L'ANE ET LES CARTES D’ÉLECTEURS SANS PHOTOS: LA DNC DU MLPC ET DU CANDIDAT MARTIN ZIGUELE MET EN GARDE CONTRE TOUTE MASCARADE ÉLECTORALE

Publié le par TAKA PARLER

MARTIN ZIGUELE
MARTIN ZIGUELE

A quelques semaines du premier tour des élections présidentielles et législatives de 2015, tout se passe comme si la Centrafrique n’est pas prête d’exorciser ses vieux démons pour enfin rompre définitivement aux pratiques sataniques et antirépublicaines qui jusqu’-à présent ont plongé le peuple centrafricain dans le chaos actuel.

Depuis un certain, le comportement de certains hauts dignitaires de l’Etat, notamment les gesticulations incongrues de quelques hauts responsables de l’Autorité Nationale des Elections sont de nature à semer la zizanie dans l’esprit des citoyens, au point de provoquer dangereusement des tensions au sein des communautés. La dernière tentative en date concerne l’annonce de l’ANE faite par son Rapporteur général Julius Rufin NGOUANDE-Baba et qui doit interpeller la conscience de vrais démocrates et de la nation toute entière : « …Il n’y aura pas de photo sur les cartes d’électeurs ».

Selon toute vraisemblance, cette annonce tout aussi rocambolesque n’est rien d’autre que l’émanation d’un agenda caché. Elle apparaît aux yeux de tout centrafricain avisé comme étant une façon délibérée de conditionner l’opinion sur le pire à venir : voler sans état d’âme, truquer, frauder, falsifier les résultats du vote prochain.

Il faut rompre définitivement aux miasmes de la fraude électorale en Centrafrique.

Les populations centrafricaines en ont marre de toutes les pratiques électoralistes anachroniques et moyenâgeuses qui ont jusque-là plongé la nation centrafricaine au fond du gouffre. La carte d’électeurs avec photo-rappelons-le, est l’une des exigences du Code électoral. De ce point de vue, la volonté de l’ANE de vouloir faire voter les électeurs centrafricains avec des cartes ne comportant pas de photo au prétexte d’un prétendu « souci technique », sans qu’aucune modification juridique et légale ne soit actée par les juridictions compétentes, revêt un caractère absolument malsain, déloyal et dangereux.

Les Centrafricains ne sont pas dupes. Evoquer le fameux aspect de « soucis techniques »comme veut le faire croire notre célèbre Rapporteur général Mr NGOUANDE-Baba, c’est prendre les Centrafricains qui se battent pour une vraie démocratie en Centrafrique pour des cons.

En vérité, l’annonce de l’ANE n’est que la partie visible de l’iceberg : des centaines de milliers de fiches jaunes sont nuitamment vendues en pagaille à Bangui et en provinces.

Personne n’est dupe. L’annonce de l’ANE de faire voter avec des cartes d’électeurs sans photo n’est que l’arbre qui cache la forêt. Mais ce que certaines autorités ignorent, c’est que le peuple les surveille comme le lait sur le fait. Nous savons qu’avec la bénédiction des gros requins de cette même ANE, qui est censée donner l’opportunité au peuple de choisir librement et en toute transparence le nouveau président de la République, des centaines de milliers de fiches jaunes avec des noms fictifs sont marchandées et vendues depuis un bon moment tant à Bangui que dans l’arrière-pays. La vérité étant toujours l’ennemi du mensonge, nous tenons à rassurer les uns et les autres que les militants, sympathisants et membres des partis alliés du MLPC sont sur le qui-vive ! Nous disons haut et fort que ces manœuvres électorales concoctées par ces groupuscules que nous avons déjà identifiés ne seront, à aucun moment ni d’aucune façon, cautionnées par les militants du MLPC et le peuple centrafricain, car trop c’est trop : frauder est un poison, mais un poison criminel pour la nation toute entière.

La vérité se fait jour. Les masques tombent les uns après les autres. La manipulation est grossière.

Comme dirait l’autre, il faut laisser les choses basses mourir de leur propre poison. Mais nous au MLPC, nous ne sommes pas prêts de laisser les stratagèmes de fraudes mourir de leur propre mort. Car nous allons précipiter les auteurs de cette orchestration et mascarade en cours tout droit au fond du trou qu’ils sont entrain de creuser eux-mêmes. Parce que notre seule force, c’est le peuple. En tant que démocrates, nous combattrons le moindre foyer de fraude, nous traquerons sur toute l’étendue du territoire centrafricain les fraudeurs et leurs complices. Nous les combattrons sans relâche et même avec les dents.

Les élections présidentielle et législatives de 2015 ne doivent souffrir d’aucune entorse ni machination quelconque.

Mesdames et Messieurs les comploteurs, vous êtes dans le collimateur. Arrêtez vos manœuvres sordides et criminelles. Laissez le peuple choisir librement le jour j.

A bon entendeur, salut !

Fait à Bangui, le 25 novembre 2015

Pour la Cellule de Com de la DNC

SEKODE NDEUGBAYI

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ZAWA 26/11/2015 13:07

Il faut savoir. Hier le Président candidat était pour les élections. Aujourd'hui il est pour la prolongation pour des raisons de sécurité. Heureusement on a encore prolongé... jusqu'à quand? Cette position à géométrie variable n'est pas bien pour un futur Président. Si le MLPC veut gagner les élections qu'il assure les centrafricains que les salaires seront payés chaque fin de mois et à terme échu. Il ne faut pas faire comme le candidat Doleguele qui a laissé derrière lui 32 mois d'arriérés de salaires quand il était PM. Donc, il doit aux fonctionnaires centrafricains 32 mois d'arriérés de salaires.! Retenez cela comme leçon et avertissement, CHER MLPC, ne venez pas au pouvoir pour ne pas payer les salaires. Au moins BOZIZE est parti sans laisser aucun arriéré de salaire. Bravo à lui. Mais attention à vous. Je vous le dis parce que je vous aime bien, le MLPC. Je suis le Peuple qui n'oublie jamais!!!!!

Yerushallem Veni 25/11/2015 12:16

le MLPC, toujours va t'en Guerre! qui sait si c'est avec la benediction en sous-main de MLPC que l'ANE agit comme cela. le MLPC soutient cela mais fait, ici, une fuite avant pour faire semblent de se desolidariser de cette fraude qui est entrain d'etre organisee en sa faveur. mais le peuple n'est pas dupe. le MLPC ne nous surprendra pas. une victoire SURPRISE de MLPC sera une COULEUVRE de trop que le peuple n'avalera pas.

NADE Berty 25/11/2015 11:17

C'est quoi cette histoire encore? serait-on tenté de dire...mais pourquoi toujours des bizarreries à répétition dans ce pays?
Est-ce une plaisanterie de mauvais goût ou un canular? Pour ma part j'ose espérer que ceux qui se seront rendus responsables de tels actes sont des véritables criminels et devraient être traités comme tels car tout démocrate ne saurait accepter une pareille forfaiture après la période noire que le pays a connu et continue de connaître.
Non ! le sang a beaucoup coulé ,messieurs de l'ANE ,évitez de grâce de provoquer un autre bain de sang qui pourrait découler d'une pareille grossièreté .
Ayez une pensée pour ceux qui ont été envoyés dans l'au delà et faites les choses dans les normes pour que les centrafricains puissent voter dans une "certaine sérénité"quand on sait que ces élections auront lieu dans des conditions de sécurité déplorables avec des bandits qui détiennent encore des armes de guerre...
Ce sont ces genres de MANIPULATIONS grotesques qui nous ont amenés aujourd'hui au fond du gouffre.
Je crois encore une fois que la dénonciation ci-dessus de la direction de campagne du MLPC n'est qu'une AFFABULATION ou un mauvais rêve......