L'AMBASSADEUR DE FRANCE S'OPPOSE FAROUCHEMENT A LA CANDIDATURE DE BIDA KOYAGBELE

Publié le par TAKA PARLER

BIDA KOYAGBELE
BIDA KOYAGBELE

Après avoir constaté les lacunes de ce projet de constitution, mais aussi limites organisationnelles du référendum constitutionnel, nous paysans de Centrafrique sous la bannière du mouvement Kité, constatons qu’aucun effort n’a été entrepris pour soumettre au peuple et aux acteurs politiques le contenu de cette constitution.

D’autre part le processus référendaire s’avère peu crédible sur le plan organisationnel eu égard au fait qu’à la veille du scrutin, le recensement n’était pas terminé, les cartes d’électeurs n’étaient pas distribuées, et la sécurité non restaurée sur 85% du territoire.

Au-delà des questions de fond fonds où l’on peut relever l’inadéquation du texte à nos réalités socio-culturelle et aux aspirations profondes du peuple et des paysans de Centrafrique. La femme centrafricaine qui joue un rôle majeure dans notre société, ne voit pas son statut social, politique et économique revalorisé, nonobstant le fait qu’une femme soit à la tête de la transition. Ce texte n’est qu’une pâle copie de la constitution française s’inscrivant dans une logique de singerie comportementale.

En conséquence nous paysans de Centrafrique sous la bannière du mouvement KITE (Parti des paysans) partisans de la révolution ti bomengo dit révolution du bonheur, dénonçons le caractère chaotique de l’organisation de ce référendum, l’irrégularité et le déficit de crédibilité de ce processus référendaire et demandons ainsi à nos frères paysans et au peuple centrafricain de voter NON à cette constitution.

Ils ont fait de notre pays un enfer, nous en ferons un paradis.

Pour le bonheur de notre peule et de l’Afrique.

Pour la révolution ti Bomengo.

Wa fango yaka (le paysan) Bida KOYAGBELE

Bayanga le 12 Dec 2015

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Torolindo 14/12/2015 11:52

Je me rappelle tout le monde voulait les forces des Nations Unies à Bangui. La désillusion n'a pas tardé. Aujourd'hui tout le monde pense qu'une constitution même extraterrestre va ramener la paix wait and see. Dommage pour le peuple qui subit vos expériences hasardeuses.

Torolindo 14/12/2015 11:52

Je me rappelle tout le monde voulait les forces des Nations Unies à Bangui. La désillusion n'a pas tardé. Aujourd'hui tout le monde pense qu'une constitution même extraterrestre va ramener la paix wait and see. Dommage pour le peuple qui subit vos expériences hasardeuses.

DATI KANGUI 13/12/2015 20:17

Il y'a qu'en RCA que ce genre de farfelu sans assise reconnue ni de domicile cadastré peut espérer prendre la destiner de tout un peuple. Ailleurs, les thèses (bourrées de contrevérités) de ce genre de personne dérangée ne peut prospérées. Si non voilà quelqu'un qui est même incapable de poser un bon diagnostic sur la situation réelle de son pays se lance dans des envolées lyriques pour appeler au vote du "non" au référendum constitutionnel. Savait-il au moins que son pays à date ne peut réunir les conditions qu'il a énoncé pour l'organisation des élections comme dans un pays développé ? Même dans les pays avancés, il y'a aussi des ratés électoraux. Ceci ne remet pas en cause l'ensemble du processus ou la crédibilité des résultats. Un pays exsangue comme la RCA qui pourtant a besoin de ces élections pour tourner la page et alléger le fardeau de ceux qui le porte à bouc de bras peut se permettre d'attendre de réunir toutes les conditions avant d'organiser les élections ? le marigot de la RCA est peuplé de ce genres d'illuminés qui prennent leurs hallucinations pour des réalités. le traumatisme qu'a subit ce pays continuera à nous produire encore ces genres de doux rêveurs. Il faut faire avec. Qui à nous de rester vigilant pour leur produire la thérapie dont ils ont besoin.