COMPARAISON DE PROJET DE SANTE

Publié le par TAKA PARLER

Nestor DODO Dyssongo
Nestor DODO Dyssongo

Réponse ouverte du camp de Monsieur FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA

à

Monsieur Dany Koualé YABORO chroniqueur politique du parti URCA.

Monsieur D. Koualé Yaboro, Je réponds ici à de vos sorties manuscrites très intéressées

datant du 04 février 2016. où vous tentiez de comparer très partiellement et subjectivement,

par l'absurde le projet de société d'un des deux candidats au second tour de la présidentielle

centrafricaine. En occurrence il s'agissait du projet de santé du candidat F.A.TOUADERA.

En toute conscience, vous avez émis des énormités imprudentes. Pour un chroniqueur

politique d'un parti en finale de la présidentielle, c'est petit.

Monsieur, encore une fois sachez que nous ne sommes pas dans un théâtre de quartier où

celui qui, en parfait guignol, fait rire le plus pourrait emporter la charités des spectateurs.

Nous sommes au second tour de la présidentielle d'un pays membre des nations-unis

Monsieur. Tout doit être pesé. Même si cet état présente tous les indicateurs d'un pays

pauvre ou en difficultés, la sagesse intellectuelle voulait que vous preniez du recule

nécessaire derrière chaque mot, chaque phrase pour ne pas «faire rechuter la température du

Vous et moi ne cherchons point à faire du show mais à tenter d'informer, à communiquer au

mieux sur toutes les stratégies mises en avant par chacun de nos candidats et en toute

objectivité afin d'emporter l'adhésion des électeur le 14 février 2016.A nos lecteurs nous

devons leur apporter des éléments objectifs construits avec des mots appropriés pour les

convaincre de la véracité ou d'approximation du programme de chacun de nos deux

Vous et moi n'avions en commun que ce pays malheureux pour lequel nous cherchons à

défendre sans armes mais avec nos mots bénis et respectueux envers tous nos compatriotes

Centrafricains. Extraire à jamais ce pays de la falaise d'où il gît à cause de nos erreurs

viscérales qui nous hantent depuis l'indépendance doit présider notre esprit patriotique

.Cessons le clivage qui porte à rien sinon le contraire que nous connaissons déjà.

Monsieur D. Koualé Yaboro, je ne suis très chevronné comme comportementaliste politique

pour vous faire des leçons et vous faire admettre le non crédit engendré par vos écrits imbus

d’inexactitudes et d’honnêtetés intellectuelles.

Pour Monsieur DOLEGUELE, continuer à accepter que vous persistiez à travestir la vérité

historique qu'est le projet de son face à face, c'est démontré qu'il n'a vraiment personne qui

sache en toute objectivité intellectuelle faire ce boulot à un moment crucial pour lui et son

parti. A mon avis, vos écris très maladroits et très terre-à terre sont bien indiqués que pour

faire du buzz très inutilement. Ils ne méritent rien que la poubelle en bas de la table.

A mon humble avis, en persistant vous ne pouvez que desservir votre candidat, d'autant que

dans le camps d'en face, on estime que votre candidat a les moyens de son projet dont les

Mon conseil fraternel, est que vous cessiez de paraphraser inutilement sur ce dont vous

n'avez aucune culture ou que vous maîtrisez approximativement. Faire une chronique écrite

n'est pas donné à tout le monde. En bon entendeur salut.

Ceci dit, j'en viens sur ce pourquoi je vous interpellais. Vous avez fait dans votre 3ème

chronique une comparaison sur les projets de santé des deux candidats. Vous exhibiez sur

les médias que F.A .TOUADERA n'avait pas vraiment un projet de santé digne de ce nom.

Très cher compatriote D. Koualé Yaboro, sachez lire par les détails, car derrière certains

mots, en apparence simpliste sous tendent de multitudes de sens. C'est ce que vous n'aviez

pas vu, car obsédé par la hantise de dénigrement mensonger et diffamatoires. Et ainsi vous

avez biaisé la lecture du projet de Monsieur TOUADERA. Vous l'avez botté si facilement

en touche pour ne faire miroiter maladroitement que celui de Monsieur DOLEGUELE.

Pauvre de vous et de votre bailleur qui, en vous laissant sortir des écrits d'une telle

Je vais vous expliquer la politique de santé que prône FAT. Sa ligne politique sur la santé

est mise en avant dans l'axe 4 de son projet de société.

Dans un premier temps FAT fait le diagnostique sanitaire et structurelle du système de santé

.Il constate que sur toute l'étendue du territoire national des infrastructures sanitaires

existantes sont détruites. En conséquence, ses compatriotes pâtissent de ce dénuement

regrettable. Il s'en découle des recommandations qui se résument en quelques mots ci-

dessous et qui sont au cœur de cette nouvelle politique de la bonne gouvernance du

système de santé: «Planifier ,réorganiser et renforcer le système de santé et garantir

l'accès de tous aux soins de qualité. Maîtriser les circuits des médicaments et des produits de

santé. Mettre en place une coordinations des différents structure et des

compétences. Enfin offrir des soins de qualité à tout un chacun sur tout le pays. Ramener

au cœur de la politique social et l'esprit d'équité, l'idée de la justice sanitaire et la

Monsieur , j'ai mis en gras ici(expressément) un certains nombre de termes importants que

j'ai repris dans le projet santé de Monsieur TOUADERA que je me permettrai de vous les

Le candidat a parlé de qualité en santé. C'est quoi? C'est reconnaître deux dimensions

distinctes, mais intimement liées : la qualité du management des équipes et des structures,

de l'organisation des soins et de la prise en charge du patient, et la qualité technique des

Il met en avant la notion de la planification. Celle-ci vise à distribuer équitablement les

biens, les services et les ressources aux populations de la république Centrafricaine en toute

équité. L'objectif de la planification sanitaire de Monsieur TOUADERA est donc la

répartition équitable des services de santé sur le territoire. Elle s'inscrit dans une politique

d'aménagement sanitaire du territoire destinée à assurer l'efficience du système de soins et

elle doit rendre l'offre de soins accessible à tous en réduisant autant que faire se peut les

inégalités et les disparités géographiques de santé. Elle se fait dans un cadre qui peut être

plus ou moins autoritaire et contraignant, normatif ou seulement incitatif.

En Centrafrique, la planification sanitaire s'opérera dans le cadre des dynamiques de la

décentralisation et pour mieux orienter les choix en fonction des besoins et de l'offre de

santé. Dans un contexte plus large et de plus en plus contraint:la révision générale des

politiques publiques, les réalités territoriales et démographiques, etc.

Le candidat envisage de mettre en place un suivi par des évaluations périodiques du projet

afin d'apporter des correctifs nécessaires aux inégalités territoriales de santé.Les atténuer

Le candidat met un accent tout particulier dans la sécurité et la qualité des soins de santé

une série de mesures réglementaires qui régissent le fonctionnement et les activités

dans différents domaines: autorisations d'activité ou d'implantation d'équipements,

organisation des établissements de santé publics et privés, conditions techniques de

fonctionnement dans des secteurs à risque élevé, contrôle de l'utilisation des produits

Une organisation décentralisée des autorités régulatrices qui permet la vérification

Des recommandations de bonnes pratiques destinées aux professionnels et

élaborées au niveau national et validées par les autorités sanitaires;

Un contrôle par l'État des formations diplômantes permettant d'accéder à l'exercice

 Des dispositifs établis permettant de s'assurer du respect des normes et

orientations en matière de qualité et de sécurité des soins de santé :

Une planification sanitaire décentralisée organisant des filières de soins dans les

différentes disciplines médicales et autres;

Un système d'autorisation préalable à la mise en service d'activités de soins et de

spécialités à risques, ainsi que d'installations d'équipements matériels lourds;

Un contrôle de conformité lors de la mise en service de nouveaux établissements,

activités, installations d'équipement matériels lourds ou sites de prise en charge;

Une certification obligatoire des établissements de santé permettra d'évaluer la

mise en œuvre des normes et des recommandations définies au niveau des

Des structures régionales d'expertises et d'appui aux établissements de santé dans

le domaine de la prévention et de la lutte contre les infections associées aux soins;

Des contrôles sur place (inspections) inopinés ou programmés afin de mesurer

d'éventuels écarts par rapport aux normes et recommandations;

 Octroyer les autorisations de mise sur le marché des médicaments et des produits

de santé et lutter contre les produits contrefaits.

Je ne vous abreuve pas en soulignant la mise en place de 9 indicateurs de qualité et de

sécurité des soins dans ce projet de société du candidat TOUADERA.

Ces indicateurs sont internationaux et obéissent aux normes ISO 9000 et 9001 .Ils

seront introduits dans le système de santé de notre pays commun à l'occasion de

l'accession à la magistrature suprême de la nation par Monsieur FAT: pour les intimes.

Tout ce programme pourrait être chapeauté par:

 Un

grand Ministère de refondation , des reformes hospitalières, d'accès aux soins et à la

 Un

ministère délégué de la santé publique, des affaires sociales, des femmes,mères et

Le candidat du peuple subdivisera la République Centrafricaine en six(6) régions

sanitaires que sont: L'ouest, Grand Bangui(entendez la capitale, Bimbo et la périphérie

immédiate de 30 km),Nord-est, le centre, le sud-est et le nord. Il a réfléchie aussi sur la

Ce projet est à la mesure des ambitions de l'homme qui souhaite doter le Centrafricain

C'est pour vous dire que le candidat TOUADERA a suffisamment pensé sur les

problématiques sanitaires de notre pays en commun, au sortir de cette crise militaro-

Monsieur je viens de vous expliciter en partie le projet de santé de mon candidat

Maintenant vous avez le loisir de donner votre avis objectivement car nous sommes en

Vous constaterez, très cher Monsieur D.K.Yaboro que je ne cherche même pas à

comparer le projet de Monsieur TOUADERA à celui ci de Monsieur A.G.DOLEGUELE

qui, de prime abord, est un bon projet. Mais compte tenu de son programme économique

qui fait la part belle à l'ultralibéralisme économique et son cohorte de dégâts sociaux, je

doute que ce programme ne soit appliqué autrement à l'envers .

Je me tiens à votre disposition, pour vous aider à comprendre les conséquences de

l'application de la politique ultra libéral de votre candidat. Cela mettrait à mal sa

politique de santé voire sa politique tout court.

Soyez curieux et dites aux autres amis de l'URCA ce qui se passe en Grèce exactement

Ce seront des :Privatisations, désengagement de l'état, chômage, pauvreté, maladies,

gangrènes de corruptions à tous les étages de l'état, être sous perfusions, dominations

des plus faibles par les nantis …pour ne citer que ce train de termes douloureux

socialement. Et, vous savez que nous sommes dans un pays sous développé (RCA)

déchiqueté par des années de mal gouvernance et de guerre militaro-politique. Salut.

Nestor DODO Dyssongo

Master 2 MESS (Management des Établissements Sanitaires, Sociaux et médico-sociaux)

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Wong Nicolas 09/02/2016 14:49

Mr Nestor DODO Dyssongo,
Avez vous pris connaissance du Plan National de Santé(PNS) de la RCA. Vous parler entre autre en vous ventant de pouvoir "maitiser les circuits de médicaments et de produits de santé" avez vous connaissance de ces circuits pour penser à la mâitriser? Prière laisser la latitude aux techniciens responsables de chaque domaine de commenter les questions pertinentes de son domaine pour eviter de dire des ........ pour ceux qui vous lisent au nom des candidats. Une chose tu donne FAT comme sobriquet à Touadera tu sais ce que cela veut dire en anglais. C'est un mauvais présage, à ta place je choisirais AFT ou TFA.