CENTRAFRIQUE:BIDA KOYAGBELE DEMANDE AUX PAYSANS DE BOYCOTTER LES ELECTIONS

Publié le par TAKA PARLER

BIDA KOYAGBELE
BIDA KOYAGBELE

Après qu’on ait tenté de diviser notre peuple sur la base de considérations religieuses, mais surtout après avoir fait violer nos femmes et nos enfants, détruire nos greniers et massacrer notre population, les ennemis du peuple et de la démocratie au service d’intérêts occultes et plus particulièrement de la France, veulent aujourd’hui abuser du processus électoral, sciemment mal organisé afin de détourner la victoire du peuple et des paysans et imposer un suppôt local au service des intérêts néocoloniaux français.

Lors du référendum constitutionnel nous avons vu comment les ennemis de la démocratie ont maladroitement, voulu imposer une constitution à notre peuple. Une constitution dont le contenu n’était connu de personne, eu égard au fait qu’aucun effort n’a été entrepris afin de porter à la connaissance de tous cette constitution.

D’autre part tout a été aussi entrepris pour mettre à l’écart les véritables serviteurs du peuple et plus particulièrement le candidat des paysans sur la base de considérations fallacieuses.
Il est question pour nous paysans de Centrafrique de nous battre pour une démocratie au service du bonheur de notre peuple et des paysans. A savoir nous battre pour remettre le pouvoir au peuple par le peuple et pour le peuple, comme nous le laisse si bien entendre le principe fondamental de la démocratie.

Comme nous pouvons le constater les conditions matérielles, politiques et sécuritaires ne sont pas réunies pour organiser des élections sécurisées, inclusives, libres, crédibles et transparentes. Ce qui ne permettra pas au peuple et aux paysans de désigner librement celui qui pourra présider à sa destinée.

En conséquence nous paysans de Centrafrique demandons au peuple centrafricain de ne pas participer à cette mascarade électorale qui a pour but d’imposer un suppôt du néocolonialisme français.

Nous demandons ainsi au peuple centrafricain et au paysans de boycotter cette escroquerie électorale et de s’inscrire dans la logique de la révolution ti bomengo, pour l’avènement d’une véritable démocratie, offrant la sécurité à tous, l’éducation de qualité gratuite pour tous, la santé gratuite pour tous, l’eau gratuite pour tous, l’énergie 100% renouvelable pour tous, du travail à tous grâce à de grands chantiers qui seront entrepris par une révolution bancaire, qui offrira des crédits à tous pour ainsi participer à la révolution agricole qui fera de notre pays le grenier de l’Afrique, une révolution industrielle qui fera de la RCA l’usine de l’Afrique et une révolution des service. Tout ceci pour rendre ce peuple qui souffre tant depuis l’avènement de la colonisation d’être heureux en Afrique.

Je lance ainsi un appel à tous afin que nous puissions dès ce jour donné naissance à cette belle et grande révolution ti bomengo, pour notre bonheur à tous.

Ils ont fait de notre pays un enfer, nous en ferons un paradis.

Que Dieu et nos ancètres bénissent notre peuple.

Que Dieu et nos ancètres bénissent l’Afrique

Que Dieu et nos ancètres bénissent la révolution.

Ensemble nous vaincrons.

Wa fango yaka Bida KOYAGBELE
ZONGO le 28/12/ 2015

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

TANGUY 28/12/2015 10:38

Voici encore un autre rêveur et marchand d'illusions. Croit il que ce pays est un pays normal et que tous marche comme sur des roulettes pour qu'il réunisse toutes les conditions qu'il a cité pour organiser des élections ? Il existe un gap très important entre les rêves de ce monsieur et la réalité de son pays. Son premier travail analytique s'est de se battre pour réduire ce gap afin de pouvoir marier les deux bouts. Ce n'est qu'à partir de ce moment qu'il pourra voir claire. Si non, il sera extra terrestre pour ceux qu'il prétend pouvoir défendre.