DE NOUVELLES VAGUES DES DÉPLACÉS SUITE A DES DETONATIONS D'ARMES DANS LE 3 EM ARRONDISSEMENT DE BANGUI

Publié le par TAKA PARLER

DE NOUVELLES VAGUES DES DÉPLACÉS SUITE A DES DETONATIONS D'ARMES DANS LE 3 EM ARRONDISSEMENT DE BANGUI

Des tirs d’armes légères ont été entendus, hier 22 novembre 2015 aux environs de 16 heures dans les quartiers Bazanga, Yassimandji, Yakité et Castors. Cette situation a provoqué une nouvelle vague des déplacés internes.

Ces tirs seraient liés à une tentative de vols des tôles. Plusieurs cas de blessés graves sont enregistrés. Selon nos informations, deux présumés voleurs de tôles auraient été tués.

Le Major du service traumatologique de l’Hôpital Communautaire, dit avoir enregistré « un mort et six blessés par balles. Pour l’instant, ces victimes subissent les soins intensifs ». Selon nos informations, du coté du Km5, « il aurait eu deux blessés et un tué ».

Plusieurs personnes ont fui leurs maisons suite à ces violences. « Je suis obligé de quitter le quartier une fois de plus pour aller chez des parents. Nous qui étions rentrés, sommes obligés de quitter à nouveau le secteur, c’est ça la triste réalité », a confié un des nouveaux déplacés.

Les habitants dudit arrondissement ont érigé des barricades sur les passerelles. Interrogé sous couvert de l’anonymat, un jeune de Castors explique que, « nous empêchons seulement les engins de rouler à vive allure car c’est avec ces engins que les malfrats s’infiltrent pour commettre leurs forfaits ». Un calme précaire s’observe dans les quartiers secoués par ces violences.

Cette nouvelle tension intervient juste avant une semaine de la visite papale à Bangui.

RJDH

Publié dans Crise Centrafricaine

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article