FAIBLE TAUX DE PARTICIPATION PREVISIBLE POUR LE SECOND TOUR DES LEGISLATIVES

Publié le par TAKA PARLER

FAIBLE TAUX DE PARTICIPATION PREVISIBLE POUR LE SECOND TOUR DES LEGISLATIVES

A la lumière des résultats du premier tour publiés par l'ANE, il y a eu un faible taux de participation aux législatifs surtouts en province où certains bureaux de vote ont peiné à enregistrer un grand nombre de votants. il est à ce jour impossible d'expliquer cette démotivation. D'aucuns pensent que les candidats à la députation ne disposant pas assez de moyens financiers et logistiques n'ont pas pu mener dans de bonnes conditions la campagne électorale pour drainer à leurs causes les électeurs.

En tout cas, il devait avoir plusieurs raisons à cette nonchalance ou cette indifférence. Soit les candidats sont moins connus de la population locale soit ils jouissent d'une moralité douteuse donc la décision idéale est de s'abstenir, ne pas se rendre aux urnes pour élire pour celui qui ne fera rien pour sa circonscription. Cette intention s'est traduite dans les faits lors du 1er tour des législatives où certains ont voté uniquement pour la présidentielle. Dans ce cas, il va se poser un sérieux problème de représentativité. Il est inadmissible que pour une circonscription électorale il n' ya qu'une brochette de plus de 200 personnes qui ont accompli leur devoir de citoyen renvoyant ainsi deux finalistes au second tour.

Cette situation préoccupante nous rappelle l'engagement pris par les 111 candidats aux législatives qui ont jeté l'éponge et se retirent de la course. Ils ont pris la décision suite aux résultats glanés au premier tour des législatives de 30 décembre 2015 qui ne leur sont pas favorables. Au demeurant, ils évoquent les raisons de convenance personnelle mais l'on sait que l'attitude n'est pas loin de ce qui est évoqué plus haut. Enfin, il est mal aisé de se livrer en spectacle pour prétendre siéger à l'assemblée nationale alors qu'on n'a pas les moyens de sa politique. On peut beau être aux soins d'un parti politique ou d'une personnalité influente dans le pays qui accepte de financer la campagne électorale si soi-même, on ne dispose un charisme ou de la popularité sur l'échiquier politique national. En conséquences, les pleurs fusent de partout et d'autres moins fortunés sont contraints de se cacher loin des yeux inquisiteurs des moqueurs. D'autres encore, les plus courageux ne redoutent pas une mort politique ou les railleries.

Généreux vocable "honorable"

Franchement, il faut avoir les nerfs pour accepter la défaite aux législatives alors que les parents, amis et connaissances t'affublent du généreux vocable " Honorable" tout en sachant qu'il y a ceux qui sont régulièrement élus et les autres qui ont mordu lamentablement la poussière lors de ces échéances électorales. Donc, par relation, il ya de fortes chances que beaucoup ne soient élus dans la transparence et l'équité. ils peuvent chercher par tous les moyens à acheter la conscience des électeurs pour ne dire créer des conditions indignes de fraudes. Mais, ils doivent comprendre que l'ANE et la CCT les attendent au tournant au moment du traitement des procès verbaux transmis au Centre de Traitement des Données.

Pour corriger ce manquement, les candidats en lice surtout ceux qui franchissent le cap de second tour de se maîtriser et de revoir leur stratégie de campagne. Se faire élire par quelques têtes n'est pas rassurant. Il appartient aussi aux médias de s'impliquer davantage pour la réussite du second tour des futures et dernières législatives de mars prochain. Si le président de la République est élu démocratiquement sans contestation pourquoi les futurs députés à l'assemblée nationale ne jouiront-ils pas de ce privilège? En tout cas, c'est un sujet qui fait tilt à l'esprit de la conscience collective.

Est- il normal que les concitoyens se déplacent juste pour la présidentielle et méprennent les législatives? Avec quelle assemblée nationale la Centrafrique va-t-elle se remettre au travail ? Il est temps d'y réfléchir sérieusement par ces temps de changement.

Gh. Focky

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article