ATTENTION A CEUX QUI VOUS APPLAUDISSENT AUJOURD'HUI...

Publié le par TAKA PARLER

BERNARD SELEMBY
BERNARD SELEMBY

Suite aux dernières élections couplées en Centrafrique, le peuple a vécu un sacre historique de Monsieur Faustin Archange Touadera à la magistrature suprême. Nous tenons cette occasion pour féliciter chaleureusement le nouveau Président de la République, qui désormais est le Président de tous ceux qui se réclament Centrafricains sans exclusif. Nous saisissons également cette opportunité pour honorer le fair-play légendaire de Monsieur Anicet Georges Dologuélé qui a su épargner le peuple des éventuels dérapages. Merci pour la hauteur et la dimension démocratique de son acte. La nation aura bien évidemment besoin de ses compétences pour aiguiller les politiques de développement. L'euphorie du nouveau locataire du palais de la renaissance risquera d'être de courte durée car l'espoir, l'attente du peuple est tellement grand que la barre de tolérance avoisinera très vite la dérivée d'une fonction constante. Les chantiers urgents du nouveau Président demeurent le renforcement de la sécurité, le désarmement des groupes armés, la modernisation de l'administration, la réforme de l'armée, la relance économique et surtout la lutte contre l'impunité. Pour atteindre ces différents objectifs,l'idéal serait de restreindre le niveau de vie de l'Etat et de former un gouvernement limité en cooptant toutes les compétences nationales. Eu égard aux innombrables alliances du deuxième tour, nous osons espérer que le nouvel homme fort ne sera pas otage de ces alliances. Dans ce contexte, réussira t-il à s'imposer ? Composera t-il son gouvernement en homme libre ? Car de sources sures, l'entourage du President se déchire actuellement à propos du choix du premier ministre. Actuellement les caisses de l'Etat sont vides, ce qui veut dire que les finances du pays dépendra en majorité des financements extérieurs et plus particulièrement de la fameuse et incontournable communauté internationale qui fonctionne avec des conditions très souvent drastiques, réussira t-il à mettre son projet de société en oeuvre ? Suite à la traversée du désert, le peuple meurtri sera très exigeant. Il appartiendra au nouveau President de la République de prendre ses responsabilités et de s'imposer. Pour finir, d'autres voies parlent déjà de l'impunité des anciens dignitaires dont le nouveau President fut le serviteur, saura t-il faire la différence entre la fermeté et la tolérance ? Il risquera fort bien de décevoir le peuple aussi rapidement que prévu, alors, faites attention à ceux qui vous applaudissent aujourd'hui.
Bernard SELEMBY DOUDOU, Juriste, Administrateur des élections.... Suite aux dernières élections couplées en Centrafrique, le peuple a vécu un sacre historique de Monsieur Faustin Archange Touadera à la magistrature suprême. Nous tenons cette occasion pour féliciter chaleureusement le nouveau Président de la République, qui désormais est le Président de tous ceux qui se réclament Centrafricains sans exclusif. Nous saisissons également cette opportunité pour honorer le fair-play légendaire de Monsieur Anicet Georges Dologuélé qui a su épargner le peuple des éventuels dérapages. Merci pour la hauteur et la dimension démocratique de son acte. La nation aura bien évidemment besoin de ses compétences pour aiguiller les politiques de développement. L'euphorie du nouveau locataire du palais de la renaissance risquera d'être de courte durée car l'espoir, l'attente du peuple est tellement grand que la barre de tolérance avoisinera très vite la dérivée d'une fonction constante. Les chantiers urgents du nouveau Président demeurent le renforcement de la sécurité, le désarmement des groupes armés, la modernisation de l'administration, la réforme de l'armée, la relance économique et surtout la lutte contre l'impunité. Pour atteindre ces différents objectifs, l'idéal serait de restreindre le niveau de vie de l'Etat et de former un gouvernement limité en cooptant toutes les compétences nationales. Eu égard aux innombrables alliances du deuxième tour, nous osons espérer que le nouvel homme fort ne sera pas otage de ces alliances. Dans ce contexte, réussira t-il à s'imposer ? Composera t-il son gouvernement en homme libre ? Car de sources sures, l'entourage du Président se déchire actuellement à propos du choix du premier ministre. Actuellement les caisses de l'Etat sont vides, ce qui veut dire que les finances du pays dépendra en majorité des financements extérieurs et plus particulièrement de la fameuse et incontournable communauté internationale qui fonctionne avec des conditions très souvent drastiques, réussira t-il à mettre son projet de société en œuvre ? Suite à la traversée du désert, le peuple meurtri sera très exigeant. Il appartiendra au nouveau Président de la République de prendre ses responsabilités et de s'imposer. Pour finir, d'autres voies parlent déjà de l'impunité des anciens dignitaires dont le nouveau Président fut le serviteur, saura t-il faire la différence entre la fermeté et la tolérance ? Il risquera fort bien de décevoir le peuple aussi rapidement que prévu, alors, faites attention à ceux qui vous applaudissent aujourd'hui.


Bernard SELEMBY DOUDOU, Juriste, Administrateur des élections.

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article