L’ASSOCIATION DES ETUDIANTS CENTRAFRICAINS DES DIASPORAS INVITENT TOUS LES JEUNES ET ETUDIANTS CENTRAFRICAINS DES DIFFERENTES DIASPORAS A VOTER POUR MAXIME ANGE KAZAGUI, PRÉSIDENT DE L’ALLIANCE POUR LA NOUVELLE CENTRAFRIQUE (ANC).

Publié le par TAKA PARLER

MAXIME KAZAGUI
MAXIME KAZAGUI

Chers Compatriotes jeunes étudiants,

C’est bien un devoir agréable, et obligatoire pour moi en tant qu’Étudiant, de m’adresser à vous Étudiants par le biais de cette lettre, ceci afin de vous appeler, jeunes compatriotes, à rejoindre le combat politique pour une Nouvelle Centrafrique, ceci, premièrement en s’inscrivant massivement et GRATUITEMENT au sein de l’un de nos Bureaux des Comités de Soutiens á Maxime Ange KAZAGUI de votre pays, mais également en votant le 27 Decembre prochain pour l’Alliance pour une Nouvelle Centrafrique, et ses députés.

En effet, au moment où les les campagnes électorales sont lancées depuis quelques temps déjà , m’adresser à vous ce jour m’a semblé urgent en tant que leader d’opinion, Président des étudiants Centrafricains á l’Université de Yaoundé I, NGOA-EKELÉ, Cameroun, mais aussi en tant qu’observateur de l’espace politique et jeune homme politique engagé dans l’ANC (Alliance pour une Nouvelle Centrafrique) où j’ai l’immense privilège d’assurer les fonctions de Président des Comités de Soutien des Diasporas.

D’entrée de jeu, nous jeunes, devons prendre conscience que nous sommes les dieux de la République Centrafricaine, ceci parce que notre Nation sera ce que nous aurons décidé qu’elle soit.

La Centrafrique a obtenu l’indépendance bien que factice et difficile Inutile à mon avis d’évoquer ici l’environnement dans lequel la jeunesse estudiantine barbote car elle souffre, elle vie en exile dans son propre pays, elle ne cesse de conjecturer son avenir. Autant de qualificatifs coléreux qui démontrent à suffisance que nous avons un rôle déterminant à jouer pour la prospérité de ce pays, et qui est bien le notre. J’insiste sur ce rôle parce que, pour moi, le temps de refonder la Nouvelle Centrafrique, c’est maintenant.

Beaucoup de nos parents sont au soir de leur vie. Ils ont fait pour certains d’énormes sacrifices pour payer nos études qu’ils n’ont pas eu la chance de faire pour certains. Ces efforts qui méritent d’être salués, nous obligent à œuvrer pour une Nouvelle Centrafrique forte, unis et prospère. Le bonheur de ce pays est dans la politique pour la simple raison que sans la volonté politique, rien n’est possible.

L’ÉDUCATION, disait le Feu Nelson MANDELA, est une arme puissante pour changer le monde. Et ça, Maxime Ange KAZAGUI, Président de l’ANC (Alliance pour une Nouvelle Centrafrique) l’a compris, voila d’ailleurs pourquoi dans le résumé de sa Profession de foi relatif á son quinquina disait et je cite: « La primeur sera donnée aux services de base à la population dont en priorité la santé pour tous à travers des mécanismes de prise en charge modernes et l’éducation, ainsi qu’une formation professionnelle adaptée…»

Seule cette déclaration suffit á notre jeunesse pour rejoindre le combat politique, et de soutenir Maxime Ange KAZAGUI, car il faut avant tout, se battre pour les libertés fondamentales gage essentiel du succès matériel ». Et pour le mener, il est important de comprendre dès le départ le problème Centrafricain. Pour notre bonne gouverne, le problème Centrafricain réside dans l’absence d’une véritable volonté politique. C’est cette dernière qui permet de construire les écoles, les universités, les hôpitaux et les routes bref, qui réunit les compétences et les moyens pour répondre aux préoccupations des jeunes, fer de lance de la nation Centrafricaine.

Nous devons construire une véritable volonté politique qui unit, protège et privilégie la justice sociale. Et pour cela, il revient à nous (jeunes) de décider du chemin que notre Centrafrique doit suivre, et de la façon dont il doit être géré . J’estime que nous, jeunes, devons nous engager en politique non pas comme du bétail ou des objets « instrumentalisables » mais comme de véritables acteurs politiques, agents de transformation et catalyseurs du changement.

Nous constituons plus de 75% du potentiel électoral, ce qui revient à dire que, si nous Votons massivement pour les liste de l’ANC et son Président Maxime Ange KAZAGUI, nous ferons naitre par Alliance, une Nouvelle Centrafrique.

Je vous assure qu’ainsi nous allons changer le cours de l’histoire de notre pays. Notre engagement politique conditionne notre rendez-vous avec le bonheur. Nous sommes les plus nombreux curieusement les plus vulnérables. La démocratie est la dictature de la majorité par conséquent, étant majoritaire en Centrafrique, nous Jeunes et étudiants Centrafricains de la diaspora, avons l’obligation de dicter notre volonté de vivre heureux comme les jeunes des autres pays.

Mes chers frères et sœurs étudiants des Diasporas du Cameroun, Gabon, Congo, Tchad, Bénin, Togo, Sénégal, Cote d’Ivoire, Maroc, Tunisie etc…. Pour moi, tout comme vous, je crois et j’ai de bonnes raisons de croire que notre jeunesse ne veut plus vivre dans un pays où l’on parle d’elle au futur et non au présent. Que notre jeunesse ne veut plus vivre dans une république où la quasi-totalité des politiciens sont ceux qui ont toujours été lá, depuis l’aube des indépendances. Que notre jeunesse ne veut plus subir des traitements inhumains et dégradant de tout genre dans les pays ou nous sommes parfois contraint de vivre pour diverses raisons. Notre engagement politique est donc urgent, car nous devons faire de la République Centrafricaine, un véritable havre de paix et un îlot de prospérité où la justice sociale est une réalité, et la volonté politique orientée dans le sens de bâtir, de l’intérêt général, au lieu d’asservir, d’hypothéquer et de détruire.

Nous, jeunes, sommes les dieux du Centrafrique. C’est à nous de décider de ce que la République Centrafricaine sera. Chacun doit porter l’évangile d’une Nouvelle Centrafrique. Rassurez-vous, un tel engagement donnera d’énormes insomnies au système actuel. Levons nous comme un seul homme, et mettons un terme aux problèmes qui gangrènent notre jeunesse, nous ne devons plus laisser les autres choisir à notre place et diriger à notre place. La Centrafrique a plus que jamais besoin de nous pour retrouver sa dignité et sa fierté. Nous devons désormais refuser d’aller voter pour des intérêts égoïstes personnels ou pour notre propre suicide. Le 27 Décembre 2015, Votons TOUS pour Maxime Ange KAZAGUI, Président de l’Alliance pour une Nouvelle Centrafrique.

Voilà ce que j’ai bien voulu partager avec vous afin qu’on saisisse ensemble l’occasion d’être acteurs de l’histoire pour bâtir à travers l’ANC, une NOUVELLE République Centrafrique forte, digne, prospère et responsable.

COURAGE, NOUS Y ARRIVERONS!!!

Cédric Eugene NGOUAH

Etudiant en 4eme Année de Diplomatie, Option Relations Internationales.

Président des Comités de Soutien Maxime KAZAGUI

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article