CENTRAFRIQUE: PORTRAIT DE L'ANCIEN MINISTRE ABDALLA-KADRE ASSANE,MINISTRE DES FINANCES ET DU BUDGET

Publié le par TAKA PARLER

ABDALLAH KADRE
ABDALLAH KADRE

¨ Ingénieur Statisticien Economiste, diplômé de l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée de Dakar au Sénégal en 1998 puis du Centre de Formation de l’INSEE à Libourne (CEFIL) et Bordeaux en France en 2001 et 2002.

¨ Expert National Responsable des Statistiques Economiques de la République Centrafricaine de 2002 à 2004, puis Directeur Général de l’Economie et de la Planification du Développement de 2005 à 2006.

¨ Il a été de 2006 à 2008, Président du Comité Technique Permanent de suivi des Programmes d’Ajustement Structurel (CTP-PAS).

¨ Il a été en charge de la gestion du Programme Appuyé par la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et la Croissance (FRPC) du FMI jusqu’au point d’achèvement de l’Initiative des Pays Pauvres Très Endettés en juin 2009 (PPTE).

¨ De Janvier 2009 jusqu’en Avril 2011, il fut Ministre Délégué aux Finances, chargé de la Mobilisation des Ressources Financières.

¨ De Mai 2011 à Mars 2012, il fut Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de la Bonne Gouvernance.

¨ En 2013, il intègre le Gouvernement d’Union Nationale de Transition au portefeuille de l’Economie, du Plan et de la Coopération Internationale, puis en Janvier 2014 il est nommé au Ministère des Postes et des Télécommunications, chargé des Nouvelles technologies.

¨ Toujours dans le Gouvernement de Transition, il devient en Janvier 2015, le Ministre des Finances et du Budget. Il est appelé à relever un challenge non seulement au regard de la crise que connait le pays mais aussi et surtout au regard des nombreux problèmes que traversent le secteur des Finances Publiques en Centrafrique. Il s’agit entre autre de relever d'une part le défi de la mobilisation des ressources, d'autre part la maîtrise des dépenses publiques et enfin de donner l’impulsion d’une culture de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques en Centrafrique.

Ghislain focky

L'EPERVIER

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tatene Polele 04/02/2016 13:22

Brave naïf est celui qui a fait cette présentation mensongèrement amplifiée. Ce cv est inexact par la duréé des fonctions occupées. Il a oublié de mentionner qu'il est un ancien taulard à cause des détournements du prêt indien. Il a oublié de dire qu'il fut et demeure un chantre des Sélékas la pire rebellion criminelle de la RCA. Oui il faut une Commision Vérité et Justice pour que chacun paie sa note et non un Audit Mr Zawa. Vous emblez vraiment peu au fait des dosisiers de notre beau pays devenu laid du fait de tels espèces que Kadr, qui sera épinglé tôt ou tard.

ZAWA 04/02/2016 09:47

Voilà une expertise avérée que les nouvelles autorités peuvent profiter. Assane kadre paye le différend né du partage du gâteau. Il faut un Audit total et complet de la Transition. On aura des surprises.