POUR MON PAYS, CA SERA FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA !

Publié le par TAKA PARLER

Chibazo Théophilus OKOYE
Chibazo Théophilus OKOYE


Chers Compatriotes,


Nous voici au bout d’un long et périlleux processus électoral censé mettre un terme à trois
ans d’une crise violente sans précédent dans l’histoire de notre Pays.
Au début de ce processus, une plate-forme Facebook dénommée « Quel Président pour la
RCA » avait été créée, et avait pour objectif de définir le profil et les qualités que devrait
avoir le futur président de la Centrafrique.
De ces échanges, il ressort clairement que les Centrafricains souhaitent, pour les cinq années
à venir, un président rempli de valeurs d’humanisme, intègre, qui rassemble et qui leur
ressemble. Ils veulent un président qui vient du Peuple, qui connait et qui partage leurs
souffrances.
Le second tour de l’élection présidentielle nous propose, si les résultats transmis par l’ANE à
la Cour Constitutionnelle de Transition venaient d’être validés par cette dernière, deux
grands fils du pays, de très grandes valeurs intellectuelles, capables tous les deux d’assumer
les plus hautes charges de l’Etat. Dès lors, seule une analyse objective de leurs parcours, de
leurs bilans et de leurs personnalités doit guider notre choix.
Pour moi, ça sera FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA !
Pour avoir été un de ses tout-premiers étudiants à la faculté des sciences de l’université de
Bangui, je peux témoigner de l’humilité, de la droiture, et surtout de l’intégrité de l’Homme ;
qualités qui n’ont pas été entachées par ses cinq années passées à la Primature.
Pour mon Pays, je choisis l’Homme qui a mis sa vie au service de celle de ses compatriotes,
l’Homme qui a formé et a transmis « la connaissance » à toute une génération de
Centrafricains.
A vous, mes chers Compatriotes, qui refusez que notre Pays soit pris en otage par un groupe
de personnes ayant pour seul dénominateur commun un système économique dominé par
le capital financier, je lance un appel d’aller massivement aux urnes le 31 janvier 2016, et de
voter, mais de voter « utile » ! Le vote utile pour la Centrafrique, c’est le candidat numéro 2 :
FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA : « Zo ni la », « Ece Omo », « This is the Man »!


Chibazo Théophilus OKOYE


Montpellier, le 10/01/2016

Publié dans Opinions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Wanto 13/01/2016 16:25

PS: Pour son intégrité Chibazo, le type a changé quand il était au gouvernement si tu ne sais pas, non seulement qu'il se faisait payer avant ses collègues, mais qu'il augmentait frauduleusement ses heures supplémentaires. Une mission de l'IGF l'a démontré. Voilà pour ton information cher diaspouri

Wanto 13/01/2016 16:21

je pense qu'il faut être au pays et vivre ce que le peuple a vécu pour pouvoir soutenir ce Touadera. Les centrafricains n'ont pas de mémoire courte, n'est ce pas lui qui a dirigé le gouvernement jusqu'à l'entrée des SELEKA? et qui a contribué à fragiliser l'armée nationale pour céder la place aux bandits comme Babaladé et les tongo tongo? Il était où lorsque les poudrières étaient délocalisées dans les villages et qui ont permis aux séléka de nous tuer? Pendant sa gestion il n'y avait pas de justice, on amenait les gens à Ndress pour les enterrer vivants, la femme de Ndengou avec d'autres compatriotes déportés à la sinistre prison de Bossembele. En tout cas, ce type a de compte à rendre à la justice pour son silence complice en tant que chef du gouvernement. Pour ces raisons je ne peux accorder du crédit à lui. D'ailleurs, nous voyons le ralliement de ses anciens collaborateurs pour qu'enfin ils soient blanchies mais le peuple n'est pas dupe.

CHANCY 13/01/2016 11:51

Ce TOUADERA là est arrivé ici (situation encore provisoire lui) par hasard et par accident (absence de Bozizé) mais pas par conviction ni détermination. Dans ces conditions, il faut toujours compter sur le hasard pour qu'il sorte ce pays de l'ornière. Si non il sera un autre bon marionnette de service, maniable et ajustable à souhait. Gérer un pays avec toutes les questions stratégiques, politiques, économiques, sécuritaires, etc... n'est pas la résolution des équations mathématiques. Etre un Premier Ministre docile et exécutant est autre chose que d'être un Président de la République stratége. En tout cas connaissant sa nature et sa gestion passée, il sera un bon Vassal pour la France et la MINUSCA pour exécuter les ordres.

Teddy 12/01/2016 23:35

"je peux témoigner de l’humilité, de la droiture, et surtout de l’intégrité de l’Homme ". Qu'est-ce que tu en sais, mon pauvre ! Pendant que ses collègues enseignants trimaient et se battaient pour vivre à Bangui, ton soit disant homme d'intégrité et de droiture Touadera se faisait payer ses heures de vacation avec une poignée de ses amis dont son fidèle compagnon et doungourou Simplice Sarandji. N'est-ce pas Touadera qui encourageait son frère mandja de Boy Rabe (alias Ngouandjika) de voler le peuple en détournant l'argent de l'Etat à son propre profit ? Il était où cet homme intègre et droit ? On a besoin d'un homme qui sait parler, qui est connu internationalement pour nous amener des capitaux pour le développement du pays, de quelqu'un qui a les couilles pour défendre les centrafricains, et non quelqu'un qui est même incapable de régler les problèmes de ses deux épouses. Alors le vote utile et républicain est celui qui sera en faveur de Dologuélé.

Fidèle 12/01/2016 17:14

Monsieur , la cour constitutionnelle n'a rien décidée encore.