LE FACE À FACE ENTRE LES ANTI BALAKA ET LA FORCE INTERNATIONALE.

Publié le par TAKA PARLER

LE FACE À FACE ENTRE LES ANTI BALAKA ET LA FORCE INTERNATIONALE.

​Les rumeurs les plus folles alimentent la ville de Bangui, à l'heure ou les Centrafricains attendent la décision de la Cour de Cassation pour leur avenir. Les esprits démons se réveillent peu à peu, a t-on appris de sources concordantes que la milice anti balaka serait sur le point de manifester leur mécontentement si les résultats de la délibération de la cour constitutionnelle n'était à la hauteur de leur satisfaction. Mais de quelle satisfaction nous parle t-on ?

Le gagnant de ces scrutins est sans doute le peuple Centrafricain, que ce soit l'un ou l'autre le peuple Centrafricain aspire à la paix et à la cohésion sociale. Inutile de soulever une crise ou les Centrafricains vont tout perdre. La milice anti balaka n'a pas vocation à devenir un parti politique, encore moins un mouvement populaire qui déciderait à la place des Centrafricains. Les Centrafricains sont à la croisée de chemins un soulèvement est de nature à mettre en péril leur quiétude.

Selon les informations qui nous sont parvenues, les anti balaka auraient décidé de prendre position dans les endroits stratégiques de la capitale au cas ou la décision de la CCT changeait. Les autorités de la Transition ont pris des dispositions pour mettre les gendarmes et la force internationale en alerte pour pallier à toute éventualité. Le face à face risque d'être tendu dans les jours à venir.

Quasiment tous les ronds-points de Bangui sont équipés de check-point comme pour attendre un éventuel évènement qui surviendrait dans la capitale. Pourvu que ces tensions n'influent pas sur la décision de la CCT, celle ci doit dire le droit et rien que le droit pour qu'enfin le peuple Centrafricain connaisse la paix. En attendant le dénouement de cette histoire, nous vous invitons chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!

LA REDACTION DE TAKA PARLER

Publié dans Sécurité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bakhit thom 21/01/2016 06:16

Cela demontre une fois de plus que les anti-balaka ne savent pas jusque la ce qui les a pousse d'etre tels ou tels.Hai...hai...RCA mon pays seul Dieu t'aidera a reconquir ta paix perdue mais pas ta jeunesse.