DE RETOUR EN CENTRAFRIQUE,LE PRÉSIDENT DU PUR RÉITÈRE SON EXIGENCE DES ÉLECTIONS DE SORTIE DE CRISE

Publié le par TAKA PARLER

EDDY KPAREKOUTI
EDDY KPAREKOUTI

Le président du Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR), Eddy-Symphorien Kparékouti, a appelé à des élections transparentes, capables de mettre fin à la crise. Ce leader politique dit ne pas croire à la sincérité des élections en cours de préparation. Il l’a dit à sa descente de l’avion, dans une brève déclaration à la presse.

Eddy-Symphorien Kparékouti dit avoir de doute sur la sincérité et surtout la transparence des élections en cours « nous sommes en face des élections pour lesquelles j’ai de sérieux doutes. A voir de prêt, ces élections ne seront ni transparentes, ni sincères » a précisé ce leader politique.

Le président du Parti de l’Unité et de la Reconstruction parle d’un forcing électoral qui risque de conduire le pays vers un nouveau chaos« aujourd’hui, le processus échappe aux Centrafricains. Le peuple ne peut se reconnaitre dans un processus où les règles sont fixées ailleurs. C’est là, la véritable inquiétude. Nous sommes en train d’assister à un forcing électoral intolérable pour un pays et un peuple qui se respectent » ce dernier.

Interrogé sur ses ambitions pour ces élections, Eddy-Symphorien tranche « je ne peux pas m’engager dans un processus dans lequel le peuple ne se reconnait pas. En réalité, c’est le peuple qui devrait être placé au cœur de ce processus mais j’ai constaté que la volonté du peuple est négligée, écartée à dessein. Il est certes vrai que nous voulons tous de ces élections là mais me présenter à ces échéances dans ces conditions, c’est manquer de sérieux et de respect vis-à-vis de ce peuple qui nous fait confiance ».

Le président du Parti de l’Unité et de la reconstruction (PUR) a promis une déclaration forte sur le processus électoral dans les jours avenir.

SANGBILEGUE

Publié dans politique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article