LES ELUCUBRATIONS DU PORTE PAROLE DU CANDIDAT MARTIN ZIGUELE CONSEILLER OCCULTE DE CATHERINE SAMBA-PANZA

Publié le par TAKA PARLER

MARTIN ZIGUELE
MARTIN ZIGUELE

Suite à la publication d’un article d’un journal en ligne « Centrafrique libre » et repris par le quotidien l’épervier dans son édition de la semaine, le taux d’adrénaline a monté dans le camp du candidat du MLPC, martin Ziguélé. Ils se fondent en pamphlet contre notre confrère Maurice Wilfried Sébiro qui après de sérieuses investigations a rendu public un décret muet nommé martin Ziguélé conseiller spécial de la cheffe de l’état de transition avec rang et prérogative de ministre d’état.

Cette révélation a mis tout le monde en branle parce que si cela est avéré la situation pourrait amener la cour constitutionnelle de transition à revoir sa décision. Au lendemain de cette divulgation, les autres candidats potentiels écartés de la course sont sur le pied de guerre en se liguant contre celui-ci. Ils estiment qu’il n’est pas normal de pratiquer une politique de deux poids deux mesures, à partir du moment où toutes les conditions sont définies pour désigner les candidats soit à la présidentielle soit à la députation par la charte constitutionnelle de transition dont les termes sont clairs.

Nul n’est dupe, et les centrafricains ne pourront pas toujours subir le diktat de la communauté internationale qui impose au peuple centrafricain sa volonté et sa politique indigeste qui va à l’encontre des désidératas du bas peuple. Le camp de Ziguélé s’insurge tout en ignorant la réalité sur le terrain qu’il doit affronter en cette période de tourmente où les partisans des recalés descendent dans la rue pour ériger des barricades en signe de contestation.

Les yeux pleurés

Pourquoi s’en prendre violemment à un journaliste sans arme qui ne fait que son métier pour informer le grand public sur le danger qui guette la Centrafrique ? Les manigances, les accointances et la fausseté de la CCT doivent être passées au vitriol pour que les centrafricains soient rassurés de sa sincérité et loyauté avant les scrutins ; sinon la catastrophe n’est pas loin. Dans les diatribes du porte-parole du candidat martin Ziguélé, il n’a nulle part ailleurs exigé au ministère du secrétariat du gouvernement de produire ledit décret muet nommant son mentor martin Ziguélé au poste de ministre d’état conseillé spécial à la présidence de la République.

Au lieu de cela, il verse son venin sur ceux qui se sont emparés du décret et l’ont publié pour la gouverne de tous les centrafricains qui ne maitrisent pas assez les agissements du candidat martin Ziguélé que ses partisans le voient déjà au perchoir à l’issue des élections qui se pointent à l’horizon sans pour autant se rendre compte que les adversaires les plus virulents les attendent au tournant.

Ainsi donc, l’enthousiasme et l’euphorie pourront se tourner pour eux au vinaigre quand la CCT sera contrainte à réexaminer les dossiers en, recours et, peut-être, le sort de martin Ziguélé sera scellé et il n’aura que les yeux pour pleurer.

amen !

Ghislain Focky/ EPERVIER

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zingo 16/12/2015 16:12

jusqu'à là; M. ziguele n'a rien dit? Ne diton