PRESIDENTIELLE 2015: LA FRANCE N'A PAS DE CANDIDAT. DÉCLARE CHARLES MALINAS

Publié le par TAKA PARLER

CHARLES MALINAS
CHARLES MALINAS

L’ambassadeur de France en Centrafrique, Charles Malinas, a déclaré au cours d'une interview exclusive accordée à RNL ce jeudi matin, que la France n'a pas de candidat pour la présidentielle du 27 décembre 2015. Une réaction qui fait suite aux rumeurs selon lesquelles le futur président de la République Centrafricaine serait déjà choisi par la France et que le processus électoral en cours n'est qu'une mascarade.

« Je veux m'exprimer en faux avec la plus grande vigueur et la plus grande fermeté contre ces bruits, ces rumeurs ou ces déclarations qui sont parfois utilisées par certains candidats contre d'autres candidats. La France n'a pas de candidats, je dirais même que la communauté internationale n'a pas de candidats », a déclaré le diplomate français.

Il précise également que « le candidat ou la candidate, c'est celui ou celle qui va gagner l'élection. Quelque soit la personne qui gagnera les élections, aucun candidat ne peut dire qu'il est le candidat de la France, il n'y en a pas. La France, comme la communauté internationale, soutiendra celui qui gagnera pour qu'il puisse travailler au mieux pour le bien de la Centrafrique ».

Dans cette dynamique de reconstruction de la République Centrafricaine, Charles Malinas ajoute « qu'il y' a tellement de travail à faire qu'il faut que la communauté internationale, et la France en particulier, continuent d'être là pour aider la Centrafrique à continuer de sortir de l'ornière, à se redresser, à reconstruire l’État, la justice, l'éducation, la santé, l'économie... ».

Même si beaucoup de choses doivent être mises en œuvre pour relever le pays de la situation chaotique dans laquelle il se trouve, la France, conclu Charles Malinas, « ne laissera pas tomber la Centrafrique ».

Les élections, présidentielle et législatives, selon le chronogramme électoral arrêté par l'Autorité Nationale des Élections (ANE), auront lieu le dimanche 27 décembre 2015.

RADIO NDEKE LUKA

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Freeman 27/12/2015 07:55

Quelle mensonge! Si la France voulait que la Centrafrique sorte de l'orniere comme son ambassadeur vient de dire, elle l'aurai pu faire cela depuis belle lurette aussitot apres notre independance. Pourquoi ils ont enleve Patasse du pouvoir, et voire Bozize? Ceux ont une tendance nationaliste et qui dit Nationaliste, dit development de son pays. Or, la France ne fait que mettre les battons dans les roues de tous les pays africains dont elle fut colonisatrice. Montrez moi parmi les oays africains francophone, quel est lepays qui a connu un developement durable sans preccedant. SI LE Cameroun n'etait dansle commonwealth, il aurai etre secouerpar descoups d'Etats ou bien des perturbations politiques.Donc, par definition la diplomatie n'est pas un art qui dit la verite. Ce qui se passe en Centrafrique actuellement n'est qu'un secret de polichinelle. La politique Francaise n'a jamais change et ne changera jamais envers tous leurs anciennes colonies ou le drapeau de la France continu de flotter dessus a l'exception du Cameroun.

ZINGO 25/12/2015 20:17

L'Ambassadeur de France a raison de défendre les intérêt de son pays conformément aux Accords du 13 Août 1960. C'est normal qu'il y veille quand on voit Dame SAPPOT SAMBA PANZA signer des contrats, permis miniers et forestiers avec les Angolais, Sud-Africains et Chinois sans penser à la France. Heureusement contre 500 millions de francs FCA, le français Rougier Bois a obtenu le permis forestier dans la Sangha-Mbaéré. Le prochain Gouvernement doit revoir tous ces contrats signés à tout vent avec la France. C'est le prix de la Paix de paisibles Centrafricains. On ne veut plus que des étrangers comme Dame Sappot Samba Panza (camerounais) viennent brader les richesses du pays. Vivent les liens Centrafricano-Français.centrafricaines

NADE Berty 24/12/2015 18:58

Qui peut croire un instant aux propos de l'Ambassadeur de France en RCA...
Tout le monde sait que les résultats des pseudo-élections chez sont trafiqués par l'ancienne puissance colonisatrice qui s'arrange toujours à avoir à la tête du pays un individu acquis à sa cause pour mieux défendre ses intérêts et ce n'est pas maintenant qu'elle( France) traverse une situation difficile sur le plan économique qu''elle va négliger cette pratique qui remonte à la nuit des temps.