COMMUNIQUE DU PARTI KNK RELATIF A L'INVALIDATION DE LA CANDIDATURE DE BOZIZE.

Publié le par TAKA PARLER

FRANCOIS BOZIZE
FRANCOIS BOZIZE

Ce jour, Mardi 08 Décembre 2015, tel qu’attendu, la Cour Constitutionnelle de Transition a rendu sa décision concernant les candidats admis à concourir à l’élection présidentielle du 27 Décembre 2015.

Aussi, et comme cela avait été annoncé de longue date aussi bien par les Autorités de Transition que certains ambassadeurs en poste à Bangui, la Cour Constitutionnelle de Transition a donc invalidé la candidature du Président Fondateur du KWA NA KWA, François BOZIZE YANGOUVONDA aux motifs suivants :

  • l’intéressé ne s’est pas inscrit sur la liste électorale ;

  • l’accord de Libreville n’ouvre pas le droit à François BOZIZE YANGOUVONDA de se présenter de nouveau à une élection présidentielle en Centrafrique.

Sur le premier point et tel qu’évoqué précédemment au cours de la conférence de presse du KNK du 05 décembre 2015, notre candidat se trouvait dans l’impossibilité matérielle de fournir la pièce requise du fait de l’ANE et du non recensement des centrafricains réfugiés en République Démocratique du Congo (RDC) dont son pays d’accueil dépend diplomatiquement.

Sur la question des dispositions des Accords de Libreville, le Bureau Politique du KNK s’étonne de l’application partielle et sélective d’un accord qui prévoyait pourtant que François BOZIZE YANGOUVONDA devait rester à la tête de l’Etat centrafricain jusqu’en 2016. C’est ici le lieu de condamner cette interprétation des dispositions de ces accords qui manifestement ne sont plus en vigueur depuis le 24 Mars 2013 et leur violation par la coalition SELEKA.

Conscient de ce que la disqualification injuste et provocatrice du Président François BOZIZE YANGOUVONDA ne laissera pas indifférent le Peuple centrafricain, le Bureau Politique du KNK dégage toute responsabilité des évènements qui découleront suite à cette décision.

Le Bureau Politique du KNK prend le monde entier à témoin face à cette mascarade planifiée et exécutée par les ennemis du Peuple Centrafricain, ceci au mépris du message de Paix et Réconciliation que le Pape François vient de livrer au Peuple centrafricain lors de son séjour en Centrafrique.

Le Bureau Politique du KNK demande aux centrafricaines et aux centrafricains en général, aux ouvrières et aux ouvriers en particulier de ne pas se laisser ébranler par cette décision d’une Cour qui vient de prouver au monde entier qu’elle est aux ordres du politique.

Un mot d’ordre sera communiqué prochainement pour la suite du processus électoral en cours.


Fait à Bangui, le 08 Décembre 2015



Bertin BEA

TAKA PARLER

Publié dans Communique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Freeman 13/12/2015 04:44

Oui Mr. Libre,
La Seleka parlait beaucoup mais ou en sommes nous maintenant. N'est ce pas qu'ils construit le pays? Ils etaient rentres a Bangui comme de l'eau qui coulent sans resistance. Non?

Yanga 09/12/2015 10:47

Ces deux parvenus ont eu leurs temps. Ils n'ont pu rien faire, si non d'étaler leurs incompétences, leurs prévarications, leurs goûts immodérés pour la chaire, leurs tribalismes et leurs incultures politiques. Comme" toutes choses égales par ailleurs" et chaque chose à sa contre valeur ou contre partie, ils ont payés cash les conséquences de leurs immatures et errements. Qu'ils se la ferme et continuent de goûter au plaisir doux de l'exile qu'ils avaient imposés aux autres aux heures de leurs gloires. Eh oui, c'est ça la vie............

Libre 11/12/2015 10:20

BOZIZE, ça suffit comme même, tu as trop fait pour mettre ce pays que tu prétends dans le trou. Il est temps que tu te retire et regarde comment les autres Centrafricains vont faire pour reconstruire ce que tu as détruit. Est ce que tu as le titre foncier de ce pays? Mdr

Freeman 09/12/2015 03:30

En politique, Personne est termine a moins que ce dernier soit mort. Et qui est Ndoutingai? Lui la il fait parti de ceux qui ont fait choire la centrafrique. Apres tout ce que Bozize lui a fait, c un petit ingrat et mal intentionne.

Mbi la 08/12/2015 23:48

De toute façon Bozizé est terminé. Il ne peut plus rien apporter de concret à ce pays. J'eu pensé que Ndoutingai allait se présenter. Il symbolise l'avenir du pays. Ndoutingai est un homme ferme et capable de remettre notre pays sur le droit chemin du développement. Les pseudos candidats de cette liste électorale ne sont que là pour se remplir les poches des deniers de notre pauvre pays.