CENTRAFRIQUE: LE CANDIDAT GASTON NGUEREKATA S'OPPOSE A L’IDÉE D'UNE 3 EME TRANSITION

Publié le par TAKA PARLER

GASTON NGUEREKATA
GASTON NGUEREKATA

Le président du Parti pour la Renaissance Centrafricaine (PARC), Gaston Mandata Nguérékata, candidat à la présidentielle, s’est opposé à toute idée de la 3ème transition. Il l’a dit lors d’un point de presse tenu le vendredi 20 novembre 2015 à son domicile sis au centre-ville à Bangui.

Gaston Mandata Nguérékata a commencé par douter de la légitimité d’une nouvelle transition souhaitée par la concertation élargie des partis, associations politiques et personnalités politiques indépendantes. Il estime que la solution à la crise ne saurait être une 3ème transition « le candidat Gaston Mandata Nguérékata n’est pas membre de cette plateforme politique et se pose la question de savoir pourquoi une troisième transition ? S’il faut une troisième transition, il faut justifier cela. Est-ce que la prochaine équipe souhaitée apporterait de véritables solutions aux problèmes de sécurité que nous connaissons ? », s’est-il interrogé.

Ce dernier exige la tenue des élections « Je crois qu’une transition est faite pour une durée déterminée et nous avons déjà dépassé cette durée. Il faut aller aux élections. Donc, une troisième transition n’est pas nécessaire », a souligné le Pr Gaston Mandata Nguérékata.

Pour lui, il est nécessaire de régler la question de sécurité en même temps que les élections « il faut absolument que la question de sécurité soit réglée en même temps que nous irons aux élections. Car, c’est une question de volonté non seulement politique mais, militaire sur le terrain avec les forces internationales qui sont avec nous », a-t-il confié.

Pr Gaston Mandata Nguérékata s’est aussi opposé à la proposition du président du Conseil national de transition Alexandre Ferdinand Nguendet qui a proposé la mise en place d’un état-major intégré composé des officiers chrétiens et musulmans « il va falloir qu’on ne mette plus en avant les critères confessionnels. Un Centrafricain est centrafricain quelque soit sa religion. Je ne vois pas pour quelle raison qu’il faut un état- major composé de deux religions. Si c’est le cas où est-ce qu’on mettra les animistes ? », a-t-il demandé.

Le président du PARC a appelé les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC), à continuer à soutenir la RCA dans ces moments difficiles. La position de Gaston Mandata Nguérékata se fait à cinq jours d’un sommet extraordinaire de la CEEAC sur la situation en Centrafrique notamment sur la question de la 3ème transition.

SAINT-CYR GBEGBE
RJDH

Publié dans Election

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article