LE RALLIEMENT A TOUADERA PAR UNE GRANDE PARTIE DES CANDIDATS N'EST-IL PAS PRÉMATURÉ ?

Publié le par TAKA PARLER

LE RALLIEMENT A TOUADERA PAR UNE GRANDE PARTIE DES CANDIDATS N'EST-IL PAS PRÉMATURÉ ?

Comment dire pour ne pas attirer la foudre des partisans d'un développement durable ? Au regard de la prise de position de la plus grande partie de nos candidats investis au scrutin présidentiel de Décembre 2015, il ressort que les candidats dans leur ensemble sinon une majeure partie ont opté pour un front républicain afin de barrer la route coûte que coûte au candidat de l'Union pour le Renouveau de Centrafrique ( URCA ) ANICET GEORGE DOLOGUELE au profit de FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA.

Cette espèce de front républicain crée dans la foulée pour soutenir le professeur Touadera est-il fondé sur des bases solides ? De quoi a t-on peur de DOLOGUELE ? Pour ainsi se mobiliser en masse pour lui faire barrage ? Quand les Centrafricains se faisaient massacrer comme du bétail , ou étaient nos vaillants hommes politiques à l'exception de BOKASSA JEAN SERGE pour faire un front commun afin d’arrêter les tueries de masse ? Ou pour protéger le peuple Centrafricain qu'ils semblent chérir soudainement ?

Une alliance serait prématurée à l'heure ou nous parlons, la Cour constitutionnelle qui a recensé de nombreuses irrégularités ne s'est pas encore prononcée sur les cas de fraudes enregistrés. Les données peuvent changer au profit ou au détriment des uns et des autres. Le front républicain aurait du avoir son sens lors de la venue des hordes de la Séléka qui avaient anéantis les dernières représentations de toute forme d'Etat en Centrafrique. Si les souvenirs sont bons , les hommes politiques Centrafricains suivaient aux informations les viols et les meurtres de Centrafricains depuis l'Etranger avec leurs progénitures.

Cet engouement soudain pour l’intérêt du peuple Centrafricain est une nouvelle tendance dans la vie de nos politiques on ne peut que les encourager à prendre d'avantage d'initiatives pour le bien être de tous. Un débat doit être ouvert pour l'entre deux tours entre les deux candidats après la validation par la Cour Constitutionnelle de Transition. Cette politique politicienne est terminée, le peuple doit être associé à toutes prises de positions qui viseraient à changer sa manière de vivre. Les Centrafricains doivent savoir comment les candidats feront pour mettre en application leurs différents programmes. Ou est ce qu'ils prendront l'argent ? Et comment comptent-ils rembourser ? Toutes ces questions doivent faire l'objet d'une vérification. Les choses ont changé véritablement dans ce pays, en attendant la Cour Constitutionnelle, nous vous invitons de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre!!!

LA RÉDACTION DE TAKA PARLER NEWS

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rychel 12/01/2016 18:43

Je suis vraiment surpris de la position de MGF. Un révolutionnaire il se dit?

massengue 12/01/2016 16:14

Est-ce que vous pouvez nous laisser respirer que de continuer avec vos enfantillages? le peuple Centrafricain est vainqueur de son choix. Quoi que vous fassiez pour influencer la Cour Institutionnelle avec vos Partenaires socialistes sanguinaires, nous allez jamais réussir. C'est le commencement d'une nouvelle Centrafrique que ce peuple mature est en train de dessiner. En tout cas vous n'aviez pas honte de ce que vous réclamez. êtes-vous sure que le peuple est imbécile pour faire confiance aux hypocrites comme Ziguélé et Tiangaye, les tueurs des Centrafricains? Chercher seulement à rembourser les dettes que vous avez fait au lieu de vous cacher à décrier ce qui est sans fondement. Les membres de la cour Constitutionnelle ne sont pas aussi tarés comme vous afin de prendre des risques périls de leur vie et celui de leur famille pour remettre le pays dans le feu comme vous l'aspirez. Si vous êtes des véritables Centrafricains, cesser d'influencer la cour pour créer une tension irréversible qui ne laissera personne même vous même de partir aux diables.

NADE Berty 12/01/2016 15:28

Ce soutien à Touadéra est logique car cela vise à barrer le chemin à Bozizé qui est l'allié de part l'accord signé entre le KNK et l'URCA de Dologuélé .
Une disposition de cet accord vise à faire rentrer l'ex chef d'état au bercail, ce qui serait synonyme de l'impunité quand on sait que Bozizé est largement comptable de l'accession aux affaires de l'état des spécialistes d'assassinats qu'étaient les sélékas.
Ce même général fuyard a du sang sur les mains.Ayons toujours une pensée pour qui sont tombés précocement du fait de la politique familiale de Bozizé qui au dernier moment s'est rallié à son tombeur DJOTODIA ( Accords de Naîrobi) devenant ainsi le champion hors catégorie des accords contre nature dont le but inavoué est à tout prix la reconquête du pouvoir par tous les moyens..

Serge BEBANDA 12/01/2016 13:19

Nos magistrats ont toujours fait preuve de leur intégrité à l'occasion des grandes décisions qui concernent l'avenir du pays (Procès de Bokassa, Procès de Bozizé, validation des candidats aux élections de 2015, etc...) Ils le démontreront encore lors de la proclamation de ces résultats à la présidentielle malgré les pressions et les yeux doux venant des différents Etats-Majors y compris de nos partenaires. Il ne sert à rien de se précipiter.

Fidel 12/01/2016 12:00

Je suis réconforté dans mon idée de donner ma voix à monsieur Dologuélé. Il faut un homme de rigueur capable d'anéantir les intérêts particuliers des uns des autres pour l'intérêt général . La méritocratie prônée par Dologuélé trouble ces bandits de grand chemin qui veulent aller plutôt du côté de ce professeur qu'ils peuvent intimider facilement . Centrafricains méfions nous, ces hommes politiques véreux rodent encore. Barrons leurs la route.