PLUS DE 1.900 EX-COMBATTANTS PRIS EN CHARGE DANS LE CADRE DU DDR EN CENTRAFRIQUE, SELON LA MINUSCA

Publié le par TAKA PARLER

PLUS DE 1.900 EX-COMBATTANTS PRIS EN CHARGE DANS LE CADRE DU DDR EN CENTRAFRIQUE, SELON LA MINUSCA

La Minusca a dans sa conférence de presse de ce mercredi 13 janvier fait le point sur les activités liées au Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) des ex-combattants. Selon son porte parole Vladimir Monteiro, plus de 900 ex Combattants de Bangui et 1000 de l’intérieur du pays bénéficient de ce processus.

Vladimir Monteiro a relevé que dans la ville de Bangui, la Minusca continue d’assurer la prise en charge des ex-Séléka regroupés aux Camps Beal, BSS et RDOT « 929 combattantsRECENSÉSreçoivent régulièrement de la nourriture avec un financement de 900.000 dollar. Ce projet a permis de retirer plus de 6.000 tonnes de munitions qui constituaient une menace pour la sécurité », a-t-il souligné.

Il a fait savoir que la Minusca est en train de proposer un programme pour les ex-Séléka de ces camps avant de relever qu’un pré-DDR a été lancé dans les provinces pour d’autres éléments. « A ce jour, 1178 combattants de différents groupes armés participent au pré-DDR. Nous avons 440 ex-combattants à Kaga-Bandoro, 389 à Bria, 158 à Bambari, 132 à Bouar et 59 à Birao. Ils prennent par aux travaux de réhabilitation et d’assainissement et sont rémunérés », a précisé Vladimir Monteiro.

La Minusca, selon son porte-parole compte étendre les activités du DDR dans 16 autres localités avec un financement de trois million de dollar.

PAR FRIDOLIN NGOULOU
RJDH

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article