LE CANDIDAT GASTON MANDATA NGUEREKATA APPELLE AU CALME LORS DU PROCESSUS ÉLECTORAL.

Publié le par TAKA PARLER

MANDATA NGUEREKATA
MANDATA NGUEREKATA

Dans une interview accordée au RJDH, le vendredi dernier, le candidat à la présidentielle, Gaston Mandata Nguerekata a appelé au calme lors du processus électoral. Pour ce candidat, malgré les difficultés, il faut permettre aux Centrafricains de s’exprimer.

Pour ce candidat, la parole doit maintenant revenir au peuple de la République Centrafricaine qui a longtemps été écarté « pendant la transition, nous avons vu que les préoccupations du peuple centrafricains n’ont pas été considérées. Aujourd’hui, c’est au peuple de dire ce qu’il veut pour l’avenir du pays. Il faut alors le laisser s’exprimer et respecter ce qu’il aura dit » a indiqué Gaston Mandata Nguerekata.

Le candidat a demandé aux candidats de faire preuve de retenue pour éviter de faire replonger le pays dans un autre chaos « le peuple a trop souffert dans ce pays. La crise a tout détruit, il faut que nous mettons fin à cela. C’est pour cela que je demande à nous candidats de faire preuve de retenue. Il est essentiel d’éviter les violences pendant ces élections afin que le pays ne puisse retomber dans une autre crise » a-t-il expliqué.

Gaston Mandata Nguerekata n’a pas apprécié le fait que des partisans soient sortis dans les rues pour manifester suite à l’invalidation des candidatures « le 08 décembre la cour constitutionnelle a pris une décision qui a suscité des réactions. Je pense que ce n’est pas le moment. Je ne soutiens pas de pareilles attitudes » a dénoncé le professeur.

Dans cette interview, Gaston Mandata Nguerekata a exprimé certaines inquiétudes par rapport au processus « nous appelons à la non violence mais, il faut aussi que le processus soit recadré pour éviter de créer le désordre. Aujourd’hui, il y a trop de ratés. Je dénonce encore le retrait des photos des cartes d’électeurs, les retards chroniques, la non-distribution des cartes…tout ceci pour moi, rentre dans les stratégies dont l’objectif est de voler les voix des Centrafricains » a souligné ce dernier.

Gaston Mandata Nguerekata a indiqué qu’il s’opposera à toute tentative de fraude « je sais qu’il y a des ratés mais j’y vais pour voir comment cela va se passer. Je m’opposerai à toute tentative de fraude. Il faut respecter le vote des Centrafricains » a t-il annoncé.

Le président du PARC a fait cette déclaration la veille du vote référendaire du 13 décembre 2015. Rappelons que le 1er tour des élections aura lieu le 27 décembre avec un éventuel second tour le 31 janvier 2016.

RJDH

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article