FRANCAFRIQUE: LA FRANCE REMET LE COUVERT EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE!!!

Publié le par TAKA PARLER

BIDA KOYAGBELE
BIDA KOYAGBELE

Comme d’habitude, ils veulent imposer à la population leur homme;
Comme d’habitude, la diplomatie française s’est positionnée sur la ligne de front avec ses barbouzes croque-nègres qui n’attendent que ça.

En République centrafricaine l’élection présidentielle est prévue pour le 27 Décembre prochain, malgré l’insécurité qui règne dans ce pays. Les conditions acceptables d’une élection crédible sont par ailleurs loin, très loin d’être réunies. C’est même ce dimanche seulement, c’est à dire 2 semaines avant l’élection présidentielle que le pays va se doter d’une constitution à travers un vote référendaire. Pire, les recensements ne sont pas achevés; les listes et cartes électorales seront donc de la pure loterie. Mais il faut aller aux élections (référendum & présidentielle) parceque c’est la volonté de la France qui n’arrête pas de mettre la pression sur le gouvernement de transition.

C’est dans ce contexte que les centrafricains, espérant que ces consultations ramèneront dans leur pays la paix qu’ils appellent de tous leurs vœux depuis les événements douloureux de 2013, vont se résoudre à faire dépôts de candidatures.

Là encore, c’est la France qui viendra malheureusement faire le ‘tri’. La candidature de l’ancien President François BOZIZE a été invalidée par la cour constitutionnelle. Idem pour celles de tous ceux qui ont été jugés proches de lui.

Mais c’est surtout le rejet de la candidature du leader panafricain et chef du mouvement paysan KITE qui retiendra notre attention, parceque révélant au mieux la laideur de la françafrique dans le contexte centrafricain.

Le Président Pascal Bida KOYAGBELE, c’est de lui qu’il s’agit, a bel et bien déposé un dossier complet (le cachet du greffier en chef de la cour faisant foi) qui a été reçu par l’ANE (Agence Nationale pour les Élections) avant d’être transmis à la cour constitutionnelle. Mais il dérange. Porteur d’un espoir, que ses proches qualifient de rêve centrafricain, Bida KOYAGBELE et le mouvement KITE qu’il dirige arrivent surtout avec un concept qui fait peur à ceux craignent le vrai changement dans ce pays: la révolution du bonheur. Il fallait donc retirer son nom de la première liste de 24 candidats retenus dont nous avons eu échos avant la publication d’une liste plutôt dictée par la France.

Et ce n’est pas le President de la cour constitutionnelle qui dira le contraire; lui qui a passé une nuit blanche faite d’appels téléphoniques gaulois avant de recevoir à son bureau la visite de l’Ambassadeur de France himself qui voulait s’assurer que la candidature de KOYAGBELE a bien été invalidée!!! Comment? En faisant simplement disparaître certains documents qui avaient pourtant été reçus par la cour constitutionnelle via l’ANE.

Un recours en annulation de cette décision de rejet a été déposé par les conseils du Président KOYAGBELE qui ce matin encore appelait au calme ses partisans qui occupent déjà les points stratégiques de BANGUI en attendant la réponse de la cour constitutionnelle à leur requête d’ici lundi. Une conférence de presse est prévue à cet effet demain vendredi.

Une autre forfaiture de la France? Suivez mon regard!…

ZEREHIZE, la voix de l’Africain!…

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

GBANGA 13/12/2015 05:06

La loi 'est la loi. Elle est dure, mais elle est ainsi faite. Elle apparaît parfois injuste mais c'est comme ça. Vous êtes obliger de vous résoudre. Si non vous serez hors la loi.