de notre pays mais aussi pour le bien être de nos populations.

Nous disposons de 15 millions d'hectares de terres arables et avons 70% de nos compatriotes qui

vivent de l'agriculture.

Il nous est donc absolument indispensable de savoir ce que Monsieur Anicet Georges DOLOGUÉLÉ et

Monsieur Faustin Archange TOUADERA nous proposent concernant ce secteur clé de notre économie

qu'est l'agriculture.

QUE PROPOSE MONSIEUR ANICET GEORGES DOLOGUÉLÉ CONCERNANT L'AGRICULTURE?

En lisant le projet de société de Monsieur Anicet Georges DOLOGUÉLÉ, le thème sur l'agriculture est

clairement abordé de la page 25 à la page 29. Pour mettre en valeur notre agriculture, Monsieur

DOLOGUÉLÉ nous propose le projet "Mossoro Ti Yaka". Que comporte réellement ce projet au nom

séducteur?

Le projet de société de Monsieur DOLOGUÉLÉ nous apprend que "Mossoro Ti Yaka" poursuit quatre

objectifs:

1. Améliorer la sécurité alimentaire des populations et contribuer à la réduction de la malnutrition ;

2. Permettre aux paysans de renforcer leurs capacités techniques et financières, d’acquérir une

véritable culture de secteur privé agricole, et d’améliorer leur niveau de vie;

3. Faire du secteur primaire le moteur de notre croissance économique ;

4. Faire de la République Centrafricaine le grenier de l’Afrique centrale.

L' ambition de Monsieur DOLOGUÉLÉ à travers ce projet est de favoriser le développement de l’agri-

business et des agro-industries en République Centrafricaine, comme moyen de croissance

économique et de sécurité alimentaire.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions:

Une banque agricole sera créée pour répondre aux besoins en financement des agriculteurs.

La pratique des grandes fermes agricoles, couplée aux développement des exploitations villageoises

sera vulgarisée.

Une loi délimitera les contours juridiques de l'implantation de très grandes exploitations à capitaux

étrangers, dont les produits seront essentiellement destinés à la transformation et à l’exportation.

Ces grandes exploitations doivent constituer un grand vecteur de création d’emplois locaux et de

transmission de savoir-faire et de développement local.

Deux lycées agricoles seront construits à Bambari et Bossangoa, ainsi qu’une ferme intégrée à

Bocaranga.

Une vaste campagne de sensibilisation sera organisée à l’endroit des diplômés sans emploi de

l’enseignement secondaire et supérieur, pour les intéresser aux métiers de l’agriculture et de

l’élevage. Il leur sera proposé un package comprenant un programme spécifique de formation, un

encadrement technique sur 12 mois et une ligne de crédit destinée à l’acquisition du foncier rural et

du matériel et intrants nécessaires pour la première installation.

Il y a bien d'autres propositions mais j'invite les lecteurs à aller consulter le projet de société pour les

découvrir.

Le montant des investissements requis pour la mise en œuvre du programme MOSSORO TI YAKA

s’élève à 500 milliards de Franc CFA. Ce programme sera essentiellement financé en partenariat

public-privé.

Vous trouverez ci-dessous le lien internet :

Pages 25 à 29

http://www.anicetdologuele.com/sites/default/files/files/PROJET%20POLITIQUE%20DE%20URCA%2

0ET%20DOLOGUELE.pdf

QUE PROPOSE MONSIEUR Faustin Archange TOUADERA CONCERNANT L'AGRICULTURE?

Le projet de société de Monsieur TOUADERA aborde le secteur de l'agriculture dans son axe 5, à la

page 11 du document. Grande fut ma surprise de découvrir que ce thème aussi important ne soit

développé que sur 3 petits paragraphes. Ci-dessous Un copié/collé des paragraphes sur l'agriculture.

"La relance de la recherche agronomique fera partie des priorités du Gouvernement pour la

modernisation du secteur en vue d’améliorer la compétitivité des filières agricoles, le développement

des groupements coopératifs sur de nouvelles bases, le soutien au développement de politiques

agricoles communes dans la sous-région. Les actions de soutien à la production traduites par les

fournitures d’intrants et petits outillages agricoles aux ménages de petits producteurs, la

redynamisation des structures d’encadrement par le redéploiement des cadres d’encadrement dans

toutes les régions du pays feront partie du programme du Gouvernement.

La promotion et la diffusion d’engrais, des pesticides et de tous les intrants agricoles appropriés, la

promotion de l’utilisation de la traction animale, la redynamisation des programmes d’encadrement

et de vulgarisation des techniques dans toutes les zones de productions agricoles sont autant

d’actions à entreprendre.

Le secteur de l’élevage sera renforcé pour améliorer la production animale grâce à l’appui de nos

partenaires qui seront également sollicités pour renforcer les capacités des institutions nationales

telles que l’ICRA, l’ACDA… Tout doit être mis en œuvre pour pacifier la cohésion entre les agriculteurs

et les éleveurs par une meilleure définition des couloirs de transhumance. Le Gouvernement mettra

en place une stratégie concertée pour favoriser le retour des éleveurs peuls partis du pays pour

s’installer dans les pays voisins. Il veillera aussi à leur accueil et réintégration dans leurs zones

respectives."

Il n'y a pas autre chose dans le projet de Monsieur TOUADERA concernant l'agriculture, tout est là.

Vous trouverez ci-dessous le lien internet pour lecture et vérification:

Page 11 du document

http://www.touadera2015.net/index.php?query=programme&s=projet

MES CHERS COMPATRIOTES, COMMENT PEUT-ON TRAITER SERIEUSEMENT L'AGRICULTURE EN

TROIS PARAGRAPHES SEULEMENT, UN THEME AUSSI IMPORTANT POUR NOTRE ECONOMIE, EN

PLUS DANS UN PROJET DE SOCIETE POUR UNE ELECTION PRESIDENTIELLE?

En comparant les projets de société des deux candidats sur l'agriculture, la raison nous impose de

constater que Monsieur Anicet Georges DOLOGUÉLÉ a traité le sujet avec beaucoup plus de sérieux

que Monsieur Faustin Archange TOUADERA.

Il est très étonnant, pour un ancien Premier Ministre comme TOUADERA, qui a fait 5 ans à la tête de

l'État centrafricain, de négliger autant le secteur primordial de l'agriculture. Il est désormais clair, à la

lecture de son projet de société, qu'il ne nous propose rien d'intéressant et significatif pour le

développement de l'agriculture s'il devient Président de la République. Une question s'impose alors à

nous:

SI MONSIEUR TOUADERA NE NOUS PROPOSE RIEN CONCERNANT L'AGRICULTURE POUR LE FUTUR

QU'A-T-IL FAIT DANS CE DOMAINE POUR LE PEUPLE QUAND IL ETAIT PREMIER MINISTRE PENDANT

5 ANS?

Peut-être est-il tellement occupé à développer ses propres 25 hectares de terres agricoles dont le

compatriote Wilfried SEBIRO faisait la promotion sur Facebook le 25 janvier dernier qu'il n'a pas le

temps de penser à la politique agricole de tout le peuple centrafricain.

(https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1053568504674421&set=a.1053580888006516&type=

3&theater). Monsieur TOUADERA, ne pensez pas seulement à vous svp.

Je n'oserai pas demander dans quelles conditions et à quel prix notre Premier Ministre TOUADERA a

acquis ces 25 hectares de terres agricoles...

Peuple centrafricain, soit vigilant, ne te laisse pas berner. Prends le temps de comparer les projets de

société et tu verras qui se soucie au moins un peu de toi.

ALLONS SEULEMENT.

Dany KOUALÉ YABORO

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

Mbary SIOLO 01/02/2016 15:58

Bien que tenant sur une page, le projet de Touadera reste plus réaliste. Surtout sur 2 points primordiaux:
- 500 Milliards? Il y a tellement d'urgence dans ce pays en post guerre que je ne vois pas un partenaire ou plusieurs déposer autant d'argent sur un seul secteur. Nous aurons probablement des enveloppes colossales mais ce sera pour plusieurs secteurs ;
- De grande exploitations avec des machines, etc. Dans ce contexte de crise et d'insécurité, quel est ce partenaires qui ira investir dans l'arrière pays durant les quelques années proches à venir?
Touadera prone d'abord (bien qu'archaique) la traction animale qui est plus réaliste en période de crise.
On criera toujours "agriculture", ok! Mais tant qu'il y aura insécurité, mauvaise état de la route absence de moyen de transport, formation de paysan, cette agriculture restera un vain mot. Et ça, ça n'apparat dans aucun des programmes de ces 2 candidats

Bob 01/02/2016 15:43

Merci pour cette étude comparative mon cher compatriote Dany,ceci étant je voudrais insister sur un point clef :
c' est facile d' élaborer un excellent projet , un projet attirant pour convaincre les électeurs , cela fait partie du jeu démocratique...mais ce qui est important pour notre pays ce n' est pas seulement de présenter de beaux projets, c' est surtout l' exécution de ces projets avec des personnes de qualités,intègres,compétentes ,incorruptibles soucieuses de défendre les intérêts supérieurs de la R.C.A sans complexe d' infériorité .

Pieby-Sackanot hygin c 01/02/2016 15:21

Mr Dany Koualet, je pense qu'il faut qu'on soit animé de mauvaise foi, pour désaprouver un tel projet de société, surtout le volet agriculture, mais je pense que la priorité reste la proximité avec la population afin d'avoir l'authenticité des infos venant des Paysans agriculteurs concernant les éventuelles difficultés que ces derniers pourraient rencontrer. Il est aussi important de faciliter l'acces au courant électrique dans toutes les zones d'exploitation afin de rendre effectif l'industrialisation de ce secteur primaire, elles sont indispensables l'énergie et l'exploitation agricole à l'échelle internationale. Les projets agricoles j'en ai, avec la faisabilité à l'appui mais on en parlera

sbsnico 01/02/2016 15:00

Merci pour cette étude comparative vraiment Touadera fait la meilleure des propositions : la modernisation de l'agriculture. Rien que ce mot dit tout si tu es scientifiques. Vraiment une nette différence entre un scientifique et un économiste. Dologuele tout être entouré des personnes compétentes.
Par votre étude comparative Touadera vient de marquer un point.
Il faut modernisé l'agriculture centrafricaine ce mot veut dire plus de haches ou des matériels archaïques mais l'utilisation des machines tracteurs et autres .
Deuxième point la recherche c'est très important un pays doit disposé de centre de recherche agronome.
Touadera est scientifique les scientifiques ont une autre vision.
Mon cher merci